| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

(1) 2 3 4 ... 46 »


Re: Défi du 20 juillet 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Je vous propose ma contribution au défi de la semaine sous la forme d'un fable que j'ai appelée "le fou et la chouette" :

Me croirez vous si je vous dis que la folie,
Sans vouloir à tout prix en faire une homélie,
Peut être une grâce pour l’esprit, je vous l’assure.
La sagesse l’inspirera sans la censure.

Un fou malicieux aimait courir dans son ombre.
Il avait des idées farfelues en grand nombre,
Dont il ne se séparait pas dans ses actions.
De tous ses détracteurs, il était l’attraction.
Il rêvait, il croyait en des choses impossibles,
Mais qui, pourtant, à ses yeux, étaient tant crédibles.
Je me trouve heureux comme çà disait-il !
Sans blâmer, mon attitude reste civile.
Et en pensant ainsi, il songea à l’exil.

Une nuit, alors qu’il ruminait dans son cœur,
Au clair de lune, il entendit une voix sœur :
- Hou-hou, hou-hou, je suis la voix de ta sagesse !
- Qui es-tu à m’interpeller dans ma détresse ?
- Je suis une chouette, ton futur emblème,
Laisse-moi cheminer au sein de ta bohème !
- Tu ne peux rien pour moi, je suis désespéré.
- Moi, je crois que ta peine est bien exagérée,
Lui dit le bel oiseau, d’un ton très libéré.
- On me reproche mon ignorance et mon ivresse,
Lui répond le fou, à l’humeur très vengeresse.
- Mais fais fi de tous ces tristes ricanements,
Amuse-toi, lui dit l’oiseau bien gentiment.
Poursuis ta voie vers la folie et ses soleils,
Et qu’elle n’y demeure jamais en sommeil.
Tu y verras ce que les autres ne voient pas,
Prisonniers qu’ils sont du carcan de leurs trépas.
Tu t’ouvriras sans masque au monde spirituel,
A l’inconnu, aux nouveaux savoirs actuels.
Ton intuition et tes désirs seront des roses
Que ton grain de folie et ta sagesse arrosent.
- Je comprends ce que tu attends, lui dit le fou !
En me livrant à la folie sans garde-fou
Je dois vivre en amitié avec la sagesse.
- Oui, c’est cela lui dit la chouette, avec hardiesse.
Tu seras capable de voir dans la pénombre,
D’y lever les tromperies et les illusions.
Ainsi s’éloigneront les pensées les plus sombres.
Viendront en ton cœur des espoirs en infusion.
- Je suis convaincu par cette belle embellie,
Lui dit le fou, saisi par un grain de folie.

De ce dialogue que faut-il en retenir ?
Quelques sagesses dont il faudra se souvenir.
La chouette vous le redira sans faillir.
Il n’y a pas de vie sans un grain de folie,
Il vous éloignera de la mélancolie,
Et donnera du sens à toute votre vie.
Pour avoir de l’esprit, il faut de la folie.
La folie de vivre est de toutes la plus précieuse.
Qu’elle ne vous EFFRAIE pas parce qu’elle est curieuse.
Commandez-la de manière très impérieuse.

Je vous souhaite à toutes et à tous un bon week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 20/07 18:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Défi du 20 juillet 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Je vous propose un défi afin que vos vacances soient un peu littéraires.
Soyons fous!

Justement en parlant de folie, parlez moi de votre petit grain de folie ou des grains de folie en général?
Nous nous connaîtrons mieux ainsi!

Je vous souhaite à toutes et à tous de très belles vacances.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 20/07 16:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi mensuel du 25 mai 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Cher Serge,

Il y a sans doute une explication à l'écriture de cette fable qui n'est peut être que cela dans mon cerveau.
Je me suis tant ennuyé dans mon métier précédent et je m'épanouis tant dans mon métier actuel qui est un réel plaisir!
Il y a sans doute aussi un peu de provocation et je me doutais bien que tu allais réagir.

Et j'ai savouré ta réponse cinglante imprégnée de bon sens mais je vais vouloir en faire des contre sens, avec humilité, et surtout beaucoup d'amitié.

Tu auras donc une réponse pendant le Week end qui, dans la tradition je crois, est celui de l'esprit! Je ne sais pas si ma réponse sera sainte!

Porte bien cher Serge et prends bien soin de toi dans ta retraite finalement très studieuse, pour notre plus grand bonheur.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 07/06 09:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi mensuel du 25 mai 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Cher Serge,

J'ai un peu tardé à répondre à ton défi, très absorbé que je suis par mon métier, mais je demeure fidèle à nos moments de défis où nous nous livrons, nous nous découvrons à travers les mots de notre belle langue que nous tentons de bien honorer.

