| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Mon autocritique - Poèmes - Textes
Poèmes : Mon autocritique
Publié par mamilou le 02-12-2017 16:00:00 ( 23 lectures ) Articles du même auteur



L’autocritique

Il est souvent très facile de critiquer autrui
Mais quand est-il de soi -même, en prenant le cheminement de la vie
Parce que, en fin de compte, qui suis-je moi, ici sur la terre
Qui me donne le droit, et qu’ai-je de plus que les autres, pour le faire ?

Etre l’aînée d’une fratrie de trois enfants
Avec comme particularité d’avoir une hypersensibilité
Me donne- t-il le droit de juger mes parents ?
En estimant, que ma petite personne à manqué d’affection
Leur vie à eux, n’a pas été tous les jours faciles, qu’ont-ils faits ?
Je n’ai manqué de rien d’essentiel, j’ai eu une bonne éducation

Avoir fait le choix de me marier après seulement six mois de connaissances
Avec un homme que j’ai aimé, mais que je ne connaissais pas assez
Me donne-t-il le droit de juger maintenant, ces trente années partagées ?
Personne, non personne ne m’a forcé la main, je l’ai fait en toute conscience

J’ai eu la chance d’avoir pu mettre au monde trois petites filles adorables
Leur ai-je donné, en fin de compte, tout ce qu’elles avaient besoin en affection ?
Me suis-je, à un moment donné, remise en question, et si, la réponse, ne m’était pas favorable ?
Là encore, qui me donne le droit, aujourd’hui, de les juger dans certaines de leurs réactions ?

Plus tard, là aussi, j’ai dû faire un choix pas facile dans ma vie
Ou plutôt on m’a demandé de le faire et je crois que la aussi
Jusqu’à aujourd’hui, je ne l’ai pas regretté, même si cela n’a pas été un long fleuve tranquille
Mais ai-je le droit, moi, de juger ces personnes qui me l’on imposé, non, c’est trop facile

L’on m’a accordé une deuxième chance de trouver une personne remarquable
Avec qui, j’ai partagé pendant plus de quinze années, une relation formidable
De tendresse, d’affection, de complicité réciproque qui m’ont comblé
Ai-je le droit de critiquer ceux, qui n’ont pas compris ce choix ?
Cet Amour « hors normes » au vu de notre grande différence d’âge me donne- t-il le droit
De juger les autres, autour de moi, car ils ne comprennent pas cet Amour partagé ?

Depuis presque trois ans maintenant, par la maladie, il est loin de moi
Cette bulle de relation que nous avions créée, tous deux, autour de nous
Un jour, a éclaté et je me suis retrouvée seule, émotionnellement, c’est le destin
Alzheimer, l’âge, la fin de vie, des éléments en sorte prévisibles enfin
Ai-je le droit de me plaindre, de me laisser aller, la force, il faut la trouver en moi
Bien sûr, l’aide morale importante d’amies récentes, de mes proches, est pour moi un grand atout

Mais là encore, le fait d’être présente, jour après jour, auprès de lui
Me permet-il, de me mettre sur un piédestal, il n’y a rien d’exceptionnel
De quel droit, puis-je critiquer, ceux, qui n’en éprouvent pas un besoin réel
Cette présence, j’ai le sentiment, que de très loin, il la ressent et cela me réjouit.


Il faut prendre ce l’on nous donne, chaque jour
En sachant que cela peut-être le dernier
Donner tout ce que l’on ressent, sans attendre de retour
C’est pour moi, pouvoir affirmer, que c’est cela ….AIMER

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Titi
Posté le: 08-12-2017 12:47  Mis à jour: 09-12-2017 09:06
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1333
 Re: Mon autocritique
Après avoir délaissé quelque peu notre site, je découvre vos écrits, mamilou et j’entrevois au travers de ceux-ci, une très belle humanité et une belle capacité à se remettre en cause, ce qui démontre une incontestable modestie.

Mais avoir ces interrogations ne doivent en aucun remettre en question ses choix, quelquefois imposés, quelquefois soumis, quelquefois voulus, c’est tout simplement la vie qui nous guide,mais qui le plus souvent nous contraint !!!

Merci de nous livrer une petite partie de vous-même sur notre et désormais votre site, ou chacun peut s’exprimer avec son cœur et sous la forme qu’il entend.

‘’L’écriture est un voyage dans l’attente du port’’ dit le poète, dès lors voyageons ensemble, au travers des poèmes et de L’Orée des Rêves.

Titi.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...