| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Réponse (avec retard........!!!) au défi d'Athéna du 03 02 2018 - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Réponse (avec retard........!!!) au défi d'Athéna du 03 02 2018
Publié par Titi le 11-02-2018 18:23:19 ( 122 lectures ) Articles du même auteur



Athéna, ton retour est une raison suffisante pour garder ou retrouver le sourire !!!
………et cela fait bien plaisir !!!

En évoquant les sillons qu’afficherait ton visage, je ne peux m’empêcher de rappeler cette tirade de de Pierre Doris qui disait :’’ J’ai connu un homme qui avait tellement de rides sur le front que pour mettre son chapeau, ….il le vissait’’

Allez revenons-en à notre défi.
Je vais vous confier un pan de ma vie dionysienne !!!





Fort du sage précepte qui nous certifie:
‘Il faut, tel Saint Thomas, boire ce que l’on voit
Et quand on voit plus rien, on doit rentrer chez soi’’,

Appliquant ce conseil, je frappais à mon huis.

Espérant un soutien, de ma tendre compagne
Qui me voyant si mal, pensais je, allait me plaindre,
Me disant:'' Oh mon Dieu !!!'', puis sans cesser de geindre:
‘’Que serai-je sans toi, toi mon mat de cocagne’’

Je me voyais déjà, par le biais d’une nuit,
Tranquille sans éclat, du sommeil du juste,
Refaire une santé à mon foie qui déguste.
Cet excès de Pinard absorbé, qui lui nuit.

Mais hélas nous sommes trahis que par les siens,,
Ainsi, fus-je reçu, à défaut de tendresse,
En mon antre doré, par une vraie tigresse
Me jetant à la tète: ’ tu dors avec le chien''

Ajoutant sans vergogne, et rouge de colère
De ce petit écart, pourtant fort rarissime:
Au plus, six jours sur sept, il n’y a pas de crime !!!,
: ‘’Et si tu dois vomir, fais le sur ta litière !’’

Dés lors plus aucun doute, car la chose est certaine
Si doux est le sommeil du laborieux, celui
De l’homme condamné, injustement, est lui,
Agité, expliquant, de l’aube, les migraines.

J’aimerai en l’instant, émettre une requête,
Mesdames si l’époux, rentre un jour éméché
Pas de cri, pas de heurt, et nulle ire affichée,
Toutes colères indues, lui font mal à la tête !!!!

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...