| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La soumission est sale - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : La soumission est sale
Publié par Loriane le 20-10-2019 18:20:00 ( 66 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Ils s’essuyaient les pieds sur ma robe blanche
Femme j'étais servante, mère torchon d'évier
Ils niaient mes rêves, tuaient mes dimanches
Captive et consciente, job cuisine et lisier.

Il fallut apprendre, second plan silence
Prompte servitude, aucune lassitude
Il fallut marier la belle apparence
Beauté élégance bel objet mais prude.

En ces temps d'aujourd'hui semblables et différents
Il fallait marier avec l'alliance
Lorsque l'on est femme la sotte ignorance
Et la timidité d'une belle idiote enfant.

Mariage instauré, par l' homme pour l' homme
Né d'une religion sirop spirituel
Empreint de hiérarchie et d'histoire de pomme
Emprise abnégation loin d'amour éternel

Que signifie amour quand mariage est rapt
Que l'on dit l' homme roi et l'épouse inapte
Qu'est-ce donc cette union quand le mariage est dot
L'homme rétribué pour l'épouse sotte.

Mariage d'hier, mariages maudits
Souffrance des mères et larmes dans le lit
Quand les femmes frustrées, sans pouvoir et aigries
N'étaient rien que l'ombre, de l'homme, du mari.

Vous mes filles chéries vous qui vivez vos vies
Grâce à notre énergie auprès d'un homme ami
N'oubliez pas celles qu'un faux "dieu" a soumis
Otages des folies, victimes de sots écrits.

Car elles sont encore là, mutilés excisées,
Dans la case enfermées, vendues comme du bétail
Objets obéissants par religiosité
Sans amour ni respect, omerta sociale

Car elles sont encore là, elles sans force et rompues
Que le voile exila noires ombres des rues
Formatées au combat elles servent ceux qui tuent
Perdent âmes foi et loi, vendent l'âme aux barbus.



La soumission est sale, l'ignorant est soumis.



Loriane Lydia Maleville



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
21 Personne(s) en ligne (2 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 21

Plus ...