| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

(1) 2 3 4 ... 20 »


Re: Défi "harlequinade" du 22 août 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
Cher Istenozot.

Je ne savais pas si je pouvais envoyer ma contribution car elle reflète la mélancolie de mes sentiments qui vont à l'opposé du style léger que tu nous proposes.
Comme je sais que tu es toujours indulgent, alors j'ai pris le risque calculé de le poster.
Merci,

Dans les rues d’Arlequin, je vais d’un pas tremblant,
L’âme colombinant et le cœur cliquetant,
Tout pomponné de rouge et parfumé de larmes,
La mort est ma maitresse et le rire est mon arme.

Tandis que dans la rue, les gens, à moi s’adressent,
Et que tous les enfants, pour mieux me rire au nez,
S’accrochent à mon froc, et sur leurs pieds se dressent,
Je dois me contenter, de ronger mon bonnet.

Dans les rues d’Arlequin, les passants se demandent,
Qui est cet homme-là, qui est c’est homme laid ?
Et moi, je ne sais plus seulement où je vais…

Dans un sordide hôtel à l’amour qui déroge,
Je la surpris avec un bandit, un maraud,
Un jeunot que j’aimais, mon doux ami Pierrot.


Posté le : 23/08/2015 05:32
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
MOI AUSSI

J'ai moi aussi connu les vieux bancs de l'école,
Et les cœurs au couteau où je posais mon cul,
Les barbes qui barbaient et les heures de colle
Que me collait un pion parce que j'étais nul.

Je me souviens aussi de la grande fenêtre,
Près de la table noire où je devais me mettre,
Et du grand arbre d'or, se dorant dans la cour,
Sous le soleil d'été qui lui faisait la cour.

Je n'ai appris durant mes années de lycée
Que la géographie de Madame Savant,
Car pour mieux écouter, j'écoutais plus souvent,
Mes yeux posés entre elle et ma tête baissée.

Aujourd'hui que je suis plus mûr et sais oser,
En icelle pensant, je n'ai qu'une prière,
Revenir en ce temps, revenir en arrière,
Ou plutôt en avant, lui donner un baiser.

Posté le : 30/06/2015 02:00
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
La professeur d'anglais




La professeur d'anglais, dans les escaliers, monte.
Son pied dans son soulier, se lève et l'autre suit,
Les élèves aussi, et, de ceux-ci, j'en suis,
Voyant d’en bas, ses bas, le front brûlant de honte.


J'admire la rondeur de ses troublants mollets,
Et ses doigts sur la rampe, tremblant en triolets.
Et quand nous arrivons enfin devant la classe,
Ma tête est toute en feu et mes mains sont de glace.

My heart, my heart, my heart ! Je lui réciterai
Tout mon coeur, et par coeur, dans mon anglais de France,
Et, comme un grand héros, subirai ma sentence.

« Entrez donc en silence, ou je vous punirai ! »
Oui! C'est Madame Ouzan. Même sa voix est belle !
Je n'ai que douze ans. Doux ans! Suis-je amoureux d'elle ?


Posté le : 30/06/2015 00:04

Edité par EXEM sur 30-06-2015 16:56:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Petit sondage auprès des défieurs
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
Perso. Laisser ainsi. OK.Bises

Posté le : 29/06/2015 13:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Petit sondage auprès des défieurs
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne



TRANSFÉRÉ


Posté le : 29/06/2015 03:51

Edité par EXEM sur 30-06-2015 00:06:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Petit sondage auprès des défieurs
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
Perso. Rentrée OK. Bises.

Posté le : 28/06/2015 21:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 27 juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
Je dois avouer que Vous avez tous ensemble (Emma, KJtiti, Donaldo) levé la barre très haut! Je n'étais ni cancre, ni génie. Mais vos descriptions me rappellent mes années de college, ces années qui demeurent les plus belles et les plus douloureuses. Bises à tous.

Posté le : 28/06/2015 18:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 13 juin 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
Voici mon humble contribution aux impots.

