| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'art est dans le regard - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : L'art est dans le regard
Publié par Loriane le 19-01-2023 19:20:00 ( 36 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Vont lentement sur les chemins de hallage
Les promeneurs volages, rires et babillages
Ce dimanche gai en voilette et crinoline,
Frétillent Frous-frous, canotiers et capelines
Sous les feuillages sauvages content fleurette
Et roucoulent, des coquins et des coquettes
Le treillage fleuri devient camouflage
Sous le vert complice est le batifolage.
Au doux soleil, les cœurs heureux papillonnent
Sous la ramure ils flirtent, les amours bourgeonnent.

Là, mais pourtant ailleurs, le chevalet ouvert
La rétine impressionnée, lecteur de Flaubert,
Le peintre discret seul, sous sa blouse sans âge
L'artiste de ses couleurs fait l'assemblage;
Il croque formes et vies, il capte la beauté
Il crée points par points, il crée sa postérité.
Pour notre bonheur, et sourd au persiflage
Il sait son art sage, et non enfantillage.
Il peint l'âme de l'eau, et de l'herbe et des corps...
Il peint le frisson, l'émoi d'une poésie d'or.
Si, de trop près la toile n'est que brouillage
Elle s'offre à nous, de loin, miracle et mirage.
L'art est dans le regard 


Loriane Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...