| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> les yeux d'argent chapitre 9 - Nouvelles - Textes
Nouvelles : les yeux d'argent chapitre 9
Publié par tenshi le 26-02-2016 15:10:00 ( 497 lectures ) Articles du même auteur



enfin la foret,je l'aperçois enfin me dit Lyte mais ce n'est que le début
en effet ce n'était que le début car entrer dans la foret ne signifiais rien,il nous fallaient trouver le temple et la
relique,"Tsubao" m'avait dit les jumeaux,il était comme un eau rongé par le poison m'avais t'il également dit
mais quand était t'il vraiment,a quoi ressemblait t'elle,l'eau est limpide;cette artefact est peu être un fouet ou quelque
chose dans le genre,non il n'était pas nécéssaire de se laisse distraire a de telle divacation,je le verais bien quand je la
trouverais,nous continuons donc d'avancer dans cette foret au multiple visage tantot un chemin est clair et lumineux
tantot il sont sombre et sinueux,soudain le chemin se decouvrie laissant entrevoir une magnifique cascade entourer
d'immense pieux donc le couleurs etait entre le bleue et le violet,nous avancions entre ceux-ci pour entrer dans le temple
mais celui-ci etait etonnament vide il n'y avait rien pas un chat et pourtant je sentait une présence,je sentais des mouvements
mais je ne voyais rien sa m'énervais car je n'aime pas me sentir observe
"-montrez vous !!! criais je
-du calme petit me dit une voie sortit de nul part
-qui est la ? sort de l'ombre espece de lache !!!
-se cacher dans l'ombre n'est pas forcément de la lachete ceci peut etre assimiler a de la stratégie
-de la stratégie ? rien du tout !!!;Lyte,Kamisa baissez vous"
je dégainat Fubukai et trancha les poteaux autour de moi pour me dégager la vue (j'avous j'ai un peux péter un plomb
mais bon j'était sur les nerfs avec tout sa) mais j'avais beau tranché encore et encore je ne voyais rien,j'entendais juste
de temps en temps le vent il semblait ricocher sur les murs,soudain je compris le vent était liées a l'homme mais je n'avais
q'un seul moyen de le prouver je me posas donc au milieu du temple regardat Lyte qui je pense me compris tout de suite car il
amena Kamisa a l'exterieur je me concentra et visualisa les flammes et la glace et les fit s'envolé dans les air,grace a mon
entrainement j'avais appris a changer leurs formes et en hommage a tsu que tokage a tuer (il est mort a la suite de ces
blessures) je leur donna une forme d'aile,ils etaient devenue mes ailes,jeu me fis donc léviter puis préparat mon coup en
positionnant ma lame sur le coté puis d'un coup sec les flammes et la glace passérent sur la lame et je tranchat tout le
temple de façon circulaire puis je fit surgir une ombre,il s'agissait de Lyte qui aprés avoir fusionné avec l'esprit d'un loup
avait sauté pour capturer le moine,il s'agissait d'un jeune homme au cheveux blanc et au yeux brillant de couleurs jaune
"-ok,ok vous m'avez attrappé bon du coup je me présente mon nom est shikiji le moine des monts enneigé
-au milieu d'une foret ? dit Lyte dans un élans d'ironie
-tu va comprendre en garde homme loup si tu gagne la relique de ce temple reconnaitrat son propriétaire et partira
-partir mais si son propriétaire est dans la piéce ? que se passe t'il demandais je
-tu est con ou tu le fait exprés,si son propriétaire est dans la piéce elle irat se logée directement dans son foureau"
il se placa donc en fassent de Lyte et sortit de nul part une espèce de trident mais donc la lame était un flocon de neige
quand a Lyte il se placa et ont distinguer dérriére lui un esprit de loup de couleur blanche et au yeux bleue et un autre
ressemblant a un hibou également de couleur blanche le hibou se placa dans sa main et se transformat a une rapiére de
translucide dont la garde était des ailes et la lame était assez bizarre,elle démarait normalement mais elle ce divisait en
plusieur petite lame réliée entre elle,je croit que l'on apelle ce type d'épée des lames-serpent quand au loup il fusionnat
avec lui et sa veste devint encore plus éclatante et ces rayures devinrent quand a elle bleue azur la vue de ces couleurs
me rappella ces yeux,cétait bizarre de penser a elle dans un telle moment mais je nus pas le temps de penser bien longtemps
a cela car l'onde de choc que je ressentit me rappella le combat qui avait lieu,Lyte et shikiji avait fait s'entrechoqué leurs
armes et la bataille qui s'anonçait allait sans doute etre magnifique car les deux combattant sohaitait en édécoudre tant
l'un que l'autre bien que je ne cessisais pas sa qui poussait lyte a ce battre car il s'agissait de mon combat mais je lui
en était reconnaissant dans un sens car ainsi je pouvais chercher la relique des yeux,mais a mon grand désaroi le temple ou
du moins se qu'il en restait ne contennait aucune relique,"tu aura beau chercher tu ne trouveras rien,la relique n'est pas ici
s'exclama shikiji",leurs combat fessait rage et pourtant il avait trouvé le temps de m'observé,son niveau était impressionnant
mais lyte se battait avec rage sa lame allait et venais détruisant tous sur son chemin,kijiki n'avait aucun mal a la devier
et il semblais nettement avantager par raport a lui car sa lance flocon lui donnait un certaine avantage au niveau de la force
de frappe car son poid était entier alors que celui de l'arme de lyte etait disperse sur toute sa surface et la puissance lors
de l'impact était donc moindre mais il se battai avec hargne mais je n'arrivais pas a comprendre pourquoi car se combat
n'était en rien le sien mais pour l'instant je dois éloigner Kamisa de la,cette endroit est trop dangeureux pour lui,mais a
peine eux je fais un pas qu'une presence d'une rare violence et de tristesse,elle m'était familiére,mais je me refusais a
l'admettre,je fus bien obligé a l'accepte quand je vis Tokage s'approcher,son aparence avait encore changé les ailes de son
dos était devenus des ailes de démons et le cristal avait perdu sa teinte bleu sang pour devenir un noir melée et un or sombre
son épées abordait un pommeau de ce meme cristal,sa garde representait quatre pieux qui partait du meme rond d'ou partait
la lame soudain un pieux de cristal siffla a mes oreilles et frappa lyte et shikiji en pleine poitrine

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...