| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L"ange immortel - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : L"ange immortel
Publié par modepoete le 16-03-2018 14:36:36 ( 520 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l




Sur les nuages un immortel ange
Chante sur des moutons étranges
Des louanges pour les petits pages
Restés en bas à l’étage bien sage

Petit poète bien assis sur la tête
De la nuit muette conte l’amourette
A ces yeux allumettes plein d’emplettes
Romances fluettes nourries de dînettes

Conteur de rime sur ta bonne mine
Illumine du bonheur de tes étamines
La chaleur sourdine des chaumines
Caresse le lit intime des enfants de mâtine

Paletot de laine rondelet, ton emblème
Chauffe de reine, couette de mitaine
Déposée sur l’enfant qui aime les aubaines
Petites histoires saines, vidé de viles hyènes

Étoile de sable insatiable au vent aimable
Lèche agréable la frêle paupière serviable
Elle se range adorable sur la rêverie louable
D’actes jouables des enfants rêvant l’inimaginable

Chante les mélodies de la belle poésie
Sur l’esprit épris du bon rythme inédit
Berce les enfants ébahis de tes doux écrits
Paroles serties des beautés de sa jeune vie

Danse légère sur la toile de l’araignée
Où les supermans aisés sont sa paix
Dans le cercle douillet de sa fragilité
Enfant aimé, il t’accompagne rassuré

Baladin des destins s’envole ses refrains
D’instant sans fin, de ces jeux certains
Éduquant au matin, la joie des demains
De l’enfant dans l’entrain du bon train

Mon nuage s’en va, demain il reviendra
Le cœur sans tracas, plein de belles férias
Pour conduire ton pas vers les azurs béats
De te voir légat de ma majestueuse aura

Merci pour lui l’enfant, ton sourire luit
Dans le ciel de sa vie, il n’est pas l’oubli
Ange sans prix de parents épris, il te prie
De vivre ravi tes jours de fécondes envies.
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
66 Personne(s) en ligne (32 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 66

Plus ...