| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi : notre livre (histoire à plusieurs) [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 3 4 5 (6)


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9121
Niveau : 63; EXP : 10
HP : 931 / 1552
MP : 3040 / 39223
Hors Ligne
En dépit de la brièveté du retour, Faith eut malgré tout le temps d'admirer en un éclair de pensée, les trois lunes resplendissantes de Loria. Cette planète était belle, tout comme la terre et tout comme la terre elle était victime de la folie de ses habitants.
Faith, se retrouva en seulement quelques instants, de retour dans la salle de labo du Docteur Zéréyon.
Elle avait géré ce retour sans effet négatif, elle avait vite appris et avait intégré les mutations infligées à son corps et à son esprit lors de son premier transfert vers la terre, cette première expérience lui permit de récupérer rapidement son équilibre sans subir trop de dommage, si ce n'est qu'une sorte d'étourdissement qui troublait son corps et aussi ses pensées.
La technique surprenante de ce transport quasi instantané était dû à une application d'une force universelle surprenante qui est la force d'attraction.
Le peuple Lorien avait développé, une connaissance scientifique très approfondie sur l'utilisation de ce principe spécifique de la loi physique qui gère nos univers. Après une observation de quelques millénaires ces savants tirèrent un apprentissage pointu sur la réplication des conditions à réunir pour maîtriser la force d'attraction, seule force pouvant s'exercer avec immédiateté, d'un corps céleste sur un autre et ceci d'un bout de la galaxie à l'autre, sur des milliers d'années lumières.
La vitesse de la lumière à côté avait l'efficacité d'une insecte traversant le cosmos à pattes.
La maigre silhouette du professeur la surveillait alors qu'elle revenait à sa forme humaine les mains mal assurées encore floues mais tendues en avant et serrant encore les plantes entre ses doigts.
Chaque cellule, chaque noyau de matière se reformait, neutrons, protons réunis.
Un signal bleu violent délivra le signal de la fin du transfert.
Avec vivacité, sans attendre un instant de plus le professeur s'empara des précieux végétaux et se dirigea rapidement dans un coin de la salle.
Faith ne sut comment il s'y prit mais il fit apparaître soudain, sorti du mur tout un bloc de labo.
Il lui tournait le dos et elle le vit commencer à réduire et piller feuilles, tiges et racines.
Sur le plan de travail apparaissaient en désordre des éprouvettes graduées, des burettes, des fioles jaugées, un ballon, une colonne vigreux, un réfrigérant, une ampoule de coulée, un col de cygne, un séparateur de pauli, une ampoule à décanter...Toute une foule d'objets habituels mais en désordre et
sur une paillasse plus loin se trouvaient les balances de précision, un banc Kofler, des extracteurs, une centrifugation, des évaporateurs rotatifs, des réfrigérants de chimie, des agitateurs, des chauffes ballons, des conductimètres, ce laboratoire de chimie analytique était équipé aussi d'un spectromètre IR, de spectromètres UV, des incontournables microscopes, et aussi d'appareils de RMN, d'un spectromètres de masse, de chromatographes gazeuse ... Tout l'espace de ce coin de la pièce était envahit d'un labo soudainement apparu.
Faith était médusée, ce laboratoire si complet soit-il ressemblait ni plus ni moins à un tout autre banal laboratoire terrien, rien de plus.
Si bien qu'il lui sembla se retrouver dans sa fac de Dijon, où sa mère Nathalie était allée s'installer après la disparition de Luc, son père. Elle revit sa mère, cette grande belle femme brune au corps harmonieux qui lui apporta des trésors de tendresse et de protection, mais aussi beaucoup de travail pour lui permettre d'effectuer des études supérieures dans une fac réputée.
Ses yeux un instant distraits par ces réminiscences du passé, balayaient maintenant, en réfléchissant, la paillasse et son contenu.
Il semblait que si ce peuple avait su développer des connaissances en physique tout à fait supérieures à celles accumulées par les scientifiques sur Terre, en revanche il n'en était pas de même en chimie, ce qui était très surprenant, l'une de ces sciences ne pouvant se développer sans l'autre.
Faith s'étonnait de ses observations, mais elle revint au présent, en entendant la voix fatiguée de Zéréyon, Celui-ci le dos tourné, tout affairé qu'il était par sa tache de d'analyse des produits rapportés de terre, s'adressait malgré tout à elle, tout en continuant ses manipulations précises.
Il travaillait avec fièvre pendant que sa voix résonnait dans la grande salle.
