| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Mendiant hier, gredin demain - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Mendiant hier, gredin demain
Publié par modepoete le 26-03-2018 14:16:44 ( 54 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



Mendiant hier, gredin demain


IL est de ces ceux
Qui un jour se disent mendiant
Et ont oublient au lendemain ce jour
Où nos grands cœurs pour eux
Se soient saignés, altruistes, d’un don
Pour leur apporter
Des instants de bonheur

Mendiant t’es-tu présenté
Aux heures de l’intérêt
Devant ma porte cadenassée
Tu as insisté pour récupérer
Une manne, ma bouillie de voix
Je n’avais rien à te donner
Tu as tenté de m’expliquer
Le bruit de ta campagne
Tes menus trop indigestes
Tes discours trop froids
Tes vêtements sombres de souillures
Ton hygiène enfermée dans la pourriture
Je n’en eus alors que faire
C’était ton paradis
Le mien était ailleurs
Sous les combles de mon cœur

Mangerai-je à ta table demain
Si tu es dans l’opulence
Tu m’oublieras
Trop petit, trop pauvre
Pour relever ton défi
Alors je te le dis
Je préfère être maudit
Aujourd’hui
Que d’être banni
Demain de tes fausses royalties
Quand je resterai dans ton oubli.
Manant
que tu auras dépossédé de son bienêtre
Par ton arrogance ; ton insolence
De gredin, de félon
Qui ne s’inquiète de son prochain
Si ce n’est seulement et seulement
Quand ton grand souci
Sera de te garantir le plus de ton intérêt
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...