| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du samedi 27 janvier 2018 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   2 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1065
Niveau : 28; EXP : 74
HP : 138 / 693
MP : 355 / 9627
Hors Ligne
Bonjour amis de l'Orée des Rêves,

Aujourd'hui, composition de philosophie.
Non, je plaisante !!!


Le thème du défi est: le mal.
J'ai pensé à ce sujet parce que j'expliquais récemment à ma belle-fille, une enfant de sixième, ce qu'était la banalité du mal telle que décrite par Hannah Arendt en 1963, dans son ouvrage Eichmann à Jérusalem, ouvrage que j'ai étudié pendant mes études.

Je sais, ce n'est pas un sujet léger, sur le papier.

Bonne chance,

Donald

Ce message ne s'autodétruira pas dans les dix secondes.


Posté le : 27/01 10:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1065
Niveau : 28; EXP : 74
HP : 138 / 693
MP : 355 / 9627
Hors Ligne
Je réponds en premier, avec ce poème composé pour l'occasion, et intitulé "poupée de mal".

C’est un beau jour pour te défigurer ma poupée de chiffon
je te coupe les bras arrache tes yeux en bouton
tu es ma préférée incapable de crier
offerte à mon enfance
fragile et innocente.

Je le sais tu me vois
sale voisin curieux
tu n’oses pas cafter
personne ne te croie.

C’est un après-midi parfait pour te noyer ma sœurette adorée
je t’imagine déjà la tête renversée dans ce lavoir perdu
tu te croies dans un jeu interdit par les grands
je t’aime tant tu le sais
naïve et sans défense.

Je te vois tu le sais
gros docteur apeuré
tu ne veux pas le croire
et pourtant je l’ai fait.

C’est une soirée magique pour vous brûler mes parents chéris
je suis la petite fille aux allumettes en transe dans les flammes
vos corps calcinés vont bientôt illuminer mon théâtre de feu
le clou de mon spectacle longuement préparé
ma rage et mon amour.

Tu as peur je le sens
pauvre témoin du mal
je te laisse prier
avant de m’occuper de toi.

Posté le : 27/01 10:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1401
Niveau : 32; EXP : 14
HP : 155 / 778
MP : 467 / 12603
Hors Ligne
Défi des plus intéressant, mon cher Donald et qui pousse à réfléchir sur la notion de responsabilité dont Eichmann semble se dédouaner en avançant qu’il n’avait fait que répondre aux ordres donnés et, de fait, il avait cessé de penser.

Mais c’est justement ce qui diffère l’homme de l’animal, la capacité à penser et à agir selon ses convictions et sa propre pensée !!
Je connais un ‘’salopard’’ qui, ayant abusé de ses petits enfants, passe en procès dans les semaines qui viennent.
Lui se dédouane de ces actes en justifiant, qu’à ces yeux ces agissements lui paraissaient normaux !! Comme une banalité !!!

Je pense que les auteurs de ces actes ont, ou, ont eu, à un moment, notion de ce qu’ils faisaient et que la banalisation dont ils s’entourent n’est en fait qu’une sorte de non-considération d'une partie de la réalité, un déni comme le définit Freud, mais feint et conscient !!!

Mais le sujet reste complexe Platon lui-même avançant que nul ne fait le mal volontairement et que si l'on commettait le mal, c'était par ignorance de notre nature mauvaise.
Ainsi si l'on avait conscience de notre nature perso, on serait plutôt enclin à verser vers la vertu !!!!!
Le sujet n’est pas proche d’être résolu !!!

Tu nous fais phosphorer Donald, mais cela va être un défi fort intéressant, et ton écrit avec la métaphore de la petite fille est la parfaite démonstration de ce que tu nous proposes.

Je mets en fusion mon dernier neurone encore en état de marche !!!

Le Donald est un être complexe qui incite à la pensée et quand on sait qu’il n’y a pas plus complexe que la pensée ………………

A bientôt, Poète tourmenté !!!

Titi.

Posté le : 27/01 12:15
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1905
Niveau : 36; EXP : 28
HP : 176 / 882
MP : 635 / 9837
Hors Ligne
Cher Donald,

Tu as bien fait de nous proposer ce défi, mais, pour ma part, je me sens mal. Non seulement tu nous proposes le défi de la semaine, mais en plus tu nous mets la pression en nous proposant également ta réponse au défi.
Je vais commander à mes neurones de se mettre à la tâche. Rien que de me dire, cela me fait déjà du bien.
Comme quoi, il faut peu de choses pour passer du mal au bien. Tiens, tiens, ne serais-ce pas là le socle de ma réponse à venir?

Rassure toi, ce n'est pas ma réponse à ton défi.

J'ai aimé dans ta réponse ton alternance de vers longs et de vers courts. Cela me fait penser aux longues et aux brèves en musique.
Dans ton poème, tu vois le mal, tu veux le mal, tu es le mal, ou tu penses à mal. Mais dis moi, en te lisant, je vais finir à revoir mes cauchemars.
Je ne veux pas voir que tu l'aies fait!