"Faith, je tiens à vous féliciter tout particulièrement pour le sang froid dont vous avez fait preuve à votre arrivée sur terre après le transfert, je vous félicite pour votre esprit d'initiative, mais aussi pour votre détermination, et je veux aussi vous annoncer une bonne nouvelle qui j'espère vous réjouira : voilà, votre matrice n'est pas détruite contrairement à ce que vous pouviez penser et surtout, contrairement à ce que croit ce monstre de Artros.
Lorsqu'il vous a attaquée sur terre, je me trouvais à coté du générateur central des matrices, et entendant l'attaque je me suis empressé de la déconnecter. Si bien que ce tout le monde a pris pour une destruction n'était en fait qu'une rupture de fourniture d'énergie.
Pendant votre retour, j'ai réamorcée l'alimentation de MCR24, c'est son nom, elle est en restauration et elle sera réinitialisée dans quelques minutes, elle reviendra près de vous. J'espère que sa présence vous sera utile "
Faith, en entendant l'annonce de cette réapparition prochaine se sentit soudain heureuse, elle se sentait bien protégée par la machine qui lui était dévouée dans cet univers étrange et animé par de mauvaises personnes.
Elle eut une pensée fugace mais puissante pour sa mère, la machine la remplaçait pour quelque temps, bien sûr cela avait de quoi surprendre mais il en était ainsi sur Loria, et son esprit pratique mis entièrement au service de son but : sauver son père, lui disait que c'était ainsi et que donc c'était bien.
Ce peuple lorien vivait avec les machines avec un tel naturel.
Elle restait silencieuse et regardait la silhouette maigre et déformée qui lui tournait le dos, Zéréyon de plus outre son aspect rachitique et tout de guingois, respirait avec difficulté, elle l'entendait depuis sa place, faire des efforts pour appeler l'air dans son corps.
C'est vrai pensait-elle pour elle même que ces gens ne semblent guère en bonne santé, ils sont réellement en danger de disparaître.
Sa rêverie fut interrompue brutalement, sans crier gare, Zéréyon venait de se retourner d'un seul bloc.
"Ça y est ! je crois que j'ai extrait la bonne molécule, il faut vérifier tout de suite, je vais faire une perfusion avec , allez, venez vite .
Faith marchait si vite à côté du docteur, que dans ce long couloir elle paraissait faire la course avec le Docteur Zéréyon.
Dans la salle, sous sa bulle isolée, Luc inerte le visage livide grévé de laides tâches violettes, paraissait mort, son corps disparaissait sous la multiplication de pustules, il était dans le coma, la machine respirait pour lui avec un bruit terrible, régulier et mécanique.
Faith subit le choc de cette vision terrible, et elle sentit ses jambes se plier sous elle.
Mais le docteur ne pouvait lui prêter aucun réconfort, aucun secours car il était déjà tout entier absorbé par l'injection du produit dans les tuyaux qui alimentaient le corps amaigri et déformé.
Une fois la dose médicamenteuse installée dans l'appareil, il laissa Faith s'asseoir auprès de Luc.
Celle-ci, regardait avec une attention soutenue ce visage qu'elle découvrait depuis si peu et qui déjà risquait de lui échapper de nouveau. Elle se recherchait en lui, elle voulait l'inscrire dans sa mémoire tant elle avait peur de le perdre à tout jamais.
Maintenant assise là, il lui semblait que cette aventure était un tourbillon et que, à aucun moment elle avait eu le temps d'y penser, elle suivait simplement, docilement, les évènements étranges qui l'emportaient.
"Ses fonctions vitales se stabilisent"
La voie dans sa tête venait de lui apporter la nouvelle, MCR24 était près d'elle.
La présence rassurante lui donnait la bonne nouvelle doucement.
Emue Faith, n'osait comprendre le sens de cette phrases.
"La maladie s'arrête alors ?"
" Pour l'instant oui "
Un glissement feutré de pas rapides dans le couloir brillant lui fit tourner la tête.
Le docteur Zéréyon, arrivait à toute vitesse, il était sur-excité, le visage rouge congestionné de plaisir, un tube dans chaque main.
"Ça y est !! ça y est !!! j'ai trouvé, j'ai trouvé, j'ai extrait les principes actifs des autres plantes que vous avez apportez par hasard, je vous nomme reine de Loria.
Ah !! incroyable ! merveilleux, vous allez voir ! alors avec ça on va voir ce qu'on va voir !, ça vous allez voir
Ah oui, on va voir ce que vont devenir Rachelieu, Arthos et Ravilloc, et leur bande de dégénérés d'asclépiastes,
Je préviens tout de suite le président Louinoc."
Il parlait avec tant de passion qu'il hurlait, sa voix sous l'émotion était montée de plusieurs octaves et résonnait dans la grande salle.
Il s'arrêta devant le centre d'analyse qui traçaient régulièrement les constantes du corps de Luc;
Puis sans préavis, continuant sur sa lancée, il proclama de tout a trac :
" La respiration reprends, l'infection est stoppée dans 24 heures les pustules auront disparues, la mort violette est en voie de guérison."
Puis ses deux tubes à essai dans la main il repartit en fredonnant une mélopée bien inconnue de Faith.
La silhouette tordue semblait avoir grandit de quelques centimètres.




