| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Morituri - Poèmes - Textes
Poèmes : Morituri
Publié par HND le 07-04-2018 18:51:40 ( 62 lectures ) Articles du même auteur



Nous aussi mon amour à l'heure où la nuit tombe
Il nous faudra partir pour le marbre des tombes
Renoncer pour toujours au soleil radieux
A l'eau pure des torrents où nous étions des dieux

Nous aussi tu verras nous connaîtrons l'odieux
Le départ à l'instant où tout paraît joyeux
Où l'on ne voudrait plus que la vie retenir
Revenir en arrière, naître au lieu de mourir

Nous aussi jeunes et beaux nous serons des vieillards
Qui nierons l'évidence et pleurerons trop tard
Sur les amours fanées, les rendez-vous manqués
Que nous auront laissé passer par lâcheté

C'est pourquoi je te le dis mon ange
Vis au lieu de pleurer, dérange
Les avis étriqués de ceux qui te condamnent
N'écoute que la musique qui fait vibrer ton âme

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Donaldo75
Posté le: 08-04-2018 10:01  Mis à jour: 08-04-2018 10:01
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1065
 Re: Morituri
Salut HND,

Ce poème résonne bien aux oreilles du lecteur, parce qu'il est fluide, avec des convictions et une belle conclusion.

Bravo !

Donald
Johan
Posté le: 08-04-2018 11:32  Mis à jour: 08-04-2018 11:32
Accro
Inscrit le: 05-03-2018
De: 18290 France
Contributions: 188
 Re: Morituri
Bonjour Hélène !

Votre poème est une perle de vie !

Perle de vie, dont le scintillement s’accroît progressivement à mesure que nous prenons conscience que s’approche notre inexorable disparition.

Merci pour cette belle lecture !

Amicalement !

Johan (JR.).
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
21 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 21

Plus ...