| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Mots érodés vidéo - Poèmes - Textes
Poèmes : Mots érodés vidéo
Publié par NicoG le 22-03-2020 19:04:58 ( 5 lectures ) Articles du même auteur



Tout est d'abord passé de la bouche aux oreilles

Les êtres donnèrent aux choses des noms

Du sens aux mots, des sonorités aux causes, des formes aux choses

Le rythme en somme, égaré entre deux battements distingués, consécutifs

Le coeur, la voix pour que chaque mot marque, soit repère et raconte

L'histoire d'un autre.

Transporter le savoir loin, que la vanité épargne nos vies

Tout ce temps qu'on traverse à peine, inconnus insidieusement

Ainsi les signes survivèrent suffisamment longtemps

Pour qu'on y grave de nos empreintes assidues les pierres érudites

La sueur, le sang, les larmes adossés fermement à la folie humaine

Poussée par son instinct, ce que mémoire et rancoeur entrainent

Pendant des siècles tous les mots se mélangèrent

Apprivoisant nos sciences, justifiant nos inonséquences

Les mots se rejoinrent pour servir à tous

Manipulables parfois, ces mots qui font horreur...

Bref, l'imprimerie marqua leur règne

Les bactéries propagèrent leurs théorèmes

Pour infecter en virus les pensées du singe devenu Homme

Discourir, s'accaparer les mots, les images, les âmes

Pour la folie ou le profit, tssss !

Le désir d'inconscience a toujopurs éclaboussé de peur, de haine

La mélancolie de notre espèce

Notre technologie devenue reine ne supportant plus aucun maitre

Le son la lumière, ce concentré tourbillon d'images

Le vent dans les arbres, l'éclat d'un regard

Le soleil les nuages

Mots érodés vidéo

La lumière qui se poursuit et bute sur l'ombre

Ce que nous appelons jour, nuit, là où l'univers s'étend

La célérité sur la matière, circule entre ce calcul

La forme de l'énergie

Et peut-être qu'un spectateur observe tranquillement l'équation universelle

A chacune de nos tentatives de connexion

Entre nous le mouvement et l'espace des autres

La commune traversée du temps

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...