| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Dame orgeuil - Poèmes - Textes
Poèmes : Dame orgeuil
Publié par modepoete le 17-03-2018 21:00:00 ( 114 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l





Sur un parterre d’insolences
J’ai rencontré Dame orgueil
Elle me fit un mauvais accueil
Elle n’aimait pas mon influence

Son jardin, de roses d’amour
Elle m’en cachait les épines
Pour qu’elles éclosent surfines
À sa pensée de délétères jours

Vous ne dussiez lui offrir
Que de blanches orchidées pures
Vierge de toutes tâches de frisures
Rare capture pour la bien servir

Pensée d’eau elle ne consentait
Trop fade à son fier envers
Elle vous croyait, vil pervers
De lui tendre le moins huppé

Ne lui dites pas de tolérer
Ces fleurs toutes aussi belles
Elle les accueillir rebelle
Jetant l’opprobre à ce don d’amitié

Pardon, je vous en conjure
Dans son vase ne déposez
Ce bouquet à la sentimentalité fortuné
N’en faites rien ! Ô vile boursouflure !

Traumatisme de sa nature, nouvel écueil
Elle trouvera une excuse irrationnelle
Pour vous répéter sans cesse son essentiel
Peux-tu te hisser haut sans consommer mon deuil

Si son parterre est parsemé d’humour
Enlacé de fleurs aux tendres couleurs
Voilà une or qui des jeux vous leurre
Mauvais jeu, l’orgueil n’est bravoure

Non ne persévérez pas ! Elle ne peut assurer
Trop loin de votre pensée d’humilité
La greffe ne peut prendre; c’est- un rejet
Perpétuel n’abondant que la stupidité

Quand sage vous regretterez l’infortune
Sur la pointe des pieds elle entretiendra
Sa moquerie pour mieux arborer son aura
Et vous défausser de sa belle enluminure

Ma sagacité m’a mené loin de sa statue
Pierre cloîtrée dans sa lente solitude
Elle contemplera isolée ses turpitudes
Au loin de mes bontés qu’elle a déçues
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 35

Plus ...