| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> O case créole - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : O case créole
Publié par modepoete le 27-07-2018 16:41:30 ( 81 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l





O case créole

O case créole! Sur ce couronné haut sage
Tu te protèges fidèle dans le grand cirque
Celui de Cilaos, au détour d’un grand pic
Au kilomètre dix du centième serré virage

Stature magique et fine qui servile se hisse
Au ciel pur; Baiser ouaté du paille en queue
Qui s’envole et dessine les ronds camieux
Des Lambrequins reposant sur ta pelisse

Pure robe blanche, aux plis verts tu te déhanche
Sur tes flancs côtelés; D’orgueil sain se parent
De bardeaux ciselés de riches dentelles rares
Rangs de coulées serties en cordées étanches

Tes bois de fer, squelette ténu, côtes austères
Traversent les siècles d’une jeunesse sûre
Les carias se saignent sur l’hier des blessures
Ils meurent loin de tes os, sous les réverbères

Vestale priante, vêtue de l’habit du dimanche
Quand tu te ceins de frises riches facettées
Engoncées à la cambrure de tes doux reflets
Pour nos yeux inspirés que ton éclat enchante.

Quand résonne la fête tu habilles ta salle verte
La rose, l’orchidée parfument ton grand portail
Quand tu accueilles servante au punch cocktail
Tes invités aux notes rythmées d’un séga alerte

Quand la nuit te prend au silence de ses bras
La lune lèche le calme de ta paresse endormie
Et flirte avec les ombres de ta silhouette ravie
Qui se faufilent vers l’infini et brille de ton éclat
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...