| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Je ne ferai plus escale - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Je ne ferai plus escale
Publié par modepoete le 07-11-2018 17:10:00 ( 14 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l







Je ne ferai plus escale

Troublé par le monde de l’amour génial
Je désirai faire un voyage sans escale

J’imaginais sage les beaux horizons
Les yeux enfouis dans mes valises
Engoncé dans mes vieilles chemises
Je rêvais du monde de la déraison

Je suis parti vers un lieu sentimental
A l’heure du bonheur j’y ferai escale

Sur une route lumineuse j’ai flâné
Les roses veloutées caressaient suaves
La peau de mes yeux sans entrave
J’en ai touché des beautés affriolées

J’allais conquis baladin au cœur amical
Vers la joie posée d’une nouvelle escale

Le soleil brillait haut, guidait les oiseaux
Vers le nid de leurs couvées amoureuses
Et mon âme s’affolait en pensées heureuses
A tire d’ailes s’avançait la bonne saison

Le bleu de l’azur illuminait le grand chenal
J’accosterais au port de l’extase; Belle escale

Sur le fleuve de la béatitude une altière sirène
Visage pur comme un limpide cristal d’orfèvre
Déposa sur mon cœur son empreinte de fièvre
Que j’abritais dans mon féerique palais de reine

J’accédais aux merveilles d’un amour idéal
Je me devais de profiter de la clémente escale.

Je ne repartirai plus j’ai emménagé
Avec la fidélité d’un cœur jamais rassasié
Que je ne puis plus oublier
Je l’ai aimé

Encor et toujours je l’ai aimé
Pour ne plus le quitter
Je lui ai promis passionné

Qu’en son port je resterai amarré
A l’ailleurs je ne ferai plus escale

ƒC



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
34 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 34

Plus ...