| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Femmes couleur sépia - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Femmes couleur sépia
Publié par Loriane le 19-01-2023 21:50:00 ( 40 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Le corps ici, l'âme en vadrouille
Je vois ces femmes d'avant,
Dont le cœur était en quenouille.
"Femmes d'intérieur", toujours astiquant.
Des prénoms tournent autour de ma vie
Émilienne, Artémise, Berthe, Aurélie,
Ces femmes si vaillantes,
Sous-traitées, jugées insignifiantes
Celles qui nous ont ouvert la route
Celles qui n'étaient qu'évier et soupe.

Celles qui nous ont précédés
Celles qui nous ont tout donné.

C'était le règne des longs jupons,
Des cols amidonnés et ourlets en plomb
De la pudeur et des genoux serrés.
C'était la raideur, corps corseté
C'était alors, les robes du dimanche
Rougissantes et gaines sur les hanches
Des femmes timides, silencieuses,
Toutes humbles et travailleuses,
Sous les fichus et les prières.
C'était l'époque des ménagères.

Celles qui nous ont précédés
Celles qui nous ont tout donné.

Cuisinières et femmes de charge
Sans valeur et en marge
Pliées sous les seaux de charbon
Des femmes simples tâcherons
Et portant les seaux d'eau.
Toujours au travail en sarrau
Vous mes ancêtres adultes à 14 ans
Le ventre fécond avant 20 ans.
Vos chaînes furent lourdes
Et vos amours souvent sourdes. 

Celles qui nous ont précédés
Celles qui nous ont tout donné.

On les voulait serviles
Mais souvent elles furent habiles
Préservant en silence l'essentiel
Leur esprit et leur gout du miel
Elle traçaient le sillon
Préparant calmes leur révolution
Elle nous ouvraient la porte
Pour une vie de femmes libres et fortes
Loin du religieux sexisme suprême
Elles ont chassé sans violence l’anathème.

Celles qui nous ont précédés
Celles qui nous ont tout donné.

Lydia Loriane Maleville





 

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...