| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le voleur d'amour - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le voleur d'amour
Publié par modepoete le 01-12-2017 14:57:27 ( 11 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Il était nuit
Quand il a fui
Le maudit
De notre paradis
Loin de mon lit
Naguère il m’avait dit
Je t’aime Marie
Ma perle chérie
Quand il est parti
A midi
Et qu’il m’a sourit
D’un petit baiser pris
Sans délit
A cœur serti
D’un amour servi
A ces instants ravis

Nous partagions nos peines
Quand la tempête
Rugissait dans nos têtes
Mais nos cœurs en fête
Prestes ramassaient honnêtes
Toutes les vilaines miettes
De nos disputes bêtes
Pour éviter la défaite
De notre passion follette

Ton départ brutal
Ne fut un récital
Et comme un chacal
Tu as rongé animal
Ma vie bancale
Je te croyais sentimental
Tu n’étais que bestial
Pas de joies amicales
Pour un câlin radical
Quand au jour de bal
Tes paroles phénoménales
Me revenaient anormales

J’entends ma solitude
Qui me parle mansuétude
Est-ce une habitude
D’avoir la grande certitude
Se peut-il qu’un amour se dénude
Quand son amplitude
Vous rassasie en altitude
Sans jamais prude
Vous lâcher sous la lune

Il est parti ailleurs
Mais j’ai peur
D’avoir gardé son cœur
Prés de l’ardeur
De mon esprit fraudeur
Qui crie sa frayeur
Comme un resquilleur
Qui ouvre une porte en pleurs
Prête à installer à toute heure
La présence du vil dilapidateur
Ce voleur d’amour mystificateur
Au tabernacle des vives lueurs
D’une âme éteinte par la douleur.
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...