| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Débarqué - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Débarqué
Publié par Loriane le 08-10-2012 22:20:00 ( 780 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés




Débarqué

Le corps abandonné sur le sol,
Armé de ses relents, son odeur,
Il porte son oriflamme folle,
Sa bannière étoilée de puanteur .
Sur ses chemins d'abandons,
Transfuge de l'espèce,
Seule sa transe est sa maison,
Renégat, accroc d'ivresse.
Son empreinte, sans raison,
Jamais n'ouvrit sa chrysalide,
Paradoxal, captif de son cocon,
Agite ses vertiges dans le vide.
Et de sa chaire, nous domine,
D'où son désordre se révolte
Son tourment hurle sa pantomime,
Tant nos vies hostiles le survolte.
Son souffle bancal, s'évade;
Sur l'ouvrage d'élégance, dans la cité,
Sur le chemin des promenades,
Squatter des lieux habités.
Il profane, viole l'ordre, vil maître
Flétri, décati , dépose son fiasco,
Il ourdit, en proscrit, il maltraite,
En rupture de son bosco.
Navigue, secoué par sa tempête,
Triste esquif sur les flots,
Cahotant, naufragé, débranché,
Illisible, il est péripétie, ou accroc,
Sur les récifs de l'ostracisme abîmé,
Esprit clos, fuit, va à vau -l'eau.
Il bourlingue, loin, ailleurs, largué.
Voyageur des limites extrêmes,
En dissonance, sous les regards figés,
Nous agonit de ses blasphèmes,
Dénigré, indécent leurre de nous mêmes,
Reflet, guillotiné par le schisme de la normalité.

Lydia Maleville

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
dumont011
Posté le: 09-10-2012 08:15  Mis à jour: 09-10-2012 08:15
Plume d'Or
Inscrit le: 10-02-2012
De: tunisie
Contributions: 308
 Re: Débarqué
l'abandon, le laisser-aller, la déchéance humaine, mal dont aucun être humain n'est à l'abri, effet de la misère, d'une désillusion, d'un échec, et où la faiblesse morale apparaît dans toute sa splendeur. J'en ai fait l'expérience, même si je me suis contenté d'une simple surface, évitant l'abîme.
beau poème poignant, merci Lydia.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...