| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 17 avril 2020 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Défi du 17 avril 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2052
Niveau : 37; EXP : 33
HP : 181 / 908
MP : 684 / 14570
Hors Ligne
Chères amies et amis Loréens,

J'ose en ce jour, celui de mon anniversaire, vous proposer un nouveau défi.

Je sais : vous ne pouvez pas sortir. Et pourtant je suis sûr que vous sortez un peu en vous disant : "j'ai bien l'intention de me sortir de là.
Avant que l'oubli ne s'empare de cela et que cette idée vous sorte de la tête, je vous propose un défi :

S'il vous plait répondez à ma question : comment s'en sortir sans sortir?
Et peut être qu'il en sortira quelque chose!
J'en suis sûr. Laissez cette idée entrer dans ma tête.
Allez que diable sortez du rang des Loréennes et des Loréens, et répondez à ce défi.
Sortez de vous-même!

Et que cette nouvelle journée de confinement vous soit douce!

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 17/04 08:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 17 avril 2020
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 181
Niveau : 12; EXP : 50
HP : 0 / 287
MP : 60 / 4665
Hors Ligne
Sortez le soldat Istenozot du confinement, il se meurt !

En cette période de convivialité, tâche ardue quoi que réalisable à la pointe de cette plume ...

Aux grands maux, les grands remèdes
En cette période de réclusion en temps de guerre bactériologique

Mais où sont,

Les chants printanier d'amour naissant maladroitement ou habillement dans les moissons d'amoureux transi ?

Où sont vos mains agillent, qui suscitent espoir, rêve, évasion, celle qui nous font croire en des jours meilleurs ?

Posté le : 19/04 15:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 17 avril 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2052
Niveau : 37; EXP : 33
HP : 181 / 908
MP : 684 / 14570
Hors Ligne
Bonsoir,

Je ne sais pas quel est l'objectif que vous visiez en écrivant un tel texte : m'atteindre, me blesser, non pas pas me nuire j'espère. A moins que cela ne soit un compliment !
J'ai montré votre texte à la dame de mes pensées. Nous avons beaucoup ri à la lecture de quelques uns de vos mots : "il se meurt", ou "amoureux transi". C'est toujours cela de pris, me diriez vous!
En vous lisant je pense à la phrase de Robert Escarpit : " Il y a toujours une certaine méchanceté à rire de quelqu'un et la méchanceté est bien le signe le plus évident d'impuissance que je connaisse."

Bonne soirée.

Jacques

Posté le : 22/04 21:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 17 avril 2020
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 181
Niveau : 12; EXP : 50
HP : 0 / 287
MP : 60 / 4665
Hors Ligne
Bonsoir,

Rire de vous ?

J'ose en ce jour, celui de mon anniversaire ...
Combien de personnes ont participé ?

Regrettable que vous l'ayiez pris de cette façon, loin de moi une intention hostile en participant ...

Un écrit d'une tentative infructueuse de faire émerger un poète en resulte, mais bon ...

Bonne soirée et bonne fête en retard !

Posté le : 23/04 02:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 17 avril 2020
Plume d'Argent
Inscrit:
02/03/2014 16:08
Messages: 426
Niveau : 19; EXP : 17
HP : 0 / 454
MP : 142 / 8573
Hors Ligne
Enfer ou... Pas






Confinement, confinement
Heureusement ma tête est pleine
Mon esprit, ce vagabond
Chevauche
Retourne, ces années passées
Ces temps jadis
Confinés en mon esprit
Un brin trop vite
à mon goût
Mais sans regrets, ni amertume





Quel bonheur ( s'il s'en trouve...), de revivre
Tant et tant de souvenirs
Et ainsi me dire
Après-tout, je m'en suis pas
si mal sorti
Si sortie, il y a...
C'est certain rien ne vaut
La foule des jours heureux
Des cris, des sermons
La belle vie quoi...!!!
Cette solitude est bien
trop lourde à porter
Pour qui ne sait l'apprivoiser




Alors confinement, confinement
Un moyen de se remettre en question
Ou bien
D'en perdre sa raison








MaurizioB


Posté le : 25/04 09:28

Edité par maurizioB sur 26-04-2020 10:51:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 17 avril 2020
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 2052
Niveau : 37; EXP : 33
HP : 181 / 908
MP : 684 / 14570
Hors Ligne
Cher Maurizio,

Le temps passe si vite pendant le confinement et je lis seulement à l'instant ta réponse à mon défi.
Je t'en remercie très amicalement, et vois-tu, je n'ai même pas eu le temps d'y répondre moi-même, le combat contre le coronavirus prenant tout ce temps qui passe.

J'aurai pu écrire le texte que tu nous proposes. Il est empli de vérités et de réalités.
Ce temps a été tant pour moi que pour ma femme, un temps de chemin intérieur et de retour sur soi, le chemin de la mesure et le chemin des actions justes. Le chemin de la vérité finalement, de celle qui doit nous faire voir les choses telles qu'elles sont et non pas telles qu'elles paraissent être ou que l'on voudrait qu'elles soient.

J'espère que tu vas.
Prends bien soin de soin et porte toi bien.

Amitiés de DIjon.

Jacques

Posté le : 10/05 10:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...