| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 17 mars 2018 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Défi du 17 mars 2018
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1886
Niveau : 36; EXP : 14
HP : 351 / 878
MP : 628 / 8568
Hors Ligne
Bonjour chères amies et chers amis,

Iste revient après quelques inquiétudes au sujet de sa santé. Non Iste n'est pas encore mourant! Allez un petit défi pour la semaine.

Je suis certain que vous avez toutes et tous une âme de docteur!
Se présente devant vous un être humain qui se trouve toutes les pathologies de la terre, même celles qui vous sont encore inconnues.
C'est grave docteur?

Eh bien faites nous donc votre diagnostic en prose, en vers, avec tous les mots qui vous semblent opportuns! Et diantre, Mila Dius, avec humour!

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 17/03 16:19

Edité par Loriane sur 22-03-2018 16:28:26
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du 17 mars 2018
Accro
Inscrit:
05/03 16:37
De 18290 France
Messages: 187
Niveau : 12; EXP : 72
HP : 117 / 293
MP : 62 / 253
Hors Ligne
« Au risque d’en mourir »

Il était en ce pauvre monde,
Un gentil homme malade.
Ce n’était pas là jérémiades,
Mais souffrances immondes !

Il s’entortillait sur sa couche,
Sortant des cris de sa bouche.
Les yeux mouillés de larmes,
Il faisait bien grand vacarme !

Le médecin vint donc le visiter.
Et après un examen soigneux
De son patient, si malheureux.
Il déclama voir un mal affreux.

L’alité, qui avait un cœur à l’envers,
Souffrait ce jour, et pour toujours
D’un « retournement d’amour »,
Qui faisait, de sa vie, un calvaire.

Il fallait donc, pour atténuer son mal,
Vite lui remettre son cœur à l’endroit.
Mais pour faire cela, il fallait en soi,
Trouver, pour lui, un amour normal.

Le remède eut un bien joli minois !
On la fit venir au chevet du patient,
Et on lui demanda, comme il se doit,
D’administrer le nécessaire traitement
Au moyen de longs baisers de bon aloi,
Diffuseurs, goutte-à-goutte, d’ordinaire amour

Johan

Posté le : 17/03 18:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du 17 mars 2018
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1063
Niveau : 28; EXP : 72
HP : 138 / 693
MP : 354 / 8649
Hors Ligne
Bravo Johan, tu es la première personne à répondre à ce défi, pas facile je trouve, que nous propose notre poète bourguignon.

Passage défieur réussi !

Félicitations,

Donald

Posté le : 17/03 18:54
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du 17 mars 2018
Accro
Inscrit:
05/03 16:37
De 18290 France
Messages: 187
Niveau : 12; EXP : 72
HP : 117 / 293
MP : 62 / 253
Hors Ligne
Merci Donaldo !
Amitiés !

Posté le : 17/03 18:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du 17 mars 2018
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1886
Niveau : 36; EXP : 14
HP : 351 / 878
MP : 628 / 8568
Hors Ligne
Bonsoir Johan,

Sois remercié tant pour ta réponse que la célérité de celle ci.
Nous t'adoubons digne oréen de nos défis.

Diantre, Johan nous propose la thérapeutique de l'amour pour guérir les hypochondries.
Il est des amours qui nous mettent le coeur à l'envers, mais ne voilà-t-il pas que Johan veut nous le remettre à l'endroit.
Et il nous propose avec talent le traitement sous la forme du fable que j'apprécie tellement.

Johan, j'ai lu ta réponse avec bonheur.
Je crois qu'avec Johan nous avons gagné un ami et un compétiteur sérieux de nos défis. Je ne sais pas ce qu'en pensent nos fidèles des défis!

Je te souhaite un magnifique dimanche.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 17/03 21:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du 17 mars 2018
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1063
Niveau : 28; EXP : 72
HP : 138 / 693
MP : 354 / 8649
Hors Ligne
Ma réponse en sonnet marotique, un peu tardive, je m'en excuse.

Amnésie

Je compose à mi-mot un bout de poésie,
Pour cet infortuné consultant bourguignon
Retrouvé dans les choux, avec pour compagnon
Un bon mal de cheveux aux relents d'amnésie.

Ce conte parait fou, sorti d'une hérésie
Où notre anti-héros a connu le guignon,
Perclus de mille maux, moisi jusqu'au trognon
Avec du mauvais vin pour toute anesthésie.

Catholique averti mais pas vraiment docteur
J'ai colmaté les trous de son cerveau moteur
Pour donner de l'aplomb à sa pénible histoire.

Mais sa dame de cœur n'a pas cru l'argument
Que j'ai vite servi comme un gros boniment
Avant de m'envoler loin de son purgatoire

Posté le : 22/03 20:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défin du 17 mars 2018
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1886
Niveau : 36; EXP : 14
HP : 351 / 878
MP : 628 / 8568
Hors Ligne
Cher Donald,

Sois remercié pour ton sonnet qui fait sonner un nouveau mal, celui des cheveux!
Je suis allé me rassurer dans ma cave pour voir s'il y avait du mauvais vin. J'en suis sorti rasséréné. Je vais donc guérir!

Tu n'as pas à t'excuser, n'ayant pas encore moi même répondu à mon défi.
Entre les petits ennuis de santé et mon métier, j'ai un peu de peine à rattraper le temps qui court si vite.

Je te souhaite un magnifique week end.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 24/03 11:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 31

Loriane, Plus ...