| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Fable (pour petits et grands) - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : Fable (pour petits et grands)
Publié par Loriane le 10-02-2021 20:20:00 ( 1316 lectures ) Articles du même auteur
Nouvelles confirmées



Au fond d'une jolie venelle protégée par les érables, les ormes, les bouleaux, les aubépines rouges ... et tant d'autres beautés, au milieu des vieux murs et des fleurs sauvages, un refuge d'or emplit de lumière et de soleil abritait sous un toit de nuages clairs et légers, le plaisir des arts, des chants et des musiques.
Dans cet hospice de rêves une jolie famille d'amis venaient souvent fuir les communs tracas et déposer leur création, faites de toutes les couleurs de leur vies.
Ils peignaient des toiles, petites, modestes, parfois grandes et remarquables, certains étalaient des couleurs énigmatiques et extraordinaires.
Dans cette famille sans chef, chacun avait sa place et tous les talents étaient sans arrogance, sans effronterie.
Tous les échanges enrichissaient la communauté d'égal à égal, les ego courtois, prenaient l'avis des autres avec égards et attention, chacun était distingué au même titre que les autres.
Ce bel équilibre était pour tous, la richesse de leur communauté.
Les murs n'étaient que beauté et surprise, des peintures partout, plus belles et plus inattendues, les ambiances sombres côtoyaient les fantaisies les plus ardentes, la naïveté de l'enfant rayonnait au côté de la fantaisie d'humour ou les couleurs sérieuses de l’esthète rigoureux, certain conservaient la beauté du classique, d'autres encore innovaient ... La richesse, l'ingéniosité humaine vivaient là en harmonie.
Le petit univers d'artistes grandissait jour après jour, de nouveaux talents les rejoignaient et c'était toujours une fête.
Quand il arriva, un jour, un nouvel arrivant portant sous son bras un immense tableau, il entra dans cette demeure, et sitôt dans les lieux, il s'empressa déjà à peine dans le vestibule, d'accrocher sa toile immense en bonne place face au regards de tous les entrants.
A chaque nouvelle arrivée, on le voyait s'empresser : "venez, venez regarder mon chef-d'oeuvre, regardez moi, c'est moi qui l'ai peint".
L'ivresse des honneurs troubla tant notre "vedette" qu'il en oublia les autres qui depuis longtemps embellissaient ce lieu. Par esprit de complaisance opportuniste il sélectionna parmi eux celui qui chanterait ses louanges, gardant bouche fermée devant la peinture des moins enthousiasmes, il resta silencieux devant la parole des plus réservés, les ignorant dans leur art et dans leurs échanges jusqu'à assécher tout à fait le lien avec eux, à force de mutisme;
Tout à son besoin de gloire, peut-être peu habitué au partage, ce malheureux en quête de distinction, victime de son besoin irrésistible de fixer sur lui tous les regards, d'être l'unique centre, ne savait pas regarder avec les yeux des autres, et ainsi il s'agita un bon moment dans une belle indifférence.
Chacun alentour, repris ses échanges équitables, ainsi que les paroles rassurantes.
Et revint chez ces amoureux de l'art, ce soin des autres, don simple, exempt d'orgueil ou de prétentions si dommageables pour les modestes, et pour les incertains qui se blessaient profondément à la moindre indifférence.
La finesse et la délicatesse eurent de nouveaux droit de citer autant que la pudique générosité, un instant perturbé par des courants sans égard, quelque peu bruyants, le bel abri retrouva ses couleurs faites de calme mansuétude et de bienfaisante magnanimité.
Le grand tableau immodeste et envahissant malgré toute la place qu'il occupait provoqua bientôt la cécité et ne fit guère plus d'ombre aux œuvres diverses et variées qui ornaient joliment le modeste mais élégant parnasse.
Et aujourd'hui encore au fond d'une jolie venelle protégée ....
Loriane Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 25-05-2013 15:40  Mis à jour: 25-05-2013 15:40
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Fable (pour petits et grands)
Jolie fable inspirée d'une réalité vécue je pense.

J'aime tes descriptions toujours en finesse et poésie.
saulot
Posté le: 25-05-2013 16:38  Mis à jour: 25-05-2013 16:38
Plume d'Or
Inscrit le: 23-06-2012
De:
Contributions: 440
 Re: Fable (pour petits et grands)
Joli conte, est-ce que tu peins Lydia ? Personnellement mon niveau en peinture est loin d'être bon.
dumont011
Posté le: 25-05-2013 21:04  Mis à jour: 25-05-2013 21:04
Plume d'Or
Inscrit le: 10-02-2012
De: tunisie
Contributions: 308
 Re: Fable (pour petits et grands)
c'est une belle leçon, loriane
emma
Posté le: 25-05-2013 22:25  Mis à jour: 25-05-2013 22:25
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: Fable (pour petits et grands)
Oh ! là là ! j'ai vu un très gros mot dans ce texte : CONCUPISCENCE ???
Considérant tout le vocabulaire à ta portée, je suis sidérée !!!

A part ça, c'est une très jolie fable qui parle tellement bien des relations humaines !
Loriane
Posté le: 25-05-2013 22:42  Mis à jour: 25-05-2013 22:42
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9440
 Re: Fable (pour petits et grands)
Oh putaing !!! MRD Oh la la hi hi hi ho ho ho !
Lapsus réel ou les doigts qui fourchent, ?? je ne sais . fallait lire "complaisance"
A quoik que je pensais ??
C'est réparé ça fait plus propre.
Merci
Bacchus
Posté le: 25-05-2013 23:20  Mis à jour: 25-05-2013 23:20
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Fable (pour petits et grands)
Mesdames, je vous demande de rester calmes..
Sinon, je vous balance la célèbre phrase d'un uhlan qui demandait de l'assistance pour son corps d'armée. Vous verriez comme un concupiscent peut paraître innocent.
Ton conte est un bien joli conte, Loriane. Mais peut-on vraiment en voir un exemple, en dehors des contes?
Pour ma part, la peinture...à part un petit maquillage discret...
Loriane
Posté le: 26-05-2013 00:03  Mis à jour: 26-05-2013 00:03
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9440
 Re: Fable (pour petits et grands)
Koi c un ulhan ?
Je ne veux pas dévoiler ma vie privée mais je suis malade et un peu abandonnée depuis deux semaines alors ?? des mots se glisseraient-ils dans mon inconscient ? mais chuuut !!!
Iktomi
Posté le: 07-06-2013 17:43  Mis à jour: 07-06-2013 17:43
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 682
 Re: Fable (pour petits et grands)
C'est, à mon humble avis, plus une parabole qu'une fable ou un conte, mais n'ergotons pas, elle est menée avec beaucoup de finesse et j'ai aimé ce final qui ramène au point de départ.

Bien à toi.
christine
Posté le: 21-03-2021 01:28  Mis à jour: 21-03-2021 01:28
Plume d'Or
Inscrit le: 09-10-2012
De: La tour du pin
Contributions: 43
 Re: Fable (pour petits et grands)
Très explicite, tout en finesse et haut en couleurs...
Je me felicite de n'être point l'objet de votre courroux, hier, aujourd'hui et surtout demain.
Bien à vous.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 35

Plus ...