| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Au bonheur du contribuable - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Au bonheur du contribuable
Publié par Loriane le 16-02-2012 14:30:00 ( 615 lectures ) Articles du même auteur





Au bonheur du contribuable

Dans la salle grise et miteuse,
Des corps avachis attendent,
Petit peuples d'âmes piteuses,
Sur les sièges de skaï noirs
En cale-sèche, vides, en silence
Dans ce dépérissement de mouroir.
Sombres, les Craintes résignées,
Sous la pesanteur pingre,
D'un froid et maudit dossier
Que l'administré malingre
Serre dans ses mains croisées.
La vie prostrée apathique,
Il balance ses petites pensées
Désirs de vengeance sadique
Il tait ses paroles abrogées
L'œil fixe sur le palmier de plastique
Et l'air artificiel de fadeur
Qui tue plus qu'il ne sauve,
Nourrit l'employé sans ardeur,
Quand son esprit de guimauve
Regarde cette foule d'erreurs
Avec la tendresse d'un fauve.


Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
emma
Posté le: 23-02-2012 21:32  Mis à jour: 27-02-2012 09:38
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1495
 Re: Au bonheur du contribuable
J'avais déjà lu celui-là en d'autres lieux. Volontairement caricatural, mais celà me fait bien rire !!

(je m'interroge sur l'emploi du mot "guimauve" alors que le personnage est qualifié de fauve un peu plus loin...)
Loriane
Posté le: 27-02-2012 09:40  Mis à jour: 27-02-2012 09:40
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9069
 Re: Au bonheur du contribuable
Oui, ceux qui m'ont inspiré ce coup de dents semblaient aveir une pensée "guimauve" mais des sentiments à notre égard près de celui des fauves.
Merci Emma 
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 43

Plus ...