| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Trois (comptine) - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Trois (comptine)
Publié par Loriane le 23-09-2013 09:30:00 ( 1348 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Trois (comptine)

Trois petites cropettes,
Bavardes, curieuses déjà, s'en vont,
Des ampoules dans les chaussettes,
Les queues de cheval, les cheveux longs,
Dansent, sautillent sous les capuchons.
Cheveux sages dans la barrette,
Bruns, roux et blonds.
Dans les rues sans voitures, elles vont,
De cours élémentaires, font cueillaison,

Trois petites mouflettes,
Accrochent leur cartables de carton,
Les cahiers, l'ardoise l'éponge qui s'émiette,
Leurs doigts de craies, les crayons.
Leurs blouses grises portent leurs noms.
Devant la boutique rouge, la buvette,
Et puis « chez Bob » sont les bonbons.
Dans les rues vides, libres elles vont,
De savoir elles font cueillette.
Sautillent leurs vies, école, rue, maison.

Trois petites pipelettes
Pas si sages se fendent le bidon,
Au patronage âmes vaillantes, vont faire la fête,
La terre tourne ?, est-ce que nous existons?
Dieu existe, nous voit, sois pas bête !
Fou rires, questions, émotions, punitions, prions!
Baissent la tête, devant le curé, et la clochette.
« Petit canard où vas-tu ..?» jeux et chansonnettes
Dans la courette, et tape, tape, le ballon.
De la marelle sont les vedettes,
Terre, un, deux, trois...ciel, le palet sur le goudron ,
Zut!, grand soleil sur les patins à roulettes,
Boum !, griffes du mâchefer, et bleus marrons.


Trois petites coquettes
« Gars au chocolat », gare aux garçons !
Jouent la morale à la volette,
Voguent entre sucettes et séductions,
Savent pour demain les pirouettes,
La vie, sera leur ventre fécond.
Trop grandes, oublient leurs dînettes,
Accroupies, les fesses sur les talons,
Au champ de course cueillent les pâquerettes,
Au château de Marville, sous son donjon.
Pèchent les têtards dans l'épuisette.
Petite mariée de Dieu, solennelle communion.
Rêvent de dentelles, aumônières et bouclettes
Dans la longue robe blanche de linon.

Anita, Christiane et une autre vont,
Dans la danse conter fleurette.
Soufflées par Aquilon,
Petites soeurettes,
Amoureuses, séduites par Apollon, et Cupidon.
Et tournent, tournent, trois petites poussettes;
Roule, tourne, dans les rues de béton,
Au milieu des camions.

Loriane Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 23-09-2013 12:35  Mis à jour: 29-05-2018 14:22
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Trois (comptine)
J'ai adoré cette petite comptine toute fraîche, cela me rappelle certaines histoires que ma grand-mère racontait.

Juste, cette phrase :

n'est-ce pas :"Dieu existe, nous voit, sois pas bête" ?

Merci.
violette12
Posté le: 23-09-2013 13:56  Mis à jour: 23-09-2013 13:56
Semi pro
Inscrit le: 08-09-2013
De: le havre
Contributions: 99
 Re: Trois (comptine)
Très jolie comptine, la musique s'envole toute seule à sa lecture.
Merci Loriane
Loriane
Posté le: 23-09-2013 15:34  Mis à jour: 23-09-2013 15:37
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9422
 Re: Trois (comptine)
@ Couscous, nous voit, exact.
Des histoires de ta grand-mère ? c'est plutôt l'époque de ta mère, je doute que ta grand-mère enfant ait porté des queues de cheval, la mode à commencé vers 1950/1955.
Merci Violette
Merci de vos passages.
couscous
Posté le: 23-09-2013 19:32  Mis à jour: 23-09-2013 19:32
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Trois (comptine)
Je parlais plutôt de l'évocation des tabliers. Mais pour la coiffure, je ne sais pas.
Loriane
Posté le: 23-09-2013 19:53  Mis à jour: 23-09-2013 19:53
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9422
 Re: Trois (comptine)
Mais tu sais que les tabliers à l'école et au collège ont été obligatoires jusqu'en 1962 et même plus tard pour les établissements privés. Ça correspond bien à la génération juste avant toi, celle de ta mère.
Bacchus
Posté le: 23-09-2013 20:36  Mis à jour: 23-09-2013 20:36
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Trois (comptine)
Ah loriane ! cette liberté qu'avaient les enfants, dans leurs jeux, dans la spontanèïté de leurs mouvements !
On le retrouve dans leur sourire, dans ce bond dans la vie qu'il accomplissent sur le trottoir d'une ville qui ne représente pas encore tout le danger qui y flotte maintenant.
Et puis, la naïveté touchante des chansons des filles, dans leurs rondes, leurs sauts à la corde, leur marelle !
Plus de chants d'enfants dans les cours, sur les trottoirs qui étaient leurs aires de jeux, les pavés de la rue, même, qu'ils concédaient en rechignant à l'automobiliste encombrant....
Ton poème est peint de toute cette nostalgie.
tchano
Posté le: 24-09-2013 20:01  Mis à jour: 24-09-2013 20:01
Plume d'Or
Inscrit le: 18-01-2012
De:
Contributions: 297
 Re: Trois (comptine)
Tu es sur la photo?
Loriane
Posté le: 24-09-2013 21:55  Mis à jour: 24-09-2013 21:55
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9422
 Re: Trois (comptine)
Non, tchano mais nous étions assez ressemblantes à ces petites filles, toujours rieuses et pressées.Nous évoluons dans un monde sans danger dans une société paisible et harmonieuse.

Tu as raison Bacchus, même sans être passéiste, il faut admettre que la liberté était grande et faire grandir un enfant dans cette société était plus aisée. Je reconnais que la nostalgie de cette paix est normale. Elle était bien belle cette France et pleine d'appétit de vie et d'espoir.
Merci
musloch
Posté le: 24-09-2013 22:47  Mis à jour: 24-09-2013 22:47
Plume d'Argent
Inscrit le: 25-07-2013
De: Sélestat
Contributions: 75
 Re: Trois (comptine)
Un plaisir, vraiment, cette fraîche comptine...
Je l'ai lue et relue plusieurs fois.
Ah, nostalgie des choses passées !
Merci
P.M.
Iktomi
Posté le: 27-09-2013 17:13  Mis à jour: 27-09-2013 17:13
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 682
 Re: Trois (comptine)
Allez, Loriane, avoue qu'il y a un peu d'autobiographie dans ce très joli texte.

J'essaie de t'imaginer avec des couettes, tu devais être choupinette

Bien à toi.
Loriane
Posté le: 27-09-2013 17:27  Mis à jour: 11-04-2018 21:46
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9422
 Re: Trois (comptine)
Nan, j'avais une queue de cheval et comme mes cheveux sont roux, les vilains "gars au chocolat" m’appelaient "queue de vache" et avec Anita et Christiane, quand ça chauffait trop on se choppaient par la queue de cheval et ça faisait péter la grosse barrette à cheveux, et panpan cucul en rentrant à la maison.
Nous nous voyons toujours, depuis que nous avons l'âge de 3 ans (copines de maternelle)
Merci de ton passage.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...