Alors , alors, Iste est revenu cette fois-ci à une forme d'expression qu'i aime bien : la fable.

Le titre de ma réponse à ton défi est :

Le travail est-il notre avenir de plaisir ?

Il était une fois dans un duché lointain
Un duc qui régnait au milieu d’un peuple hautain
Qui vivait installé dans un bel hédonisme,
Se moquant du travail avec un grand cynisme.

Plusieurs chapelles se livraient à ce déni
De voir tous les ouvrages à tout jamais bénis.
Les premiers pensaient qu’ils gagnaient si peu ainsi
Qu’il valait mieux, par la paresse, être choisis.
Pour certains même, la flemme était au sommet
De leur art qu’ils cultivaient en dignes gourmets.
Les seconds pensaient que le plus noble travail
Etait celui des femmes au sein de leurs sérails.
Pour d’autres encore, il pouvait être une corvée
Qui vous conduit à une folie achevée.
Et tous ces sages qui en parlaient avec envie
Espérant que cela leur passe dans leurs vies!
Tous pensaient que le travail était inutile
Et sans espoir dans ce monde vraiment hostile.

Que va devenir mon peuple se disait-il
Moi qui n’ai jamais mis le travail en exil ?
Certains jours, le travail peut être un médecin.
De mes souffrances, il en est alors le vaccin.
Et l’ennui, à mes yeux, est si abrutissant,
Qu’il en devient, au fil du temps, avilissant !
Et quel paradoxe de vouloir fêter le travail
Alors qu’ils en sont l’ennemi dans leurs bercails.

Désespéré, il confia ses espoirs au ciel
Qui lui offrit une fée dans un arc en ciel.
Fais de toutes leurs contradictions des étoiles
Qui seront, de tes actions futures, la voile !
Le duc ne comprenait pas ce qu’elle voulait dire !
Donne-moi une belle idée pour calmer mon ire,
Lui confia-t-il, habité par tant de désirs
De voir cette débâcle ne plus le transir.

Ils fêtent donc le travail sans l’aimer vraiment,
Alors que de nouvelles fêtes assurément
Viennent enrichir le bouquet de vos jours fériés.
Que s’y ajoute la journée du bel ennui
Qui pourra compter sûrement sur ton appui.
Alors, peut être, les ennemis du travail
Reviendront à tes côtés sur leurs anciens rails.

L’ennui peut conduire sur la voie des plaisirs
Dont le travail est le père qu’il faut choisir,
A moins qu’il ne soit le docteur de nos désirs.

J'espère que tu vas bien.
Au plaisir de te lire encore et toujours.

Amitiés.

Jacques

Posté le : 05/06 21:57
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Defi mensuel du 25 mai 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Cher Serge,

Si je puis me permettre, je vois que tu t'es mis au travail très vite en nous proposant cette fable contemporaine.
Me voilà convaincu : il faut vraiment fermer l'ENA. N'est-ce d'ailleurs pas un énarque qui en propose lui-même la fermeture!

En relisant ton poème une seconde fois, je me suis dis en moi-même : mais Serge ne navigue-t-il pas ici entre fable et parabole?
Et à la troisième lecture, je suis revenu à une lecture de bonheur qui m'a fait sourire, comme tu sais toujours le susciter.
Et encore une fois, tu as mis la barre très haut!

Je vais donc m'atteler à ce travail, pardon à ce plaisir!

Je te souhaite un excellent dimanche de votation comme disent les Suisses.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 25/05 20:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 avril 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Bonsoir chères amies et chers amis,

Voici donc la réponse d'Iste à son propre défi.
Le titre de ce poème est le suivant : Moi Quasimodo, je pars mais je reviendrai peut être!


N’entendez vous pas les accusations honteuses
Venant d’êtres humains aux pensées vaniteuses !
Je serais le coupable de ce feu ardent,
Moi le pauvre bougre traité comme un perdant.

J’ai tant aimé et tant servi ma cathédrale,
Au milieu de sa belle forêt pastorale.
Moi le piètre bossu, je suis resté discret,
A vouloir, de sa beauté, garder le secret.

Où vais-je devoir aller maintenant humains ?
Loin de ma patrie, quel sera mon lendemain
Dans votre monde de ténèbres et de souffrances ?
Je suis au fond de mon âme en désespérance.


Je pars loin de mon aimée, de mon nid douillet.
Loin de mon foyer, je vais devenir follet.
De toutes vos fautes, je vais porter la croix.
Vers quel destin, je vais faire porter mon choix ?

Vous me verrez dans la forêt de Brocéliande,
Offrir à cette forêt toutes mes offrandes.
Ses voûtes feuillues font sonner le monde antique,
M’ouvrant à toutes ses senteurs aromatiques.

