| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> poesie d'un fait divers - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : poesie d'un fait divers
Publié par modepoete le 26-02-2018 13:25:48 ( 53 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Sire volage tint en sa main
Un fromage qu’il avait volé
A dame caissière au matin
D’un toupet à l’accent acéré

On lui tint un noble langage
Afin qu’il relâche le délice
On le fouilla, ô brutaux sévices
Le larron s’offusqua d’une belle rage

De fromage de fait, en somme ce n’était
Point un camembert coulant, mais un pur
Chèvre de montagne dans la hâte redescendu
De sa haute étagère vers la vallée d’un gilet

Le rustre eut tôt de démolir, d’arracher
Tout le ce dont sa main agrippa
De vociférations lugubres il invectiva
La pauvre dame toute traumatisée

La police s’en vint, inventaire fit
D’un délit trop disproportionné
Amena l’hôte au juge des référés
En comparution immédiate il se vit

Le président lui dit : - Il n’y avait pas
Un fromage à faire de votre délation
Une tempête, une tornade, des désolations
Quelle réponse logique pour ces griefs là

- Monsieur le président depuis dix ans
Je prends des bonbons, ils ne me font rien
Et mes nerfs explosent du mauvais bien
Il faut m’en donner d’autres j’en suis prenant

- Croyez-vous que de couleur vert » ou bleue
Vous changeriez à ne pas voir tout en rouge
Et de taper sordide sur tout ce qui bouge
On ne vous a pas mandé de chatier parbleu

C’est un fromage qui va vous coûter cher
A vouloir faire le fort vous voilà dans votre tord
De fromage vous ne disposez plus que du mauvais sort
Et votre string, une cache au goût bien amer

La cour délibéra pour le menu de la sanction
D’un simple fromage, on passerait très vite au dessert
Afin de ramener le calme auprès du têtu forfaitaire
Une très bonne amende et quelques mois de prison
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
30 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 30

Plus ...