| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La montagne rebelle, - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La montagne rebelle,
Publié par cuga le 06-03-2017 16:00:00 ( 89 lectures ) Articles du même auteur



La montagne rebelle,

Les buissons de bruyère mangent la lande aride,
Transpercée de saillies et de roches perfides,
Qui s'élèvent au ciel, comme de grands moulins,
Déchirant le brouillard d'un matin cristallin.
Une brume opaque enveloppe le glacis,
Elle assombrit la crête, la brande et ses taillis,
Et les nuages bas, laissent à peine filtrer,
Une clarté grisâtre et des raies morcelées.
Des marbrures parcourent les versants torturés,
Un dernier vent s'engouffre aussitôt apaisé :
Les joubarbes dorées frissonnent dans l'air vif,
Au milieu des cailloux qu'elles retiennent captifs.
Et, quand enfin le jour, se lève et se confond,
Le soleil apparaît et embrase l'horizon :
La montagne soudain modifie son décor,
Et les falaises noires se changent en rochers d'or.

Cuga

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Titi
Posté le: 06-03-2017 19:38  Mis à jour: 06-03-2017 19:38
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1330
 Re: La montagne rebelle,
Superbe carte postale qui nous transporte, me semble t-il du coté de Mazamet??

Mais quelque soit l'endroit, il nous est conté de façon lyrique bien sur, et presque amoureuse; comme d'un lieu ou la nature semble ne pas avoir souffert de l'incurie des hommes .

Merci cuga de nous avoir fait partager ce paysage ou l'on aimerait se trouver à l'instant ou, comme tu le dis si joliment, ''les falaises noires se changent en rochers d'or''.

Merci pour cet écrit.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...