Merci à toi cher Donald.

Je te souhaite un magnifique dimanche.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 27/01 12:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
10/07/2014 10:51
De vignes de la pettie fin
Messages: 403
Niveau : 18; EXP : 68
HP : 0 / 442
MP : 134 / 5718
Hors Ligne
Chers défieur,

Mal...euh!!!

Mal....e...oui!

Je préfère le mâle, n'y voyez aucun mal!
Que voulez vous à force de gambader dans les avions pendant de nombreuses années, le mal m'a pris, non, non!! pas les mâles.

Ah le mal! Qui peut devenir un bien...

Ah le mâle qui ne connait pas toujours ce qui est bien.....

Je vous souhaite à tous un bon dimanche

Je vais réfléchir au défi...

Belle et lumineuse journée !

Athéna entourée d'eau


Posté le : 28/01 11:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1401
Niveau : 32; EXP : 14
HP : 155 / 778
MP : 467 / 12603
Hors Ligne
Chers Amis Défieurs, ayant pour habitude de répondre aux différents défis de manière badine, ce jour mon poéme sera un peu plus sombre, ne m'en veuillez pas, mais le sujet passionnant proposé par Donald (et je l'en remercie) peut être mis en parallèle avec une période quî, pour des raisons personnelles me touche profondément..

Merci encore à Donald,pour nous offrir cette idée de réflexion, hélas toujours d'actualité....
.

Bon Dimanche à vous.

Il est de très bon ton d’absoudre la canaille,
Assassins et voleurs, tous ces faiseurs de mal,
Sous le prétexte indu que chaque homme a sa faille,
Et qu’il faut pardonner. Posture cléricale !!!

Ainsi, nous soignerions le mal avec le bien,
Si l’annonce est affable, une question se pose:
Si tendre l’autre joue est un acte de bien,
L’histoire a démontré l’inverse de la chose…..

Les bourreaux d’un hier, que nos pères ont connu,
Si l’on croit leurs défenses, auraient exécuté
Dans ces camps de la mort de façon convenue
Des millions de martyrs, comme une banalité ???

Tous ces exécuteurs, de manière consciente,
Par veulerie, et haine, et racisme ont agi.
Pour un peu de pouvoir et de prépondérance,
Lucides ils ont tué, sans aucun repenti.

Le mal était leur choix, leur quotidienneté
D’un emploi à temps plein !!! Nonobstant la morale
Au dépend de l’horreur, leur culpabilité,
Par leur implication, est entière et totale !!!

Dame nature octroie, aux hommes, la pensée,
Qui nous différencie du la sphère animale,
Dès lors, libre à chacun, son chemin de tracer,
Celui allant au bien, celui menant au mal!!!!


‘’Il faut et il faudra se souvenir sans cesse
Que cela fut
’’, disait un rescapé des camps.
Il faut et il faudra condamner sans faiblesse
Les adeptes du mal, au cerveau impotent

’C’est dans le vide de la pensée. que s’inscrit la mal’’
Hannah Arendt


Posté le : 28/01 11:56
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1905
Niveau : 36; EXP : 28
HP : 176 / 882
MP : 635 / 9837
Hors Ligne
Cher Serge,

Tu sais autant nous émouvoir que nous enchanter avec ton humeur badine, mais aussi ton humour.
Tes mots portent la violence avec force dans notre coeur. Elle nous inquiète, elle nous fait peur, elle nous écoeure.
Dans ce poème, j'ai senti que tu y avais mis toute tes tripes!

Sois remercié pour ce moment remuant qui nous fait réfléchir sur la violence mimétique qui ne doit pas être banalisée. Elle doit nous révolter encore et encore.

Porte toi bien.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 28/01 18:19
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1905
Niveau : 36; EXP : 28
HP : 176 / 882
MP : 635 / 9837
Hors Ligne
Chères amies et chers amis,
Cher Donald,

Tu nous as mis la pression avec un sujet philosophique et avec ta réponse immédiate.
Aussi, je vous propose ma réponse au défi, dès présent. Je suis resté dans le champ de la fable, encore que j'ai hésité un moment. J'aurais pu vous proposer un conte mais la musique des fables a pris le dessus.

J'ai appelé ma modeste fable : le tyran et le petit enfant.

Il était une fois un tyran cérébral
Dont le seul destin était de faire le mal.
Il s’aimait bien ainsi et se trouvait normal.
Oh, se disait-il, le mal fait partie de nous
Et il est bien inutile d’en être absous !
Je le fais parce que tous les autres le font,
Et il ne faut pas voir cela comme des affronts !
A ces petits riens, honni soit qui mal y pense,
Les maux sont bien nécessaires à notre défense.
Et puis n’y a-t-il pas des maux qui sont des biens
Qui, de la non violence, nous font le gardien ?
Et pour vraiment s’en convaincre, il dit à voix haute :
Auprès de personne, je ne commets de fautes !