SCENE I

Elle- Luis ! Luis !
Luis- Qu’est-ce que c’est ?
Elle- Une lettre !
Luis. Ben quoi, une lettre ? T’as jamais vu une lettre ?
Elle- Celle-là, je t’ la recommande ! Tiens. Vois-la !
Luis-Ah oui ! En effet ! Elle est Recommandée, mais pas par toi ! (Luis pâlit). Ben ça alors !
Elle- Qu’est-ce que t’as, Luis ? T’as vu un fantôme ?
Luis- Un fantôme ! Un fantôme ! Non ! Pas un fantôme ! Un fantôme ne serait rien ! Non ! Mais t’as pas vu !
Elle- Quoi ?
Luis- Une lettre !
Elle- Ben oui, je t’ l’ai déjà dit ce que qu’ c’était !
Luis- Tu m’as dit : une lettre mais PAS de qui ! De QUI !
Elle- Ah ! Oui. C’est vrai. Excuse-moi. J’ai pas fait attention.
Luis- Eh ben, alors, maint’nant, fais-y attention ! Regarde.
Elle- Oh ! Ooooh ! Ça alors ! Mon Dieu ! Le Contrôleur des Impôts ! Mais qu’est-ce que t’as fait ?!
Luis- Qu’est-ce que j’ai fait ?! Mais rien ! Je n’ai rien fait !
Elle- Faut croire que t’as fait quéq’ chose pour recevoir ça ! Le Contrôleur n’envoie pas une lettre Recommandée à quelqu’un qu’ a rien fait ! Ils sont pas bêtes ces gens-là. Ils connaissent leur boulot ! Ils doivent certainement savoir quelque chose…
Luis- Arrête !! Puisque j’ te dis qu’ j’ai rien fait ! Mer-de !
Elle- Bon. Alors ouvre !
Luis- Ouvre quoi ?
Elle- La lettre, Andouille ! On verra bien ce qu’ c’est !
Luis- Ben oui ! Au fait ! On verra bien ce qu’ c’est. On s’énerve, on s’énerve, et puis on sait même pas pourquoi on s’énerve. Ya qu’à ouvrir et puis c’est tout ! Fini. Tout rentre dans l’ordre.
Elle- Eh ben ouvre.
Luis- Quoi ?
Elle- La lettre ! Bon Dieu ! Mais qu’est-ce que t’as ?!
Luis- Rien. Non. Je suis nerveux, Tiens ! Ouvre-la, toi ! Tu sais mieux lire le français que moi. Après tout, il y a trente ans que je vis en France mais j’ai été à l’école en Espagne.
Elle- Quel andouille tu fais ! Allez ! Donne. (Elle lui prend la lettre des mains. Elle l’ouvre rapidement.) Oh ! Ooouh ! Eh ben ça y est ! Cette fois ça y est !
Luis- Ca y est ? Comment ça, ça y est ? Qu’est-ce que tu dis ?
Elle- Regarde ! C’est une convocation ! (Elle lui tend la lettre.)
Luis- (Il lit) Oh ! Ça alors ! Une convocation ! Mais pourquoi ?
Elle- Pourquoi ? Tu dis encore pourquoi ? Parce que t’as dû faire quelque chose ! Voilà pourquoi !
Luis- Mais enfin qu’est-ce que j’ai fait ? Je n’ai tué personne ! Je n’ai volé personne ! Je suis un honnête homme ! Je travaille six jours par semaine au Service des eaux !
Elle- Dans les égouts !
Luis- Et alors ?
Elle- C’est pas un mot qui plait !
Luis- Ce mot peut ne pas plaire, mais c’est lui qui te donne à manger !
Elle- A manger ! Tu parles ! A manger du rat ! Et maintenant il va nous faire manger du pain sec !
Luis- Tais-toi donc ! Ça doit être une erreur. Oui. C’est ça ! Ça doit être une erreur ! Une erreur judiciaire !
Elle- Les Impôts y font pas d’erreur ! Et encore moins une erreur judicaire. C’est toi qui as dû faire une erreur judicaire en remplissant le formulaire des impôts…
Luis- Quelle erreur ?
Elle- Je sais pas, moi. C’est pas moi qui m’en suis occupée.
Luis- Oui, mais c’est toi qui m’as dit de ne pas déclarer ton revenu !
Elle- Quel revenu ?
Luis- Les travaux de couture que tu fais.
Elle- Quels travaux de couture ! Mais ça va pas ! Je suis ménagère. Je ne travaille pas. Je reprise des culottes et des pantalons à la maison pour pouvoir survivre, parce qu’avec ton salaire on pourrait crever de faim. Et en plus, je m’occupe des enfants, du manger, du laver enfin de tout pour monsieur, pendant que lui, il se la coule dans les égouts.
Luis- Ben oui. Il aurait p’t être fallu le déclarer.
Elle- T’es fou ! C’est des bricoles.
Luis- Oui, mais tu sais comme ils sont tatillons…
Elle- Non ! Non ! Moi, je vais te dire ce qu’il aurait fallu déclarer ! Ce qu’il aurait fallu déclarer, c’est les cinquante euros que tu as fait sauter.
Luis- J’ai arrondi. Cinquante euros par mois, c’est rien.
Elle- Oui, mais tu sais comme ils sont tatillons…
Luis- Arrête !! Tu m’énerves ! Je fais de mon mieux ! Depuis vingt ans je fais ma déclaration au centime et maintenant, voilà cette convocation ! Qu’est-ce qu’on va faire ?
Elle- « On » ? Non. Pas « on » : « toi ». C’est toi le responsable. Tu as voulu tricher pour cinquante euros, maintenant tu vas payer !
Luis- Mais je ne suis même pas imposable ! Je gagne presque rien.
Elle- Fallait y penser avant !
Luis- Mon Dieu ! Dios Mio ! Je suis perdu. Dis ! Tu vas venir avec moi ?
Elle- Ah ! Non ! Débrouille-toi tout seul. La convocation est à ton nom. Moi, je suis ménagère.
Luis- Très bien. Comme tu voudras…


