| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Adrien Lafleur (2) - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : Adrien Lafleur (2)
Publié par tchano le 15-09-2013 13:50:00 ( 638 lectures ) Articles du même auteur



Au souffle du drap que l'ambulancier déploya sur lui, la feuille sauta sur le trottoir.

Décidement toutes ces montagnes célestes ne touchèrent jamais Lafleur à l'iris.

Un pied se posa sur la feuille.Une main la prie, la joingnit à d'autres feuilles.

Auparavant, Alors que la rue assistait avec plus ou moins de curiosité à l'intervention des secours,

une main ramassait l'éparpillement du manuscrit, pour le rendre à Lafleur.

Mais Lafleur partit avant, pour l'hôpital Saint Crépin, tiroir n° 6 de la morgue.

Sana, de Port-au-Prince, demeura sur le trottoir, un paquet ébouriffé de feuilles dans les bras.

Il recomposa la liasse en une histoire anachronique, désordonnée.

Il fût sur le point de la remettre à la police encore présente.

Mais n'était elle pas aussi la police qui traque les sans-papiers?

Et bien qu'il en eut plein les mains, ses jambes se mirent à bouger, à bouger vite,

L'entraînant par des ruelles qui s'encrassaient, s'enlaidissaient à mesure qu'il s'approchait de l'enseigne: la chute d'un "hôtel" rouge figée par un fil électrique.

Huit paillasses cachaient les tomettes brunes du sol.

Il trébucha sur un grommellement, son cousin Alcide, veilleur de nuit dans un entrepôt de verroterie,

était presque étendu sur le côté,la tête dans une main dans l'autre un ruban doux.

La pièce était jeaunâtre. A un mur, deux seuls fenestrons: une représentation de la Madonne, et

un de ces calendriers, à feuilleter les filles effeuillées.

Tout deux au même mur, car il était inconcevable d'infliger à la pieuse icône le spectacle de l'indescence et de la débauche.

Il s'allongea enfin!

Pourquoi tenait il le manuscrit contre lui?

Il ne savait pas lire le français, il ne savait pas lire.

Pourquoi le serra t il ainsi?

Il ne s'en rendait même pas compte. Du reste, il aurait été incapable de se l'expliquer.

Il avait vu l'homme se faire déposséder du sang et de l'encre de sa vie...






























Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 18-09-2013 06:39  Mis à jour: 18-09-2013 06:39
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Adrien Lafleur (2)
Cette suite est interpellante. Saurons-nous un jour le contenu de ces pages ? Racontent-elles la vie d'Adrien ?

Merci
Loriane
Posté le: 19-09-2013 19:45  Mis à jour: 19-09-2013 19:45
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9078
 Re: Adrien Lafleur (2)
Citation :
la tête dans une main dans l'autre un ruban doux.
C'est étrange. c'est pour attacher ses locks ?
Tu nous fais naviguer dans un univers insolite, tes personnages sont fantasques et l'ensemble est bien original. J'aime beaucoup
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
45 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 45

Plus ...