| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

(1) 2 3 4 ... 46 »


Re: Défi du 17 avril 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Cher Maurizio,

Le temps passe si vite pendant le confinement et je lis seulement à l'instant ta réponse à mon défi.
Je t'en remercie très amicalement, et vois-tu, je n'ai même pas eu le temps d'y répondre moi-même, le combat contre le coronavirus prenant tout ce temps qui passe.

J'aurai pu écrire le texte que tu nous proposes. Il est empli de vérités et de réalités.
Ce temps a été tant pour moi que pour ma femme, un temps de chemin intérieur et de retour sur soi, le chemin de la mesure et le chemin des actions justes. Le chemin de la vérité finalement, de celle qui doit nous faire voir les choses telles qu'elles sont et non pas telles qu'elles paraissent être ou que l'on voudrait qu'elles soient.

J'espère que tu vas.
Prends bien soin de soin et porte toi bien.

Amitiés de DIjon.

Jacques

Posté le : 10/05 10:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 17 avril 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Bonsoir,

Je ne sais pas quel est l'objectif que vous visiez en écrivant un tel texte : m'atteindre, me blesser, non pas pas me nuire j'espère. A moins que cela ne soit un compliment !
J'ai montré votre texte à la dame de mes pensées. Nous avons beaucoup ri à la lecture de quelques uns de vos mots : "il se meurt", ou "amoureux transi". C'est toujours cela de pris, me diriez vous!
En vous lisant je pense à la phrase de Robert Escarpit : " Il y a toujours une certaine méchanceté à rire de quelqu'un et la méchanceté est bien le signe le plus évident d'impuissance que je connaisse."

Bonne soirée.

Jacques

Posté le : 22/04 21:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Défi du 17 avril 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Chères amies et amis Loréens,

J'ose en ce jour, celui de mon anniversaire, vous proposer un nouveau défi.

Je sais : vous ne pouvez pas sortir. Et pourtant je suis sûr que vous sortez un peu en vous disant : "j'ai bien l'intention de me sortir de là.
Avant que l'oubli ne s'empare de cela et que cette idée vous sorte de la tête, je vous propose un défi :

S'il vous plait répondez à ma question : comment s'en sortir sans sortir?
Et peut être qu'il en sortira quelque chose!
J'en suis sûr. Laissez cette idée entrer dans ma tête.
Allez que diable sortez du rang des Loréennes et des Loréens, et répondez à ce défi.
Sortez de vous-même!

Et que cette nouvelle journée de confinement vous soit douce!

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 17/04 08:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 21 mars 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Chères Loréennes et chers Loréens,

Voici enfin la réponse au défi du 21 mars dernier :

Je l'ai appelé le virus tueur, le lion arrogant et le printemps :

Il faut éviter d’un virus tueur de se goberger
Et penser que de lui il est facile de se protéger.
Certes la vie se perpétue et doit être vécue,
Mais pour que de tels maux soient vaincus,
C’est la loi de la nature, il faut les accepter,
Et je vous le dis sincèrement vouloir s’y confronter.

Un lion arrogant se croyait le maitre de sa savane.
Il se disait le prince, l’unique, le dieu de l’arcane.
Il pensait être de toutes les espèces le souverain.
Rien ne me résiste se disait-il, je suis de vous tous le suzerain.
Mais un virus tueur vint à passer par là.
Souffrez seigneur que mes humeurs meurtrissent votre smala.
Je vous offre les malheurs et la mort, qui sont mes muses,
Et de vos savoirs et de vos techniques je m’en amuse.
Et que votre méconnaissance ne vous serve pas d’excuses,
Vous auriez pu être plus prudents devant tant de ruse.

Si meurtri devant ce triste courroux,
Le lion consulta les oracles à genoux,
Cherchant un bouc émissaire à ce sinistre sort.
On assista dans toutes les espèces à la panique, à l’exode.
La quarantaine fut décrétée pour contenir la mort.
Le déni de la réalité devint le code.
Le virus tueur en sourit et se dit en lui-même
Qu’en tous temps le comportement des espèces reste le même.

