| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 06 aout 2016 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 4 (5)


Re: Défi du 06 aout 2016
Accro
Inscrit:
27/01/2015 04:15
Messages: 162
Niveau : 11; EXP : 78
HP : 0 / 269
MP : 54 / 3827
Hors Ligne
L'on voit bien que lorqu'il est question de donner un coup de main pour effectuer des travaux personne s'offre mais pour faire la fête, ça se bouscule pour être présent autour d'un feu … Merci Arielle, activités indispensable à la survie, ne diffère pas des vacances …

Posté le : 09/08/2016 00:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 06 aout 2016
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11738
Hors Ligne
Sacré kjtiti,

Ton retour s'annonce en trombe, avec un bon coup derrière les oreilles de notre Garraz national, le roi des tortues. J'adore toujours autant ce style truculent, inimitable, gouailleur, bref le Gavroche de la poésie, qui est le tien.
Cela me fait plaisir de te lire.

Bravo pour ce défi qui nous a tous rendus fous. Va savoir pourquoi !

A bientôt,

Donald

Posté le : 09/08/2016 05:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 06 aout 2016
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1992
Niveau : 36; EXP : 91
HP : 179 / 897
MP : 664 / 12577
Hors Ligne
Cher Serge,
Chères amies et chers amis,

Pour honorer le retour de notre ami Serge et parce que les vacances m'inspirent, je vous propose un second écrit.

Mais, mais, il s'agit d'un acrostiche d'un type particulier.
A celle ou celui qui sera le premier à trouver le contenu du message secret, je lui promets une bouteille de derrière les fagots ou une sélection de chocolat de Bourgogne, sachant que telle ou telle d'entre vous, je crois, n'apprécie pas le vin. Naturellement, je privilégierai une consommation en tête à tête. Je m'offrirai ainsi le bonheur de croiser l'une ou l'un d'entre vous.

Il s'agit d'un poème écrit sous la forme d'une fable et je l'ai appelé : la retraite ou les vacances, un choix cornélien.
Ah, l'acrostiche ne concerne que les deux premières parties du poème. J'ai capitulé après la seconde partie. Un petit Coteau du Languedoc rosé y a largement contribué.


La retraite voulant s’imposer à ses yeux
Relance violemment les vacances, tout en creux.
Traitresse, de moi tu veux libérer les hommes,
Te protéger ainsi et t’apaiser en somme.
On ne peut pas vivre toujours sans ma présence
Peut-être un temps, mais grande alors sera l’absence.
Tout va pour le mieux en ma tendre compagnie.
Bien des loisirs y sont frayés en colonies.
Fainéantons et éliminons le travail,
Rejoins-moi vraiment dans mon caravansérail !
Les jours sont paisibles et nous sommes loin de tout.
Va la vie ! Elle court, elle vole, elle est notre atout.
Canulons le temps qui passe si pleins de plaisirs.
Cessons de trop forcer l’instant et de gémir,
Tu vivras au milieu d’amis et de vins vieux,
Ne se refusant rien en êtres industrieux.
Veux-tu enfin me rejoindre en cette équipage.
Rien ne t’y oblige, mais dans cette agiotage,
Faisons ensemble route commune, mon amie.
Reposons-nous ! Cet art sera notre alchimie.

Mais non, en vacances le temps est irréel ;
Dans mes serres, passer le temps est idéel.
Les riens sont importants ; il faut bien les faire !
Deux instants choisis, voilà toute notre affaire.
Casematons le temps d’une pensée en berne.
Les secondes défilent, mais tu les gouvernes !
Heures perdues, certes, mais qui t’on fait rêver !
Passent les jours qui te semblent inachevés,
Sans que tu ne puisses m’empêcher de les poser.
Cesse donc de vouloir cette vile retraite,
Alors, retrouve-moi et admets ta défaite.
Avec moi, rien faire mais bien le faire avec
Hardiesse, voilà qui pourrait clouer ton bec,
Sans que tu ne puisses bien contredire ce fait.
Pouvoir vivre ainsi mon amie est un bienfait.
Les plaisirs vécus chaque jour permettront de
Saisir nos sens à qui ils feront une aubade.
Au destin que je t’offre, vidé d’illusions,
Vole vers lui, tu y verras la conclusion.

Je vois bien que, tant dans ton temps que dans le mien,
Les vacances y sont vécues en béotiens.
Alors vivons pour que les vacances soient bonnes.
Je prends congé de toi et je m’y abandonne.

Amitiés depuis mes vacances où je m'abandonne.

Jacques

Posté le : 09/08/2016 13:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 06 aout 2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 21145
Hors Ligne
Boris,

Pauvres castors ! Bon, il faudra remonter tes manches et le cours de la rivière.

Merci de ton retour parmi nous

Couscous

Posté le : 11/08/2016 19:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 06 aout 2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 21145
Hors Ligne
Cher Titi,

Tu honores si bien les paroles de la chanson :"Le travail c'est la santé, rien faire c'est la conserver".

Il faut savoir ménager sa monture pour aller loin donc le rab de vacances est nécessaire, voire obligatoire. Je te l'accorde de bon coeur...

Merci pour ce défi qui défoule les passions.

Bises

Couscous

Posté le : 11/08/2016 19:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 06 aout 2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 21145
Hors Ligne
Cher Istenozot,

Retraite ou vacances ? Disons qu'avant l'âge, c'est pas encore l'âge... de la retraire, alors vacances j'oublie tout.

Je te les souhaite bonnes.

Merci

Couscous

Posté le : 11/08/2016 19:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 4 (5)




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
55 Personne(s) en ligne (28 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 55

Plus ...