| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Pétanque interraciale - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Pétanque interraciale
Publié par Bacchus le 19-10-2012 14:10:00 ( 1175 lectures ) Articles du même auteur



Alors ! le cochonnet, on te le met sous globe ?
Con la vela, putaing ! là, tu nous escagasses.
Tu la jettes, ta boule, où bièn tu te la gobes ?
On est tous ensuqués, petit; tu nous agaces !

C'est point que j'me doulaise mais z'êt' ben trop causeux.
Pis cheu mê, d'tout' façons, quand on joue à la butte,
C'est pour gagner des sous; et pis, quand ça débute,
Personn' dit pus un mot, au pays des taiseux.

Moi, ji crois qu'un chouïa oum p'tit pou sour ta gouche,
Si qui ti jet' ta bôle bien entre li cailloux,
Ti vas passer tout bien, coum qui dit qui rigoule,
Et si t'en as li point, ça s'ra toi li champiou .

Ho mi lou ! Accidente ! le pinzute a le temps !
Quoi ce n'est pas l'usine, ici ! alors piano.
Avant de jouer vite, on réfléchi longtemps :
Faut appliquer les rêgles de Propriano.

Oh peuchère ! il est là...fallait qu'on se l'encape...
Oui, toi ! tranche de cake ! puisque tu joues jamais,
On avait le moral et là, tu nous le sapes;
Retourne à ton hamac : c'était là qu'on t'aimait.

Hé les mecs ! là, c'est bon, arrêtez les bisbilles !
C'est pas la foir' du trôn' ni la fêt' à neu-neu !
On est tous en récré; tout l'mond' reprend ses billes,
C'est parti mon kiki, à nous la corde à noeuds !

Ma dernière partie, je dis bien: ma dernière,
( Je me le suis promis depuis déjà longtemps )
Commença à huit heures d'un matin de lumière
Pour finir à trois heures, dès le matin suivant.

Pas le temps de manger, mais du pastis à l'ombre;
Et pour se soulager, c'était sous les lazzi.
Les parties s'enchaînaient ; j'en ignore le nombre.
Je voulais m'en aller, je n'ai pas réussi...

Alors ne me parlez jamais plus de pétanque !
Rien que de dire le mot, j'ai comme des nausées.
De ce sinistre jour, la chose qui me manque,
C'est l'odeur du méchoui que nos femmes mangeaient.


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
dumont011
Posté le: 19-10-2012 15:14  Mis à jour: 19-10-2012 15:14
Plume d'Or
Inscrit le: 10-02-2012
De: tunisie
Contributions: 308
 Re: Pétanque interraciale
j'adore cette ballade aux airs musique du monde.
la pétanque, comme les cartes ou la gnôle on s'y adonne pour la dernière fois des centaines de fois ;)
tchano
Posté le: 20-10-2012 09:19  Mis à jour: 20-10-2012 09:19
Plume d'Or
Inscrit le: 18-01-2012
De:
Contributions: 288
 Re: Pétanque interraciale
La pétanque lors des débats de l'ONU, cela pourrait adoucir les moeurs et faire mieux tourner notre monde...
( A vrai dire je crains que cela ne finisse par des batailles de boules de fer)
Loriane
Posté le: 20-10-2012 11:53  Mis à jour: 20-10-2012 11:53
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9029
 Re: Pétanque interraciale
Bon sang quelle ambiance !
Et ils parlent mal la France alors j'ai eu besoin de tous mes neurones pour bien comprendre, t'as pas pensé au traducteur.
Ça me fait penser aux petits enfants, ils parlent des heures en gazouillant chacun avec son propre langage et ils semblent bien se comprendre.
Mes enfants aussi avaient ce côté polyglotte spontané, lorsque nous arrivions quelque part, ils avaient dans l'heure plein de copains mais aucun ne parlaient "le même étranger" et il communiquaient en parlant chacun leur langue, c'était fascinant.
Quand ils s'agit de jouer ensemble même les vieux enfants savent faire, le jeu et l'amour sont les antidotes contre le châtiment que nous valut la tour de babel.
Merci
Bacchus
Posté le: 20-10-2012 21:00  Mis à jour: 20-10-2012 21:00
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Pétanque interraciale
Alors, petit lexique.

Con la vela : Source du fameux " con " particulièrement utilisé dans le midi de la France. A l'origine de la vague d'immigration clandestine des Italiens en France, quand on leur demandait comment ils étaient arrivés, ils répondaient ' con la vela ' (à la voile ). L'expression est restée chez les vieux Marseillais, puis écourtée pour l'usage que l'on connait.

Ensuqué : Marseillais. Signifie ' engourdi, endormi '.

Se doulaiser : Normand. Se laisser vivre,se la couler douce.

La butte : Jeu pratiqué en Normandie.Comme la pétanque, mais avec des palets à la place des boules. Le cochonnet est remplacé par un morceau de manche à balai sur lequel on met des pièces de monnaie ( chacun la même somme ) et, dès le support renversé, les pièces appartiennent aux possesseurs des palets les plus proches des pièces. On peut y laisser beaucoup d'argent, une partie durant peu de temps.

Pinzute : Corse. Signifie ' pointu '. Désigne le continental. Il paraît que l'expression vient du faît que les premier militaires Français à arriver sur l'ile portaient des casques à pointe. Ce qui fait penser aux bottes noires des premiers militaires en Algérie.

Mi lou ( pronociation phonétique ) Expression Corse trés courante signifiant ' regarde-moi ça '. Selon la façon de le dire, peut être moqueur, à la façon Marseillaise de ' il est pas beau, lui ! '

Accidente : Corse. A Marselle, on dit ' oh putaing ! '

Tranche de cake :comme ' bouche de vieille', 'tronche de muge de brailles '...etc;;;; parmi la liste infinie des termes de moquerie Marseillaise..
Loriane
Posté le: 20-10-2012 21:12  Mis à jour: 20-10-2012 21:12
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9029
 Re: Pétanque interraciale
Merci Bacchus tu es un ange, mais en fait j'étais arrivé à saisir presque tout, c'est vraiment drôle, très croustillant !
Je ne connaissais pas la butte.
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...