| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Mille baisers - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Mille baisers
Publié par modepoete le 22-06-2018 17:33:28 ( 11 lectures ) Articles du même auteur



[i

mg width=300]https://i74.servimg.com/u/f74/17/77/98/61/2018-014.jpg[/img]



Mille baisers

Mille baisers assouvis, amour empirique
Ils poursuivaient la tendre musique
De ce cœur aux bontés véridiques
Qui s’installait là, pastorale pathétique

Dans l’autre rue là-bas hors des sentiers
Ils s’avançaient oubliés à se faire pitié
Mais ils savaient que d’une opportunité
Au fond d’impasse ils seraient renouvelés

Jamais je n’ai voulu les mettre en demeure
De me quitter car il n’était pas un labeur
Et encore moins de mon patient, une peur
Toujours je les ai gardés en ma bonne humeur

Chacun au village savait qu’ils me sevraient
De leur capacité à m’étourdir bien piégés
Par leur agilité pour mon amour le panser
Orfèvres d’un doigté au bel accord bisé

Dernier regard tourné vers le petit dernier
Je l’ai vu s’envoler au loin de ces forêts
Où l’oubli à jamais parfumé se repaît
D’incertitudes loufoques qui s’engrossent du laid

Je partais, oui je partais, je n’avais plus le choix
Je laissais mes baisers, là prés du dernier froid
Je les avais couverts une toute dernière fois
Du duvet de ma pensée, prisonniers de mon toit

Sabots crottés de ma permissive inquiétude
Yeux couchés sur la plume de ma fortune
Je sais, je reverrai mes baisers à la pleine lune
M’embourbant, rapace dans mes quiétudes

Il s’est détaché sur le bout de doigts gentils
Amoureux d’une ombre hasardeuse enfouie
Dans le rêve d’un retour du demain réjouis
Quand les baisers en bande auront rajeunis

Je voyage dans l’instant loin de leur destin
On s’accroche à prendre le même chemin
Celui de notre amour qui à chaque beau matin
S’éternise vorace sur nos pensées d’un même refrain
ƒC
Ƒ

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...