| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 12 novembre 2016 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2)


Re: Défi du 12 novembre 2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 19:08
De Belgique
Messages: 3165
Niveau : 43; EXP : 88
HP : 428 / 1072
MP : 1055 / 12549
Hors Ligne
Le coup de l’éléphant

La radio était affichée sur le tableau lumineux du cabinet du Docteur Foloeil.

– Vous voyez cette tache ?
– Oui, on ne peut pas la rater !
– Et bien, c’est une tumeur.
– Ah…
– Et on ne peut pas opérer sans léser gravement votre cerveau.
– Donc, soit vous me lobotomisez et je deviens un légume ou alors j’attends l’issue fatale…
– Vous avez bien résumé votre situation.
– Une seule question.
– J’écoute…
– Combien de temps me reste-t-il à être un honnête contribuable belge ?
– Environ deux mois.
– C’est peu !
– C’est le double de la durée de vie moyenne d’un moustique.
– Vu comme ça… Bon, je ne vais pas prendre plus de votre temps ni gaspiller le mien. Au revoir, docteur.

Achille n’en revient pas. Il a toujours eu une vie exemplaire. Il fait du sport : footing chaque soir, tennis le dimanche matin et sport en chambre pour autant qu’il obtienne une réponse positive sur le site www.justeunefois.be. Il fait attention à manger cinq fruits et légumes par jour : pastilles au citron, chewing-gum à la fraise, chips de carottes, bonbons à la pomme, etc.
Tout a commencé par une migraine. Son médecin de famille lui a alors conseillé de passer chez un neurologue. Et maintenant, le voilà condamné ! Aurait-il préféré ne pas savoir et trépasser dans son sommeil ? Non ! Il ne pourrait pas envisager comme maintenant de profiter enfin de la vie, ou de ce qui lui en reste.
Célibataire endurci, un peu radin (beaucoup selon ses conquêtes), il a économisé tel un écureuil, à la grande joie de son banquier. Mais là, il se pose et se dit qu’il n’avait jamais profité des plaisirs qu’on peut s’offrir. Il est grand temps de délier les cordons de la bourse.
Le lendemain, il ne se présente pas chez son patron, préférant faire une grasse matinée et cogiter sur la façon de rendre ses dernières semaines sur terre inoubliables. Il en profite d'abord pour aller chercher le cadeau pour l’anniversaire de sa maman, en novembre. Comme nous sommes en avril, il craint de ne pas être présent pour lui offrir. En lieu et place du traditionnel bouquet de marguerites et de l’éternelle bouteille d’eau de Cologne, il achète une magnifique orchidée et le parfum le plus cher de la boutique. Sa mère n’en revient pas et ne comprend pas ces offrandes soudaines. En effet, Achille préfère lui taire sa maladie, prétextant une promotion dans sa société.
Son rêve secret a toujours été d'apprendre à cuisiner. Adepte du sandwich, des plats surgelés ou à emporter, il ne sait pas faire la différence entre une casserole et une poêle. Après quelques recherches sur le net, il s'inscrit à une formation qui débute dans deux jours à Paris. Juste le temps de trouver une chambre d'hôtel à côté et de préparer ses valises pour huit semaines.
Les cours sont donnés de manière intensive par un chef étoilé. Grâce à sa grande motivation et son enthousiasme, il parvient à rattraper son retard. Il est grandement aidé dans cette tâche par Anne-Sophie, l'assistante du cuisinier. Voyant sa maladresse et son désir de bien faire, elle décide de lui proposer des cours complémentaires en soirée dans son petit appartement du XVème arrondissement. Leurs mains se mêlent, leurs yeux se croisent et d'une même fourchette, ils goûtent à leurs plats.
Le temps file et ses progrès sont inattendus. Au concours final entre tous les candidats, il se démarque et remporte le prix, à la grande joie d'Anne-Sophie. Mais Achille doit repartir dans sa Belgique natale. Le cœur lourd, il s'éloigne de celle qui semblait lui être destinée. Celle-ci lui remet son numéro de téléphone pour garder le contact.
À son retour, il ne fait même pas attention aux divers messages sur son répondeur ni au courrier qui déborde de la boîte aux lettres. Il sait qu’il vit là ses derniers jours. Il est malgré tout heureux d’avoir profité de ces quelques semaines.
Son compte bancaire quasi à sec, Achille se pose et attend la mort, sereinement. Comme elle se fait attendre, il passe le temps en épluchant son courrier. Entre les factures, les rappels, les publicités ordinaires, le recommandé de son patron, la convocation au tribunal pour défaut de paiement de loyer, il y a une lettre inhabituelle. Il ouvre l’enveloppe et découvre un courrier manuscrit dont il parcourt rapidement et fébrilement le contenu.

