| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> "Lmakhzen et sa nouvelle loi... - Textes - Textes
Textes : "Lmakhzen et sa nouvelle loi...
Publié par saida le 03-03-2018 15:40:00 ( 79 lectures ) Articles du même auteur



"Lmekhzen" et sa nouvelle loi…



A l’ère où le taux du célibat a grimpé en flèche, où la notion même de Famille se plaint des coups de boutoirs de cette toile d’araignée appelé gouvernance mondiale !
A l’ère des pratiques sexuelles déviantes, où le mariage est devenu une notion traditionnelle, surannée, et sans avenir…
Va-y ! vas –y conte nous ce qui s’est passé en cette ère…
A l’ère du féminisme (ou du non à la violence contre son frère l’homme du sexe masculin) où la femme est devenue une « déité » quelque soit le mal qu’elle fasse subir à l’homme.
A l’ère donc où on commence à désapprendre la vie sociale, où le monde marche sur la tête, va à l’envers…
L’état ou "lmekhzen", comme on l’appelle. L’état ? Tu as bien dit l’état ? Mais que viens faire l’état ici ?
Et bien "lmekhzen", avait décrété une nouvelle loi. Une loi qui, cette fois, avait crié « haro », avait craché "tff", "tff" aux autres lois, dit la conteuse en serrant ses cinq doigts, les rapprochant de sa bouche ( un geste qui mime normalement la beauté de quelque chose, en baisant ses doigts. Ici elle fait semblant de les baiser, tout en laissant échapper le son de miniscules crachats ).
Une foule, le regard hagard écoutait ce que proférait le haut parleur, accompagné de tambour :

- Il est porté à la connaissance de tous les citoyens que tout jeune homme désirant entrer dans la cage dorée doit prendre comme épouse une vieille dame.
Une vieille femme, alors, à la bouche édentée, à l’ouïe affaiblie enfourchait son baudet, tentait d’écouter le speech mais en vain…
Elle tourna la tête à gauche et à droite, ôta d'un geste serein le foulard au dessus de son oreille, toujours sans résultat. Puis, l'edentée fut en quête de quelqu’un qui puisse lui expliciter le message (ça se fait toujours chez nous ! ) :

- Dis moi fis(h)ton, pourquoi toute c(h)ette foule derrière le tambourin, qu’est c(h)e qu’il leur dit ?
- Figure-toi ma tante, se plaignit l’homme attristé, de vingt quatre ans, il nous dit que tout jeune homme doit épouser non pas une jeune fille de son âge mais une vielle dame…

- « Hue » « erra » fit-elle en donnant une tape à la croupe de la bête, en claquant la langue contre le palais,d'un ton plus sérieux que jamais :
" tout c(h)e que déc(h)ide l’état est le bienvenu". « Li darha lmekhzen hia li kaina »

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
saida
Posté le: 07-03-2018 23:52  Mis à jour: 07-03-2018 23:52
Débutant
Inscrit le: 06-02-2018
De:
Contributions: 16
 Re: "Lmakhzen et sa nouvelle loi...
Merci pour ta bienvenue !!!

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: "Lmakhzen et sa nouvelle loi... Loriane 08-03-2018 14:25
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
24 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 24

Plus ...