| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'Emeraude - Poèmes - Textes
Poèmes : L'Emeraude
Publié par Basile le 21-05-2018 23:00:00 ( 42 lectures ) Articles du même auteur



L’Émeraude,


Je te donnerai des rêves d’Amour
J’irai chasser l’opale du Soleil
Je rechercherai tes maux dans ce jour
Pour que tu reviennes à moi sans pareil.

Tu brûles le parfum martyrisé
Rêve l’au-delà énigmatique
Tu désires, tu hésites et remets
Ces moments en cause frénétiques.

Tu recules devant l’impossible
Pour disparaître enfin totalement.
Je repars à ta quête impassible.
Survivre à la réalité simplement.

Je combattrai aux côtés de l’émoi
Parcourant des années de Lumière
A la recherche d’un je ne sais quoi
Qui me fera te trouver sincère.

L’âme en moi se tord toujours de douleurs
Condamnée comme l’oiseau sans ailes
Dans le bien sinistre espoir des torpeurs
Qui à jamais m’encerclent et m’esseulent.

Mon sang prisonnier de ton absence
Bout sans cesse au grès de ce temps mourant
Mes veines rougissent au rêve rance
De cet être synchrone au firmament.

Je cherche ce chemin si tant décrit
Qui va m’apporter un jour ton retour
Au travers de l’écriture de ma folie
En me sauvant encore d’un détour.

Où se trouve ce roi assassiné
Qui changea la face de ce Monde
En épousant sans tergiverser
Cette foi de Dame Frédégonde.

Je désire suivre ce chemin-là
Car cela devrait me permettre un jour
De te remmener enfin auprès de moi
Heureuse Émeraude de nos beaux jours.

L’écrin de soie fracassé de ta vie
Brille encore dans mon cœur ruisselant
De ces beaux rêves perdus assouvis
Je recherche ton Univers brillant.

Reviens avant l’inéluctable fin
Celle qui n’apporte que déceptions
Autour des aurores sans lendemain
En ne laissant à jamais qu’afflictions.

J’irai chasser les rêves de l’Amour
Pour t’offrir les opales du Soleil.
Je rechercherai les mots de toujours
Pour te les apporter dès ton réveil.


Basile Béranger Chaleil.


lundi 02 juin 2014.


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
19 Personne(s) en ligne (3 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 19

Plus ...