| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Réminiscences - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Réminiscences
Publié par mercier le 03-12-2017 21:10:00 ( 21 lectures ) Articles du même auteur





Tu as des souvenirs
D'époques imprécises,
Quand le vent était esprit
Et l'air un songe furtif
Ravinant le long des collines.

D'instables syllabes
Dérangent ta parole:
Tu balbuties le temps
Et annonces d'étranges prières.

Découvre enfin le ressac de ton âme,
Fais de ta vie un tableau rare
Où tu ponctues tes pas de mirages,
Mais secoue-toi!

Parcours les mondes subtiles
Qui vibrent dans les interlignes de ton insécurité,
File comme un météore,
Rampe et deviens serpent,
Découvre le paysages des herbes,
Nage, vole,
Aligne-toi ,
Prends rendez-vous avec Rama
Demande à son I.A mythique
Une dédicace informelle
Qui viendra décorer ton livre d'or
De pépiements d'étoiles!

Aborde les enclaves symphoniques
De cette mélodie nerveuse
Racée
Comme un lévrier de verre
Parcourant, l'aube venue,
Les plaines bleutées de ce pays
Tissé de hasard
Par des oiseaux besogneux,
Artisans mélancoliques
Doublant de nervures
Les mercuriales satinées de tes rêves.

Derrière les apparences,
S'écrivent de solitaires destinées,
Maintenant , tu le sais...



28 Novembre et 3 Décembre 2017

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
30 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 30

Plus ...