Posté le : 04/02/2013 01:07

Edité par Loriane sur 04-02-2013 13:12:17
Edité par Loriane sur 04-02-2013 13:15:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 19876
Hors Ligne
Je voulais écrire la suitr, mais je me rends compte que j'ai oublié les autres épisodes !
Bon, je vais m'y remettre sérieux !
La fin est proche, je le sens...

Posté le : 09/02/2013 12:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 19876
Hors Ligne
Faith restait auprès de son père qui, peu à peu retrouvait des couleurs normales. Entourée de la présence quasi maternelle de la matrice et du bienveillant professeur Zéréyon, elle gardait espoir, pour la première fois depuis le début de cette aventure, de rentrer sur terre et de reprendre le cours d’une vie normale entourée des gens qu’elle aimait et de Luc, son père retrouvé.

Soudain des coups se firent entendre à la porte du laboratoire. Les coups de butoirs d’une foule déchainée. Les loriens entrèrent en masse dans le laboratoire. Une foule bigarrée et furieuse.

- Que vous arrive-t-il, mes chers compatriotes ? Demanda Zéreyon d’une voix apaisante. Le premier lorien à sa droite lui décocha un grand coup à l’aide d’un objet contendant. Le professeur tomba raide mort baignant dans un sang rosé. Faith regarda horrifié.

C’était le premier meurtre inter-lorien de mémoire de Lorien.

Dans la foule, on pouvait reconnaître Ravilloc qui restait en retrait mais qui scandait auprès des autres des incitations à la haine. Faith comprit que les fanatiques avaient fromentée une révolte et qu’ils agissaient enfin au grand jour. Malheureusement, elle ne pouvait s’enfuir sans son père encore malade et branché à son goutte-à-goutte.

Elle se jeta au sol en signe de prière tentant d’apitoyer le cœur sensible des fragiles aliens.

Affolée par la panique qu’elle ressentait chez sa partenaire et amie, ainsi que par le climat de haine échauffé par la mort de Zéréyon, la matrice s’affola. Soudain, son programme fraichement réinitialisé se mit en mode autodestruction. Le compte à rebours commença dans l’indifférence générale, et tandis qu’humains et extraterrestres se faisaient la guerre, les supers réacteurs nucléaires de la matrice s’enflammaient secrètement, menaçant de mettre un terme à toute civilisation lorienne et de pulvériser au passage les trois lunes environnantes.

Posté le : 16/02/2013 19:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 19876
Hors Ligne
Voilà !

J'ai proposé de faire sauter toute la planète alienne, comme ça y viendront plus nous enquiquiner ! (non mais...)
Je propose au suivant d'écrire la fin de l'histoire pour mettre un terme à cette saga.
Le sort de la planète est entre vos mains !

Posté le : 16/02/2013 20:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 10593
Hors Ligne
Faith s'attendait à être piétinée par la foule hostile, quand soudain un miracle eut lieu, Asclépias en personne vint calmer les loriens déchaînés, il dit:
- Mes amis, arrêtez de vous battre, car les humains servent ma volonté, ils sont la clé pour un avenir radieux où la maladie ne sera plus qu'un souvenir pour les loriens.
Ravilloc qui voyait que la fureur de la foule diminua, répliqua : - Ne vous laisser pas berner, ce que vous voyez devant vous est une simple image, je parie ce que vous voulez qu'il s'agit d'une représentation holographique.
Arthos dit : Non je le sens c'est Asclépias qui s'adresse à nous, à genoux devant votre dieu.
- Avez-vous la preuve de ce que vous avancez ? Rétorqua Ravilloc.
- En tant que religieux d'Asclépias, je suis qualifié pour faire la différence entre un hologramme et une manifestation de mon dieu. A genoux sceptique.
- Très bien je m'exécute.
Asclépias dit : Mes amis il y a bien un complot contre les loriens formés par des asclépiastes jaloux de leur influence. Ces fous ont voulu que les habitants de Loria continuent à connaître la souffrance de la maladie. Les principaux responsables sont Rachelieu et Ravilloc, mais Arthos n'a aucune part de responsabilité dans la manigance visant à garder malades les loriens.