C’est alors que le printemps se présenta devant le roi,
Sensible à tant de malheurs et à tant d’émois.
Eh, mon ami je suis le printemps, ne m’oubliez pas !
Avec toutes vos mesures je vous vois dans l’embarras,
Se cacher trop longtemps ne fait que nier la vie ;
Ne faites pas de ses beautés et de ses joies l’autopsie.
Pour ma part, ce virus, je le respecte avec raison,
Mais pourtant je vis et j’inaugure les saisons.
Laissez venir à vous l’efflorescence enivrée des fleurs ;
Prenez le temps d’en ressentir toutes les saveurs.
En ces temps incertains écoutez les oiseaux chanter.
Ils veulent, votre âme, la conquérir, l’adopter.
Je suis l’espérance, je suis la source de vie.
Quoique tu fasses, toi le Lion, moi je vis.
Et après moi viennent les beautés de l’été
Laissez vous par ces milles grâces agités.
Regardez : les belles fleurs laissent la place aux fruits
Fasses que par les lois des saisons vous en soyez instruits.
Ayez confiance en moi, laisse faire la loi de la nature
Vous en faites partie en tant que belles créatures.

De cette modeste fable que faut-il retenir
En vous invitant vivement à vous y tenir ?
Ne vous croyez pas le maître de toutes les engeances ;
Prenez le temps de vivre au milieu des autres avec bienveillance.
Vous connaîtrez toujours quelques hivers,
Mais après lui, que le printemps et l’été soient votre univers.


Je vous souhaite un magnifique week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 04/04 20:24
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 21 mars 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Cher Serge,

Quelle analyse lucide de la situation et qu'en ces vers les choses sont bien dites.
Je cours modestement pour combattre ce tueur mais je trouve de l'apaisement et du bonheur à venir ici pour lire les poèmes et les nouvelles de mes amies et amis de l'Orée.

J'espère que tu vas bien et que ce monstre ne t'a pas envahi.
Protège toi en respectant bien les mesures barrières que le modeste microbiologiste que je suis sait être efficaces.

Il va bien falloir que je trouve un moment pour répondre à mon défi.
A très bientôt donc pour une réponse ici.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 25/03 22:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Défi du 21 mars 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Chères Loréennes et chers Loréens,

Vous n'avez plus aucune excuse.
Ce temps du confinement est excellent pour répondre à un défi.

Je vous en propose donc un :
De manière loufoque et sans aucune retenue, si vous étiez aux commandes, que feriez vous pour combattre le coronavirus?

Allez que les mots, que les vers vous contaominent et poussent à répondre à ce poème.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 21/03 16:16

Edité par Loriane sur 23-03-2020 18:45:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du samedi 29 février 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Cher Serge,

Quel bonheur de te lire.
Tu attends donc un défi, alors je m'en vais t'en proposer un autre!

J'espère que tu vas bien et que tu te protèges bien.

Amitiés de Dijon

Jacques

Posté le : 21/03 16:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du samedi 29 février 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Chères Loréennes et chers Loréens,

Je suis donc le premier à vous proposer une réponse à ce défi.

Je vous rassure, il ne s'agit pas pour moi de philosopher sur les régimes sans sel ou sur les méfaits du sel.
Cela étant dit, reconnaissez avec moi que le sel a un caract!ère un peu magique car, c'est lorsqu'il a dispar dans un plat, qu'il nous ouvre la voie du plaisir.

Mon sel d'aujourd'hui est bien autre chose :
Tu es le sel de ma terre
29 février 2020


Je te vois !

A chaque fois je demeure tant aux abois.
Tu es le sel de ma terre et j’en demeure coi.
Les bonheurs perdus sont tapis en moi, encore.
Je les perçois, je les pleure, je les adore !

Je ne te vois plus !

J’entends ton nom dans les bouquets de mes discours.
De ton absence pérenne, j’implore le secours.
L’oubli en devient alors mon maître suprême,
Faisant de toutes mes peines des cascades extrêmes.

Je ne te vois plus !

Je songe à toi comme une eau pure dans sa course
Posant des papillons de rosée sur les fleurs,
Illuminant mon être de mille couleurs.
De cette eau fuyante, tu es la frêle source.

Je ne te vois plus !

Ma tendre maman, il ne faut point me blâmer.
Comme le sel d’un plat disparaît sans colère,
Certes, je l’oublie, mais je ne peux que l’aimer,
Car, dans son bel oubli, il fait tout pour me plaire.

Enfin je te vois !

Un doux élan vibre dans mon âme agitée,
Celui de t’y voir, me montrant tout excité.
Je n’imagine plus en moi ta froide absence,
Et tout mon être ressent ta vive présence.

Soupirs !

