| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> En manque - Poèmes - Textes
Poèmes : En manque
Publié par mamilou le 19-12-2017 10:10:00 ( 115 lectures ) Articles du même auteur



En Manque


Etre en manque est l’une de ces sensations indéfinies
Que l’on peut éprouver n’importe où, n’importe quand
Quelque chose de bizarre que souvent l’on ressent
Très loin, tout au fond de son être où elle est enfouie

On peut-être en manque de nicotine, de fumée
Quand, pendant des années, par habitude ou par besoin
Le geste d’allumer une cigarette est devenu routine au quotidien
Et qu’un jour, pour une quelconque raison l’on doit cesser

Le même manque peut intervenir pour des motifs forts
Que ce soit pour l’alcool, la drogue et que sais-je encore
Qui affecte, non seulement la personne dans son physique
Mais, ce qui plus grave, aussi dans son psychique

Mais il existe, à mon sens, un manque non moins important
C’est celui qui concerne uniquement les sentiments
Que l’on recherche auprès des autres, pour son propre réconfort
Dès le premier jour de sa vie et cela jusqu’à sa mort

Tout petit, c’est inné, l’on recherche déjà l’affection souhaitée
De son entourage proche, par des câlins, des mots réconfortants
Puis, en grandissant, les besoins évolus bien évidemment
Sur la nature des rapports affectifs, leurs quantités et surtout leurs intensités

D’après moi, on ne peut-être bien dans son corps, son esprit
Qu’en ayant un équilibre entre l’affection donnée et celle reçue
Mais il est certain que ce besoin diffère pour chaque individu
Chaque personne étant unique, il peut varier, lui aussi

Je pense pouvoir même affirmer, sans me tromper
Que sans affection sincère, il ne peut exister d’Amour intense et vrai
Que, quand il y a un manque, l’on peut souffrir beaucoup
Je suis certes trop sentimentale, mais ai-je tord, après tout ?

On parle actuellement de violences accrues dans nos écoles, nos citées
N’est-il pas possible, que cela provienne à la base, de comportement généralisé
D’égoïsme, du chacun pour soi, sans penser un seul moment au désarroi autour de nous
Qu’un peu plus d’affection distribuée dans nos foyers, pourrait suffire après tout
A changer bien des comportements et radoucir les mœurs surtout de nos enfants
Leur démontrant par là, que la brutalité n’était l’atout que d’un petit nombre d’inconscients.

Que peut-on souhaiter de mieux pour ce siècle à venir
Qu’un peu plus de chaleur humaine, de sentiments
Au lieu de vouloir a tout pris tout détruire
Avec des actes de violences gratuits et sans fondements.


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...