| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La conscience - Poèmes - Textes
Poèmes : La conscience
Publié par mamilou le 22-12-2017 11:20:00 ( 24 lectures ) Articles du même auteur



La Conscience

Dans le dessin animé de Walt Disney
Qui raconte l’histoire de Pinocchio, petit pantin de bois
Sa conscience se nommait Jiminy Cricket
Et son rôle n’était pas de tout repos, ma foi

Chacun, chacune de nous devrait en posséder
Tout comme notre âme, au fond de nous elle est cachée
A certains moments de notre vie, une petite voix intérieure
Essaye de diriger nos actes, pour les rendre meilleurs

Certains, malheureusement, ne doivent pas en posséder
A les voir se conduire, on ne peut pas se tromper
Toujours imbus de leur personne, presque hautin
A considérer les autres, comme des moins que rien

Dormir tranquillement, avoir la conscience pour soi
Cela ne doit pas être chose facile
Quand, jour après jour, pour gravir quelques échelons
D’autres sont prêts à tout. Mais où est donc leur petite voix ?
Qui les incite à prendre la bonne direction
A retrouver enfin la raison, mais cela est plus difficile !

Mais, après tout cela vaut- il vraiment la peine ?
Il faut prendre Conscience avant qu’il ne soit trop tard
Que bien mal acquis ne profite jamais
Mais qui peut prétendre pouvoir se regarder ?
Tous les matins dans sa glace, sans migraine et sans gêne
Conscience tranquille, prêt à affronter tous les regards ?

Mais où est donc la Conscience ?
De tous ces gens responsables de guerres inutiles
De meurtres, de viols et autres brutalités
Ne peut-on pas freiner toute cette violence ?
Par l’apprentissage du civisme et de la discipline
Afin de retrouver, enfin, un peu d’humanité.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...