| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Poèmes - La vague - Textes

« 1 ... 424 425 426 (427)
Poèmes : La vague
Anonymes Publié le 01-01-1970 17:40:00 ( 585 lectures )

| 1 comment
Poèmes confirmés : La flèche dans l'âme
Loriane Publié le 01-01-1970 17:00:00 ( 629 lectures )
Poèmes confirmés

| 2 commentaires
Poèmes : Je vous embrasse, de ces guerres
maurizioB Publié le 01-01-1970 16:10:00 ( 782 lectures )

| 10 commentaires
Nouvelles : Deux petits aimants (fable expérimentale)
Anonymes Publié le 01-01-1970 15:20:00 ( 971 lectures )

Deux petits aimants.

| 3 commentaires
Poèmes : Sans regrets, c'est ma vie
maurizioB Publié le 01-01-1970 14:10:00 ( 469 lectures )

| 1 comment
Poèmes : Câlins
maurizioB Publié le 01-01-1970 13:30:00 ( 449 lectures )

| 8 commentaires
Poèmes confirmés : Le soleil venait...
tchano Publié le 01-01-1970 11:50:00 ( 716 lectures )
Poèmes confirmés

Le soleil venait de toucher
La crête plane de la colline.
En la penêtrant il tremblait
Des ors fondus puis un front rouge.
Entre nous le vallon sombrait
Et s'ombrait de peurs ataviques.
Nos têtes jointes ont mignoté
Le salut tiède d'un jour glacé.

1 comment
Poèmes : Attentats meurtriers... Je pleure
maurizioB Publié le 01-01-1970 11:50:00 ( 343 lectures )

| Aucun commentaire
Poèmes : Le bon à rien
maurizioB Publié le 01-01-1970 04:40:00 ( 894 lectures )

| 10 commentaires
« 1 ... 424 425 426 (427)
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...