| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Aahd tu es l' absolution - Poèmes - Textes
Poèmes : Aahd tu es l' absolution
Publié par Ahmed le 27-12-2017 19:30:00 ( 53 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



Aahd l' absolution
*** ****
Texte écrit en arabe par Yasmina Warda Blidia Blidia
*** ****
traduit au français par : Ahmed Khettaoui
*** ***
Aahd tu es l' absolution
**
O que ce levant devient jaloux
de ton doux sourire
de tes douces prémices
pour purifier la honte .
ton doux sourire
poussa
l'aube pour qu'elle se révolte : ..
étincelle de tes beaux yeux
et la voilà
Elle l'alluma ..
Ce triste levant
surgissant d'un recoin rayonnant
à bord de tes douces lèvres
Un doux matin tomba
telle une Grappe
telle une récolte fertile
Tes tresses .....
ô Aahd tu demeures toujours notre testament
ô ma chère Aahd
tu restes toujours notre pardon
Notre absolution
ô ma chère Aahd
au creux de cette planète dignitaire
sommes-nous les pénitences?
et toi les levants d'El Kods purifié? .
tu es la paix .
dont nos cœurs demeurent : rançons capturés
dis-leurs O Aahd
que tu es l’héro Hassiba l’Algérienne
l'héros Fatima En-SOUMER
et que tu es une révolte torrentielle
ton allure mince
ô ma chère Aahd
réchauffe le printemps fleurissant
comment supporte- t'il tout ce volcan
tes beaux yeux abritent ce déluge
ta vénérabilité
ô chère Aahd
dédaigne tout traître déloyal
chapeau bas à une fillette
s"affrontant: prouesse
contre le torrent
enseigne- leurs
Apprends-leur
ô Aahd
que la terre est une cause
enseigne-leur
Apprends-leur
que tu as fait D'elkods
ton temple endroit sacré ;
même s'il est esseulé ,
enseigne-leur
Apprends-leur
ô Aahd
que ton Papa n'a jamais été un malfaireur
ou ta ma Maman adultère
enseigne-leur
Apprends-leur
que le levant est aux environs ..
reflétant Aahd et son époque .
et que les arabes se noient dans
la boue et la honte ..
tant qu'ils survivent ..
et qu'ils ailles au diable
acquitte -toi dignement
ma chère Aahd
de ce qui ont trahi ta cause
ô Aahd ; ma chère fillette angélique
chante .. .. récite à haute voix
à partir des Grandes Cités Divines
au delà des forums et des tribunes ..
ô ma chère Aahd...
agite tes cloches
trouble - les
au delà des cloches sonnettes
et cloches de- canards
et celles d’Églises ...
malgré la trahison
Kods El Khalil..
Kods El Mokhtar
survira ..orné
par sa candeur .. son ascension
ô Aahd
je t''en supplie
récite :
Paix .. paix ..et paix
ô ma chère fille angélique
ô mon cher chérubin angélique Aahd .
ô Aahd ..ô Aahd

Aahd palestinienne.jpg 296da0cc-e6a5-b8bb.jpg
Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 30-12-2017 10:35  Mis à jour: 30-12-2017 10:35
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1872
 Re: Aahd tu es l' absolution
Bonjour cher Ahmed,

Comme je suis heureux de te lire à nouveau ici.
Sois remercié de nous proposer la traduction de ce très beau poème.

Je trouve que ce poème s'inscrit vraiment dans la tradition des poèmes arabes qui savent tant lier les voies de la nature et les voies, les voix de l'âme humaine, dans sa richesse et dans ses malheurs.
Je ne sais pas si je te l'avais dit mais j'ai beaucoup de traductions françaises versifiées de poèmes arabes : Ábû Nuwâs, Abou-Tammâm, Mansur al-Hallaj (arabo-persan), Al-Mutanabbi, Abu-l-Ala al-Maari, Asadi Tusi, Omar Khayyam,‘Umar b. ‘Alī ibn al-Farīd, Saadi, et tant d'autres encore, ...

J'espère que tu vas bien.
Je te souhaite une belle et heureuse nouvelle année au milieu de celles et de ceux qui te sont chers.

Amitiés de Dijon.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
27 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 27

Plus ...