Tu es le sel de mon cœur qu’un vin fin arrose !
Le souvenir de tes rires vient m’adoucir.
Tu es ici, et le bonheur peut revenir.
Les larmes ardentes se changent en belles roses !

Je vous souhaite un magnifique week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 29/02 11:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Défi du samedi 29 février 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Chères Loréennes et chers Loréens,

Je me souviens encore du temps béni où notre amie Couscous nous proposait un défi par semaine. Faisons renaître ce plaisir, celui de partager ainsi nos écrits et celui de se retrouver en toute amitié.

Vous allez me dire que je veux mettre là un peu de mon grain de sel dans cette belle aventure.
Eh bien justement, en parlant de sel, répondez s'il vous plait à mon défi :

Quel est donc le sel de votre pensée actuellement? Venez donc y mettre un peu votre grain de sel!

Ne vous privez pas de ce plaisir en un jour qui n'existe que très rarement! Alors cela mérite bien d'y mettre un peu de sel!

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 28/02 15:44

Edité par Loriane sur 23-03-2020 18:45:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 20 juillet 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2069
Niveau : 37; EXP : 45
HP : 182 / 911
MP : 689 / 15121
Hors Ligne
Je vous propose ma contribution au défi de la semaine sous la forme d'un fable que j'ai appelée "le fou et la chouette" :

Me croirez vous si je vous dis que la folie,
Sans vouloir à tout prix en faire une homélie,
Peut être une grâce pour l’esprit, je vous l’assure.
La sagesse l’inspirera sans la censure.

Un fou malicieux aimait courir dans son ombre.
Il avait des idées farfelues en grand nombre,
Dont il ne se séparait pas dans ses actions.
De tous ses détracteurs, il était l’attraction.
Il rêvait, il croyait en des choses impossibles,
Mais qui, pourtant, à ses yeux, étaient tant crédibles.
Je me trouve heureux comme çà disait-il !
Sans blâmer, mon attitude reste civile.
Et en pensant ainsi, il songea à l’exil.

Une nuit, alors qu’il ruminait dans son cœur,
Au clair de lune, il entendit une voix sœur :
- Hou-hou, hou-hou, je suis la voix de ta sagesse !
- Qui es-tu à m’interpeller dans ma détresse ?
- Je suis une chouette, ton futur emblème,
Laisse-moi cheminer au sein de ta bohème !
- Tu ne peux rien pour moi, je suis désespéré.
- Moi, je crois que ta peine est bien exagérée,
Lui dit le bel oiseau, d’un ton très libéré.
- On me reproche mon ignorance et mon ivresse,
Lui répond le fou, à l’humeur très vengeresse.
- Mais fais fi de tous ces tristes ricanements,
Amuse-toi, lui dit l’oiseau bien gentiment.
Poursuis ta voie vers la folie et ses soleils,
Et qu’elle n’y demeure jamais en sommeil.
Tu y verras ce que les autres ne voient pas,
Prisonniers qu’ils sont du carcan de leurs trépas.
Tu t’ouvriras sans masque au monde spirituel,
A l’inconnu, aux nouveaux savoirs actuels.
Ton intuition et tes désirs seront des roses
Que ton grain de folie et ta sagesse arrosent.
- Je comprends ce que tu attends, lui dit le fou !
En me livrant à la folie sans garde-fou
Je dois vivre en amitié avec la sagesse.
- Oui, c’est cela lui dit la chouette, avec hardiesse.
Tu seras capable de voir dans la pénombre,
D’y lever les tromperies et les illusions.
Ainsi s’éloigneront les pensées les plus sombres.
Viendront en ton cœur des espoirs en infusion.
- Je suis convaincu par cette belle embellie,
Lui dit le fou, saisi par un grain de folie.

De ce dialogue que faut-il en retenir ?
Quelques sagesses dont il faudra se souvenir.
La chouette vous le redira sans faillir.
Il n’y a pas de vie sans un grain de folie,
Il vous éloignera de la mélancolie,
Et donnera du sens à toute votre vie.
Pour avoir de l’esprit, il faut de la folie.
La folie de vivre est de toutes la plus précieuse.
Qu’elle ne vous EFFRAIE pas parce qu’elle est curieuse.
Commandez-la de manière très impérieuse.

Je vous souhaite à toutes et à tous un bon week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 20/07/2019 18:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
(1) 2 3 4 ... 46 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
58 Personne(s) en ligne (37 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 58

Plus ...