| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Aimer, même sans les mots [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 »


Re: Aimer, même sans les mots
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18186
Hors Ligne
Terra,

J'aime vraiment ce basium du début jusqu'à la fin.
Ce roulement des lèvres inférieures et supérieures est d'une sensualité ravageuse !

J'agite mon drapeau en signe de succès :

Posté le : 28/05/2012 20:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18186
Hors Ligne
Lucinda,

Que voilà une belle déclaration, franche et sincère !

J'aime beaucoup les derniers vers :

"Partir loin d'ici
Pour éprouver les sentiments interdit."

même si...
même si "sentiment" fait parti des mots interdits !
Allez ! On a qu'à dire que les inderdits sont là pour qu'on les enfreigne...




Posté le : 28/05/2012 20:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots Romantic/attirance
Plume d'Argent
Inscrit:
05/04/2012 18:21
Messages: 137
Niveau : 10; EXP : 75
HP : 0 / 243
MP : 45 / 5422
Hors Ligne
Ouuups j'avais pas vu le mot "sentiment"

Posté le : 28/05/2012 21:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Anna Cleta
Plume d'Or
Inscrit:
18/01/2012 14:41
Messages: 293
Niveau : 16; EXP : 1
HP : 0 / 375
MP : 97 / 8577
Hors Ligne
Anna Cleta je me souviens
Il y a quelque temps,
On s'allongeait on se serrait
Trés fort pour dévaler
Les coups moelleux que l'escalier
Infligeait à nos rires.
On s'embrassait sans un bécot
Mais qu'est ce que c'était bon!
Anna Cleta je me souviens
Il y a peu de temps,
Dans la nuit qui sortait le loup
On bravait notre peur.
Nos mains ne pouvaient se lâcher
Qu'aux semonces des grands.
Anna Cleta je me souviens
Il y a cinquante ans,
Quand les chants ont pleuré chez toi
Vous êtes repartis.
Tu es retournée au pays
De la vigne de ciel,
De l'été à la bergamote,
Des terres assoiffées.
Anna Cleta j'en suis certain
Nous n'avions pas sept ans.

Posté le : 30/05/2012 13:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots
Plume d'Or
Inscrit:
14/05/2012 15:54
De Lyon
Messages: 26
Niveau : 3; EXP : 83
HP : 0 / 70
MP : 8 / 1552
Hors Ligne
Ceci n'est qu'un essai, je ne suis pas sur du résultat...

Sous tes mains cette explosion,
Et dans les miroirs de l'essence
S'embrase cette profusion,
Mélange de candeur et d'indolence.

Chaque fibre en moi vibre,
Au rythme des battements
Du papillon libre
Niché dans mon ventre bêtement.

Ma peau s'ébaubit,
Ta chaire frémit,
Ton corps épris,
Mes yeux, conquis.

Le régisseur s'emballe,
Et nos sangs, à mille à l'heure,
Dans nos veines dévale,
Te voir rosir, quel bonheur !

Je le veux bien sur !
Hurler partout cette joie,
Transcendante et pure,
De t'avoir auprès de moi !

Dans le secret de mes nuits,
Je limoge tous ces interdits,
Et pour faire taire l'ennui,
Tout simplement, je les dis...

Ces quelques mots dérisoires,
Lettres enchaînés, exutoires,
Ces sons, pour certains dérisoires,
Pour moi porteur d'espoirs.

Gardienne consciencieuse de nos émois,
L'Histoire lentement s'écrit,
Dans la silencieuse valses des mois,
Des années et du temps proscrits...

Posté le : 30/05/2012 22:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Anna Cleta
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18186
Hors Ligne
Tchano,
Parfum de nostalgie assuré ! tu donnes une dimension nouvelle à ce défi, quel bonheur ! Réminiscence d'un temps où les amours se vivent sans avoir besoin de nommer les sentiments...
Moi, j'ai tout simplement aimé !

Posté le : 04/06/2012 19:45
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18186
Hors Ligne
AntoneR,
Je n'ai pas eu souvent l'occasion de te lire et ce défi est donc l'occasion d'une belle découverte pour moi !
Si tu veux un petit avis sur ce poème (pas du tout docte, mais ça ne m'empêche pas de le donner ) :
Ce poème semble construit autour de plusieurs axes ce qui manque un petit peu d'unité, même s'il se dégage une belle énergie de l'ensemble.
J'aime :

Le régisseur s'emballe,
Et nos sangs, à mille à l'heure,
Dans nos veines dévale,
Te voir rosir, quel bonheur !




Posté le : 04/06/2012 19:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots
Plume d'Or
Inscrit:
05/04/2012 15:06
Messages: 77
Niveau : 7; EXP : 71
HP : 0 / 167
MP : 25 / 3731
Hors Ligne
...... sans retour.

Non, je ne te hais point, car c'est tout le contraire :
Je respire ton ombre, quand elle vient sous mes pas.
Je scrute la ruelle, je fais tout pour te plaire,
Tu détournes la tête et tu ne me vois pas.

Et ta légèreté transporte et amoncelle,
Le parfum de ta peau cher petit chérubin ;
Il provoque en moi des milliers d'étincelles,
Et renvoie leurs lumières sur ton corps hyalin.

Car je suis fou de toi et j'éprouve l'ivresse,
D'un marin accroché au port de tes soupirs ;
J'aime cette façon tout en délicatesse,
D'avancer dans le soir et de me faire souffrir.

Non, je ne te hais point car c'est tout le contraire :
Je meurs à petits feux et laisse le brasier,
Se consumer un peu, et enfin me libère,
De l'effusion sincère mais toujours refusée.

cuga


Posté le : 15/06/2012 17:54

Edité par cuga sur 17-06-2012 12:30:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18186
Hors Ligne
"Je ne te hais point"
Ah ! les joies de la litote !
Vive le Cid de Corneille, toujours indémodable !

J'aime ce poème d'un coeur meurtri. Superbe douleur qui trouve écho en chacun de nous.

Merci pour cette belle participation !

Posté le : 18/06/2012 21:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aimer, même sans les mots
Plume d'Or
Inscrit:
14/05/2012 15:54
De Lyon
Messages: 26
Niveau : 3; EXP : 83
HP : 0 / 70
MP : 8 / 1552
Hors Ligne
Merci pour cet avis, qui est très juste, au fond. J'ai l'habitude d'écrire de la prose et mais pour l'occasion, j'ai voulu tenté les vers...

Je n'ai pas le talent rythmique nécessaire à cet exercice de style, mais merci d'avoir aimé cette image que j'ai beaucoup apprécié aussi ! :)

Posté le : 23/06/2012 09:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
50 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 50

Plus ...