La foule en colère lyncha Rachelieu et Ravilloc, et porta en triomphe Faith. La matrice arrêta le compte à rebours des réacteurs nucléaires, rassurée par le changement d'état d'esprit des loriens. Grâce aux apports qu'apportèrent le patrimoine génétique de la fille de Luc, les loriens étaient de plus en plus libérés de la tyrannie de la maladie. Le président de Loria essaya de profiter de la déconfiture de nombreux responsables asclépiastes pour laïciser sa planète, ôter aux religieux leur pouvoir politique. Malheureusement Louinoc, se fit battre à plate couture par Arthos, celui-ci grâce à d'habiles discours, et au fait qu'Asclépias l'ait choisi pour prophète, retourna la mauvaise situation des asclépiastes comme une crêpe. En effet Arthos réussit à présenter la contribution sanitaire de Faith et, de Luc vis-à-vis des loriens comme un miracle commandité par Asclépias.

Louinoc essaya de trouve une faiblesse dans les complots d'Arthos l'asclépiaste mais il fit chou blanc, il n'arriva à déceler aucun indice incriminant son adversaire asclépiaste. Arthos le machiavélique se fit nommer père spirituel de Loria, il garda comme mascotte Louinoc, en principe c'était le président qui prenait les décisions, dans les faits celui qui dirigeait était Arthos. Le machiavélique pour s'assurer la fidélité de Louinoc gardait en otages les deux fils du président dans un temple-prison, où ils purgeaient une peine d'emprisonnement à vie pour blasphème, hérésie et idolâtrie. Arthos avait transformé en crime l'adoration d'un dieu autre qu'Asclépias. Or il était de notoriété publique que les enfants de Louinoc étaient des adorateurs de Cernos, le dieu de la nature, la plus ancienne des divinités connues sur Loria. Réduit à l'impuissance le président exécutait docilement les directives soufflées par Arthos.

Arthos pensa un moment à ce qu'un accident tragique arriva durant le voyage de retour vers la Terre de Luc et de Faith. Mais il songea que beaucoup d'incidents avaient frappé ses rivaux politiques et religieux, et que certains se mettaient à douter de lui. Par conséquent le machiavélique laissa repartir sains et saufs les deux terriens. Luc et Faith mentirent à Nathalie quand ils la revirent, ils expliquèrent que Luc avait été enlevé par une secte de dangereux fanatiques. Nathalie la mère de Faith qui était assez naïve, malgré les incohérences du récit des deux compères, les crut, elle se maria avec Luc dès qu'il fut suffisamment remis.

Ravilloc avait raison sur le fait que l'Asclépias qui est apparu devant lui, n'était qu'un hologramme. Seulement Arthos s'était arrangé pour que l'hologramme qu'il manipulait à distance soit très crédible, et que les machines permettant sa projection soit indétectables, même aux loriens spécialistes de la technologie comme par exemple le président Louinoc. Il pouvait sembler bizarre qu'Arthos mette en péril les asclépiastes en soutenant Faith et Luc. Mais il se trouvait que peu de temps après avoir ordonné la mort des deux terriens, le machiavélique avait appris qu'il était malade, et que son seul espoir de guérison venait de la survie de Luc et Faith.

Posté le : 16/02/2013 21:20
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 19876
Hors Ligne
THE END !!!!!!!!!

Merci à Saulot pour ce point final à cette saga qui aura connu moult rebondissements jusqu'à de lointaines contrées au fin fond de la galaxie !!!

Quel voyage ! Je n'en reviens pas d'être partie aussi loin !

Posté le : 18/02/2013 21:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9121
Niveau : 63; EXP : 10
HP : 931 / 1552
MP : 3040 / 39223
Hors Ligne
Clap, clap clap clap et un Hip hip hourra particulier pour Saulot qui a donné beaucoup de lui même dans ce roman.
On cherche un titre maintenant ?

Posté le : 21/02/2013 19:02
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 10593
Hors Ligne
Je propose Voyage vers Loria ou Odyssée vers Loria.

Posté le : 21/02/2013 19:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9121
Niveau : 63; EXP : 10
HP : 931 / 1552
MP : 3040 / 39223
Hors Ligne
C'est bien mais "L'Odyssée de Loria" j'aime bien aussi
J'aime cette illustration, je ne sais si cela colle au texte mais je crois que c'est la place du ciel qui m'a fait penser à "notre livre"
A vous de voir.





Cliquez pour afficher l

Posté le : 07/03/2013 11:17

Edité par Loriane sur 07-03-2013 21:58:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 10593
Hors Ligne
L'illustration que tu proposes Lydia me semble bien.

Posté le : 07/03/2013 19:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 3 4 5 (6)




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
48 Personne(s) en ligne (39 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 48

Plus ...