Un petit enfant écoutait discrètement
Ce discours qu’il trouvait assassin, sûrement.
Sa naïveté imprégnée de bienveillance
Lui ouvrit la voie royale de l’insouciance.
Il prit la parole et dit au méchant tyran :
Pourquoi faire le mal ainsi, bon an mal an,
Que je le fasse moi qui ai peu de pensée,
On pourra le voir comme une action insensée,
Mais toi qui as appris, dans les temps, la conscience,
Comment peux-tu te soumettre à son obédience ?
Pour moi, à chaque instant, le mal n’existe pas.
Mais toi, tu le nies, et il s’inscrit dans tes pas.

Petit enfant, je te trouve très incrédule,
Vouloir le bien à tout prix est très ridicule !
Il me faut être un loup et un agneau du mal.
Tout mal est créateur de violence banale
Qui, dans sa résolution, fait venir le bien !
N’y vois-tu pas là un comportement chrétien ?

J’ai acquis peu de savoir par rapport à toi.
Malgré tout, ta vision du mal me laisse coi.
Nous ne sommes pas punis à faire le mal.
Si tu le souhaites comme ton idéal,
Crois-moi, ne le déclenche pas, il vient tout seul,
Et il te poursuivra jusque dans ton linceul.
Et si d’aventure, tu le prends en patience
Fais du bien son remède ; tu auras de l’audience !

De ce petit échange que peut-on retenir ?
Pour que dans ses serres, il ne puisse vous tenir,
Ne cherchez pas le mal dans toutes vos actions,
Vous ne serez pas soumis à son attraction.
En conscience, éloignez vous de lui chaque jour.
Le mal est un boomerang qui revient toujours !

Je vous souhaite à toutes et à tous une magnifique semaine.
Soyez patients, il y aura bien sûr un autre défi la semaine prochaine.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 28/01 21:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Administrateur
Inscrit:
30/05/2013 12:47
Messages: 1401
Niveau : 32; EXP : 14
HP : 155 / 778
MP : 467 / 12603
Hors Ligne
Mon cher Isté, à la lecture de cette fable autant vertueuse que bien menée, avec une morale qui sied à chacun, ma plume a été prise de frénésie et n'a cessé ses gesticulation qu’après avoir déposé cette piètre missive sur le site!!!
Ne lui en tiens pas rigueur, elle se fait vieille et ne mesure pas toujours l teneur de ses écrits.....

Amitiés
Serge


Quand notre Bourguignon se met à fabuler
La chose est très plaisante et de grande élégance.
On apprécie le fond, car il est d’importance,
Sans négliger la forme: Isté est un lettré.

Avançant l’argument avec moult finesse,
Tout comme La Fontaine, il séduit le lecteur,
En lisant son histoire on se pose en acteur,
Car à chacun de nous, la morale s’adresse.

Aussi me direz- vous : mais donc qui a poussé
Ce barde musicien du pays de Bourgogne,
A sortir du Hautbois et livrer sans vergogne
Une fable pareille, au fort bon sens marqué.

Puisqu’il faut en l’instant désigner un coupable
De cet essai d’Isté vers l’affabulation !!!
En l’endroit: ’Moi Titi je porte accusions
Envers un Parisien, pourtant insoupçonnable.

Sans dévoiler son nom, le Tourangeau est lâche !!!!
Je peux juste affirmer que l’homme est un vrai fan
De Rock : de Dire Straits, Chuck Berry à Cochran
Il est un vrai rocker, mais timide il le cache.

Sous le nom d’un canard, il livre ses écrits :
Imaginaires, fictifs, voir fantasmagoriques
La plupart se situent dans le Viel Amérique,
L’influence d’un temps où rien n’était proscrit…..

Finalement Paris et la calme Bourgogne
Par le biais d’un défi qui évoque le mal
Peuvent se demander: ’Mais pourquoi Titi râle ??
Quand on est aussi sot, on se cache la trogne !!!’’

Posté le : 29/01 16:22
_________________
Titi
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du samedi 27 janvier 2018
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1065
Niveau : 28; EXP : 74
HP : 138 / 693
MP : 355 / 9627
Hors Ligne
Bonjour Serge,

Deux réponses au défi !
Mazette, tu es inspiré !

Le premier est dans la ligne droite d'Hannah Arendt et je ne peux que souscrire à ton propos véhément. Le souvenir doit rester vivace, malgré les hordes de négationnistes qui refusent une réalité pourtant ancrée dans notre histoire, notre fardeau notre peine jusqu'à la fin des temps.

Le second est bien de ta plume, on ne saurait t'en enlever la paternité. De Paris à Dijon, en passant par la Loire, le troubadour Titi a essaimé ses vers au grand plaisir de nombreux lecteurs qui ne peuvent pas répondre avec autant de verve et de malice.

Bravo à toi,

Donald

Posté le : 30/01 09:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
59 Personne(s) en ligne (27 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 59

Plus ...