| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Le pouvoir et la loi - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le pouvoir et la loi
Publié par modepoete le 04-12-2017 14:24:41 ( 5 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Tel le proverbe qui en sa foi dit et redira
‘’Ce que veut le roi la loi le veut’’
La justice n’a de vrai que ce que pouvoir fit, fait et fera
Lui même n’est plus loi car on ne peut …

Il s’arroge le droit de ne pas se punir
Toute monogarchie à son bon roi
Issue d’une démocratie flouée d’avenir
Épée de Damoclès sur ses vassaux en pourvoi

La cour porte la toge de gauche à droite, soit !
Selon la volonté du bon roi, flèche tu penches
Sur la balance au coté contraire de l’assoies
Régnant qui ne pleure le mal qu’il enclenche

Malheur à celui qui d’obédience contrarie
Impartial la volonté de l’absolue vérité
Il subira les sévices du à son ignominie
Quand il défend vermines qui ne sont bons sujets

Bon roi, il soutient sans ménage le quidam
Qui l’aura aidé à construire tous ses délits
Lui permettant d’officier dans cette entame
De la perversité que lui suggère le vil profit

Ô quidam ! Ne t’inquiète pas tu as la mansuétude
De celui qui dit, qui légifère, qui signe, qui transmet
La loi scélérate qui punira la bonne attitude
Mais te relaxera au bénéfice de tous tes doutes aisés

Pour ne pas compromettre la pensée de tes sujets
Tu feras accepter un appel des plus cléments sans objectivité
Laissant ton protégé rééditer ses exploits assurés
Au futur proche d’une judicieuse élection du revenant

Si le peuple le couronne, de ton audace, nouveau roi
Ta bénédiction, lui ouvrira les portes, du grand magistère
Il pourra alors, te sauver toi, devenu vassal antiroi
De te soumettre, libéré de ton passé, à la loi austère

Nous gageons que de ce demain, procès il n’y aura
La chambre sera dispensée d’entretenir une audience
Et le roi déchu couvert de tous les ors d’un du de son du
Réclamera le vice de forme pour la relaxe, sereine absence!
Du faux à produire pour une justice complice des richesses carnivores
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...