Cher Monsieur,

Ne parvenant pas à vous joindre par téléphone malgré mes nombreuses tentatives, je vous écris la présente.
Après vérifications, il s’est avéré que votre dossier s’est mêlé à celui d’un autre patient. La radio que je vous ai montrée n’était pas la vôtre. Une infirmière stagiaire est à l’origine de cette méprise.
J’ai le grand plaisir de vous annoncer que vous êtes en parfaite santé.
Je vous prie d’accepter mes plus plates excuses pour ce malentendu et vous souhaite un avenir radieux.

Docteur Foloeil

Achille se sent au bord de l’évanouissement. L'électricité est coupée. Dans le noir, il pianote sur le clavier de son portable. Au bout du fil, Anne-Sophie répond. Il peut finalement changer de vie, voire de carrière, faute de mourir.

Posté le : 15/11/2016 06:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 12 novembre 2016
Modérateur
Inscrit:
30/05/2013 10:47
Messages: 1239
Niveau : 30; EXP : 59
HP : 147 / 739
MP : 413 / 8244
Hors Ligne
Quelques pensées du chat compatriote de Delphine..., mises en vers (Eh oui la Belgique m'inspire!!!)

On se trompe bien souvent sur des vérités paraissant évidentes:

On dit que le temps passe, mais, ce terme est menteur,
Chaque heure de chaque jour, nous sommes aujourd’hui
Et il en est ainsi depuis la première heure,
Le temps est subjectif, c’est ce que j’en déduis

Faute de chrysalide les chenilles des chars
Jamais ne deviendrons de jolis papillons,
La chose est entendue et demeure bizarre
Les guerres ne seraient plus l’affaire de griftons .

Les forêts sont curieuses et cela m’interpelle :
Un seul Hêtre leur manque et tout est Peuplier ???
J’entends cette question, mais dès lors que font-elles,
Quand usé le Bouleau désire se Noyer

Si tu vends ce que tu possèdes pour être riche
On peur en premier lieu juger: ce n’est pas sot
Mais pourtant méfie-toi, bien que moi je m’en fiche,
Certes tu seras riche, mais sans biens, c’est idiot.

Il est dit que c’est Dieu qui a donné la vie
Pourquoi pas, après tout, cette éventualité
Mais il nous la reprend dit-on , ça c’est petit !!!
Car donner c’est donner, reprendre c’est voler !!!!

J’en ai fait mon crédo: aux racistes primaires
Et chauvin de tous poils au cerveau étriqué
Je vous dis tout de go comme vous me pompait l’air,
Les xénophobes me sont total’ment étrangers !!!

Posté le : 15/11/2016 12:04
_________________
Le Kajoleur
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 12 novembre 2016
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 17:40
De Paris
Messages: 952
Niveau : 27; EXP : 42
HP : 132 / 660
MP : 317 / 5840
Hors Ligne
Delphine, encore une belle histoire positive, avec de drôles de clins d'œil à quelques défauts typiquement masculins.

Comme disait ma grand-mère: c'est trognon !

Bises

Donald

PS: je suis allé sur justeunefois.be; ils n'acceptent pas les Hurlus.

Posté le : 15/11/2016 19:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 12 novembre 2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 19:08
De Belgique
Messages: 3165
Niveau : 43; EXP : 88
HP : 428 / 1072
MP : 1055 / 12549
Hors Ligne
Je suis une grande fan de ce chat mon Titi.

Tu lui a bien rendu hommage. j'adore.

Bises

Couscous

Posté le : 18/11/2016 18:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...