| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'héromantique - Poèmes - Textes
Poèmes : L'héromantique
Publié par NoriRobeso le 05-06-2018 03:26:53 ( 11 lectures ) Articles du même auteur



L’épique fantastique de celui qui fantasme
D’un peu de cela l’absolu romantique, l’infini
Celui-là même qui se nourrit de son marasme
L’autre comme moi, santé ! Je t’aime mon ami

Un héros lâche d’un courage à toute épreuve
Qui n’ayant que la bonté de son innocente poésie
Fanatique fou des doux êtres qui l’émeuvent
Au glorieux Amour, le malheureux dédia sa vie

Amour, amour, amour, amour viens à lui, va donc
Va donc vers celui qui t’appelle, qui t’invoque
Regarde-le te jouer de son luth et de sa conque
Va donc Amour, allons ! Accorde-lui le réciproque

Mais l’enfant un peu poëte attisa la maudite ire
De celui-là qui se moque, le corbeau au bec crochu
Qui offre des fleurs, sentez-les et devenez le pire !
Voilà un peu de génie, l’ange le prit et dès lors déchu

Il vit le monde et su la douleur, il vécut la douleur
Et il abandonna le monde, le héros était un mort-né
Il s’abreuva de la tristesse, grandit dans le malheur
Son envol s’empreint de tragique, sa plume est damnée

Ombre fantomatique consciente de son inconscience
Il marche le monde, pâle, ténébreux, inconsolé, seul
Perdu dans un méandre, le pauvre veut une audience
Rhapsode mélancolique il chante un peu les tilleuls

Il croit encore en son Dieu et cherche la bien-aimée
Rêveur de talent il joue à se jouer du banal prosaïque
Ses démons sculptent un esthète et l’artiste enfermé
Jaillit dans son univers et se proclame héromantique

Il sera toujours triste et il n’aura que sa fidèle muse
Les autres comme lui, moi et un soupçon de tendresse
Par ci, par-là, l’Amour est un Dieu, l’Amour est une ruse
Mais l’Amour est l’Amour et ses coups sont des caresses

Vivons mon ami, rêvons, aimons, il en est ainsi de la gloire
Du monde, elle passe comme nous sur le temps magistral
Vivons pour écrire des vers sur les bonheurs du soir
Ivres, contemplatifs, bercés par les doux chants du mistral

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 35

Plus ...