| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Il sait que l'on s'attire - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Il sait que l'on s'attire
Publié par modepoete le 01-06-2018 15:28:31 ( 14 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



Il sait que l’on s’attire

Au bois se promenait un Aubois
Cherchant un bois dans les sous bois
Pour fabriquer bel hautbois

Il voulait charmer sa belle à Dorémy
De sa clef de fa ouvrirait en do, ré, mi
Sa Page lue pour ne pas se mettre à dos Rémy

Après la répétition on est parti à calais
Nous avons rencontré en route un cas laid
Notre voiture sur l’autoroute a calé
Nous serons pour sûr au casting recalé

Tant pis nous le repasserions à Paris
Ce serait pour nous un nouveau pari
Traverser toute la France, on n’en a pas rie
A l’auberge le chinois nous a dit ; - n’a pas riz

Canailles en campagne on s’est détournes
On voulait rejoindre à notre profit la tour Ney
Pour apprendre la magie retenue au détour né
D’ennuis rageants subis lors d’un dais tourné

Nous savions sans équivoque que le délai c’est
La pire des choses à supporter pour les délaissés
Au fond de notre gourbi nous étions des laisser
Pour compte de la tragédie sue délai sait

Nous avions tout long temps pour aller à la mer
Un coup de téléphone à notre auguste mère
Elle se ferait une joie de revoir ce bon maire
Un amour de jeunesse resté par trop amère

N’en croyez rien, ce n’est pas encore la fin
Toute cette impatience me donne une belle faim
N’empêche vous le voyez, est-ce que je feins !
D’être ennuyé, non je vais enfiler un pull très fin

Je rejoins mon ami poltron qui me prête sa tire
Celui là il en profite toujours c’est un satyre
Sa voiture une horrible ferraille mais quand ça tire
N »en demandez pas trop, lui sait que l’on s’attire.
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 33

Loriane, Plus ...