| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> le révoilté - Poèmes - Textes
Poèmes : le révoilté
Publié par modepoete le 24-05-2018 16:00:00 ( 43 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l






Le révolté

Magistral rapace de l’infernal
Dans les champs et les monts
Où croassent des mots de chacals
On se larmoie sur tes sermons
Subversifs et sarcastiques
Attisant la prolifique querelle
Enjambant l’étranger authentique
Pour l’enchaîner à la bagatelle
Comme dans un grand traditionnel
Où l’on s’abuse du vil pathétique

Tu ne t’embarrasse des belles vérités
Croquant celles-ci glouton de ton fiel
Les macérant de ta nue intelligibilité
En vorace des honnêtes dits de miel
Tu déposes ton venin perfide à la ronde
Sur le siége de ces actes malveillants
Que l’on rejette nuisible en ta fronde
Dans les abysses de l’intransigeant
Où l’on ne fait récolte des bons usages
Saignant tous les respectables adages
Dans la souffrance du rude insignifiant

Les champs se pleurent de ton labour
Sillons cagneux dans une terre meuble
Semailles infertiles répandues tout autour
Des bons jours, fertiles pour le peuple
Tu te gausses de tous les bonheurs
Et les désherbants, pleurs de mâchefer
Écrasés par ton coup de pied du malheur
Ensevelissent les traces de ce triste enfer
Qui Se recroqueville sévère à se satisfaire
De ton ignoble : Déposer ton acte de peur

Ô révolté! Reviens vers les aérées contrées
Où tu retrouveras sage cette vivifiante paix
Te voilà présent au danger : Être recraché
Des sacrifices de ces rapaces bien isolés
Maîtres de ta pensée, rognant ta frêle volonté
Au sommet désespéré de ta solitude ancrée
Dans le profond de ces jours d’éhontées instabilités
Ô révolté! Tais ta pugnacité de l’inique rivalité.
O révolté! Accepte que paix te soit prospérité
O révolté ! De l’autre acquière sa simplicité
O révolté! Ne crois plus que tout est imparfait
Regarde la réalité, dévore-la satisfait
Et tu retrouveras l’honneur de ta générosité
ƒC


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...