SCENE II

Le Contrôleur- Bonjour Monsieur Luis… Luis… Luis Comment ?
Luis- Luis… Luis… Enfin Louis plutôt. Luis c’est le nom de mon père… Il est décédé… Moi c’est Luis mais cela fait trente ans Monsieur le Président que je suis français…
Le Contrôleur- Luis ou Louis, peu importe. Votre nom s’il vous plait ?
Luis- Marina. Oui. Marina. Luis Marina. Enfin je pense…
Le Contrôleur- Comment ! Vous n’êtes pas sûr de votre nom ?
Luis- Non, non ! Enfin ! Non ! Je veux dire oui. Je suis sûr.
Le Contrôleur- Bien. Je vois que vous êtes nerveux ! Je comprends tout maintenant.
Luis- Non, Monsieur le Président, vous ne pouvez pas comprendre ! Je ne suis pas nerveux ! Vous vous trompez ! Je suis très calme.
Le Contrôleur- Bon. Cessez de m’appeler Président. Je m’appelle Marcel Marcel.
Luis- Ah ! Marcel Marcel… Vous ne bégayez pas pourtant…
Le Contrôleur- Non. Mon élocution est parfaite.
Luis- Ah ! Bien. Monsieur… Marcel…
Le Contrôleur- Marcel tout court, pour vous. Je vois que vous êtes un honnête homme.
Luis- Vous trouvez ?
Le Contrôleur- Oui. Vous avez toujours déclaré honnêtement.
Luis- Ah ! Oui. Pour ça ! Honnêtement. Toujours honnêtement, Marcel…. Mais alors… Pourquoi ?... Pourquoi cette con… cette convo… enfin cette … vocation….
Le Contrôleur- Bon ! Bon ! Calmez-vous ! Vous êtes nerveux ! Et c’est pourquoi…
Luis- Pourquoi ? Pourquoi Marcel ? Je vous en prie ! Pourquoi quoi ?
Le Contrôleur- Mais vous devriez le savoir !
Luis- Non. Vraiment… Alors là… je n’en sais rien.
Le Contrôleur- Bon. Alors, je vous le dis. Ce n’est pas grave ! Voilà. Vous avez oublié de signer votre déclaration… Je vous ai fait venir pour vous la faire signer mais aussi pour faire votre connaissance. Si tous les gens étaient comme vous, je n’aurais pas à faire ce sale métier. Merci monsieur Marina. Vous êtes libre.
Luis- Ah ! Merci Marcel. Je suis libre. Vraiment libre ? Libre d’aller où je veux ?
Le Contrôleur- Oui, là ! D’aller où vous voulez, même en prison si ça vous chante.
Luis- On y mange bien ?
Le Contrôleur- Où ça ?
Luis- En prison…
Le Contrôleur- Allez ! Foutez-moi le camp !
Luis- Bien, Chef ! Je m’en vais. Mais avant de partir, je dois vous dire que vous êtes bien bon. Oui ! Bien bon, Chef ! On dit que les Contrôleurs sont ceci et cela, mais vous alors, vous êtes bien bon ! Vous ne vous êtes même pas fâché parce que j’ai oublié de signer. Faudra que j’ le dis à ma femme ! Elle qui dit que vous etes tous des cons... trôleurs ! Alors, au-re-voir… Marcel !
FIN

Posté le : 19/06/2015 05:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 29 Mai 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
Qu'on me permette de me joindre aux éloges de Couscous.
Une belle demonstration que tout le monde rêve d'une belle nuit de noces! Bien que tardive, elle n'en est pas moins Royale ! Mais de qui ?
Bises.


Posté le : 07/06/2015 18:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 29 Mai 2015
Plume d'Or
Inscrit:
23/10/2013 18:00
Messages: 1480
Niveau : 32; EXP : 86
HP : 159 / 796
MP : 493 / 13153
Hors Ligne
@ Donaldo.
Mon cher, tu écris "le noir" à la perfection! Je ne sais pas si tu as écrit déjà un roman noir mais si tu ne l'as pas fait, c'est le moment. Ton style est excellent. J'ai vraiment admiré. Bravo!!!!

Posté le : 05/06/2015 15:16
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
(1) 2 3 4 ... 20 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...