Elle devient ma cathédrale, ma paroisse,
Qui éloignent loin de moi toutes mes angoisses.
Eveillez-vous chênes, charmes et châtaigniers,
Soyez mes stèles, mes piliers à épargner.

Sous un grand arbre solitaire, je réside,
Brin d’herbe au fond d’un nouveau nid, en apatride.
Oh ma belle forêt, tu es tout à la fois
Le chœur, le chevet de mon monde d’autrefois.

Tu me manques, belle cathédrale enchantée.
J’aimerais semer sur tes cimes ensanglantées
Des lys, des jasmins, te couvrir de mille fleurs,
Faisant disparaître le cercueil des persifleurs.

J’espère pour toi une beauté ranimée.
Que les sanglots et les larmes soient écimées.
Qu’entre à nouveau dans ton sein l’aube de la vie,
La douceur et la joie des cœurs, avec envie.

Tant de beauté saura alors tenir les hommes
Loin du chemin de la violence sans retour.
Tu seras la rose fleurie du grand amour
Que vivront tous les humains en vrais gentilshommes.

Peut être qu’ainsi la souffrance du passé,
En cette renaissance, pourra s’effacer.
Adviendra sans doute le jour où les passants,
Admirant mon nouveau sanctuaire apaisant,
Pourront dire : elle vit, elle est là, j’entends ses cloches,
Signe que d’elle je serai à nouveau proche.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle fin de semaine.

Amitiés.

Jacques


Posté le : 08/05 19:10
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 avril 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Cher Donald,

Je me range à ton avis d'un défi par mois.
Tu as raison; nous pourrons ainsi mieux ciseler nos réponses encore qu'elles l'étaient déjà bien. Il faut donc comprendre que le niveau va augmenter.

Je te souhaite donc un bon voyage dans les avions.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 08/05 17:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 avril 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Cher Donald,

J'espère que j'aurai le bonheur de te lire.
Et je suis certain que tu sauras nous enchanter, même si le sujet de circonstance n'est pas si simple, je te l'accorde.

Je me disais que peut être nous pourrions proposer deux défis par mois, que cela pourrait suffire car finalement une fois par semaine revient très vite.

J'espère que tu vas bien. J'imagine que tu dois courir de gauche et de droite, ce qui est un peu mon cas dans mon métier dans lequel j'ai retrouvé les sensations du consultant que je fus. Et je dois t'avouer que cela ne me déplait pas. Je crois que j'ai un gène de l'aventure dans le sang!

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 08/05 10:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 avril 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Cher Serge,

T'avoir comme avocat me rassure dès à présent!
Je trouve que tu as fort bien exprimer en ces vers la symbolique de ce feu ardent qui appelle à la raison les femmes et les hommes.

Comme toujours j'aime tes mots. Tu les cisèles à la manière d'un diamantaire.
Que de diamants, que de perles, que de rubis dans les vers suivants que j'aime particulièrement :

"Car il est revenu le temps des cathédrales,
Le monde doit entrer dans une nouvelle ère,
Et tenter de sauver cette œuvre magistrale
Créée par vos aïeux: Notre Dame la fière.

Il vous faut rebâtir, croyants, païens, athées,
La preuve que ce monde, ce jour en déshérence,
Peut faire naitre l’espoir de demains enchantés
Et tarir à jamais l’ haïssable souffrance. "

Sans vouloir faire mieux, je vais tâcher de faire aussi bien.

J'espère que tu vas bien. Pour ma part quelques résultats sanguins me rassurent un peu au sujet de ma santé qui est celle d'un être humain qui se rapproche du milieu de la soixantaine. Vieillir est la seule manière de vivre longtemps n'est-ce-pas?

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 08/05 10:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Défi du 27 avril 2019
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1988
Niveau : 36; EXP : 88
HP : 179 / 897
MP : 662 / 12437
Hors Ligne
Bonjour à la gente population de l'Orée. Les défis littéraires reviennent!

Chères amies et chers amis de l'Orée, demain c'est le dimanche de Quasimodo.
Alors, je vais vous demander de devenir un Quasimodo.
Et j'aimerais avoir le sentiment du Quasimodo que vous êtes au sujet de ce qu'il est advenu à votre cathédrale.
Exprimez vous en vers, en prose et partagez avec nous votre sentiment, votre projet pour la nouvelle cathédrale mais aussi ce que vous êtes devenu, car vous ne pouvez plus être dans les tours de Notre Dame.

A vos plumes chères amies et chers amis!

Amitiés de Dijon

Jacques

Posté le : 27/04 16:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
(1) 2 3 4 ... 46 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
51 Personne(s) en ligne (30 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 51

Plus ...