| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> .Qui suis-je vraiment [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2)


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Plume d'Argent
Inscrit:
03/07/2013 00:37
De France
Messages: 40
Niveau : 5; EXP : 11
HP : 0 / 102
MP : 13 / 1890
Hors Ligne
Un beau cours magistral, que le "soi" présenté de manière très intéressante. On ne s'ennuie guère en te lisant, et ces enfants..toujours si reconnaissants. (sourire)
En tout cas j'ai vraiment apprécié ton parcours, avec "fautes ou non" qu'importe, il n'y a aucun manuel du parent parfait. Juste des personnes désireuses de montrer ce qu'elles même ont appris.

Merci.
Filamande

Posté le : 01/09/2013 23:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Plume d'Argent
Inscrit:
03/07/2013 00:37
De France
Messages: 40
Niveau : 5; EXP : 11
HP : 0 / 102
MP : 13 / 1890
Hors Ligne
Delphine, Joséphine, qu'importe qui tu es vraiment.
Du moment que tu aimes vivre à travers les autres. C'est ce que ton texte m'inspire.
Tu es toi cette personne, que je ne connais qu'à travers des écrits et une voix maintenant. Une personne très appréciable en tout cas.
Merci pour cette lecture rondement menée.

Amitiés, filamande

Posté le : 01/09/2013 23:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20731
Hors Ligne
Filamande,

J'ai aimé le côté "surprise" de ton texte.J'ai dabord pensé à une femme très isolée, de la haute bourgeoisie (haute couture oblige) et on découvre tout à fait autre chose. Tu mènes bien le lecteur à la baguette !

Merci pour ton commentaire aussi, il me va droit au coeur. Tu as découvert ma jolie voix de crécelle ?

Au plaisir ...

Couscous

Posté le : 02/09/2013 06:01

Edité par couscous sur 02-09-2013 19:11:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Plume d'Argent
Inscrit:
25/03/2013 18:58
Messages: 290
Niveau : 15; EXP : 93
HP : 0 / 373
MP : 96 / 7160
Hors Ligne
Midi sonne. Les lycéens rangent leurs affaires et sortent tranquillement. Marie, une jeune adolescente de seize ans, se lève fébrilement de sa chaise. La pâleur de son visage donne l'alerte à son professeur de mathématique. Il se dirige, avec inquiétude vers la jeune fille.
- Marie, est-ce que tout va bien ? Lui demande-t-il en se mettant face à elle.
- Je vais bien monsieur, affirme-t-elle doucement.
- Tu es sûre ? Tu es bien blanche. Tu devrais aller voir l'infirmière, suggéra-t-il en la retenant par le bras.
Marie fit un pas, puis un second. Soudain, elle s'écroula. Son professeur la rattrapa avant qu'elle touche le sol.

000

Vingt et une heure.

La jeune brune ouvre les yeux. Elle ne reconnaît pas l'endroit où elle se trouve. Sur sa droite, il y a une fenêtre à peine ouverte. Sur sa gauche, une porte ainsi qu'une table de chevet. Dans le coin de la chambre, une femme d'une trentaine d'années est endormie dans un fauteuil noir.
Marie en profite pour détailler les murs blancs, le carrelage gris ainsi que tous les moniteurs présents dans la pièce. Une odeur d'alcool ménager lui monte aux narines.
Une chambre d'hôpital.
La femme présente, se réveille enfin. Un mince sourire s'affiche sur ses traits fatigués. Elle se lève et va rejoindre Marie en s'asseyant sur le lit.
- Maman, souffle la jeune fille.
- Comment vas-tu ma chérie ?
- Fatiguée... Que s'est-il passé ? Demande Marie.
- Tu as eu un malaise. On a dû te transporter d'urgence à l'hôpital...
Sa mère stoppe ses explications et baisse les yeux vers le carrelage fraîchement nettoyé.
- Maman, que se passe-t-il ? Interroge Marie avec appréhension.
- Ma chérie... Les médecins m'ont appris que tu... Que tu... Avais besoin d'une transplantation...
D'une transplantation d'un rein. Termine-t-elle difficilement.

000

Neuf heure du matin

Une infirmière entre dans la chambre afin de vérifier ses constantes. Sa mère se lève du fauteuil pour rejoindre sa fille.
- Bonjour mademoiselle. Le médecin va bientôt venir vous voir.
- Merci, répond Marie avec un beau sourire.
- Bonjour, intervient une voix d'homme. Comment allez-vous ce matin ? questionne-t-il en ajustant son stéthoscope.
- Cela peut aller.
Le médecin vérifia rapidement son pouls et sa tension artérielle.
- Bon tout va bien, annonce-t-il.
- Je pourrais bientôt sortir ? demande Marie.
- Oui, vous allez beaucoup mieux.
- Madame Solange, en s’adressant à la mère de Marie. On a eu les résultats pour vous et votre mari et je suis dans le regret de vous annoncer que vous n'êtes pas compatible avec votre fille pour la transplantation, à cause de votre groupe sanguin qui est différent.
Sur cette révélation, Marie tourne la tête du docteur à sa mère en ne comprenant pas. Un groupe sanguin différent, ce n'est pas possible ?
- Il faut absolument que je vous pose cette question, je crois qu'il vaut mieux sortir pour...
- On n'est pas ses parents biologiques, lâche madame Solange.
Tout en scrutant sa mère, une larme s'échappe sur la joue de Marie.
- Mais qui suis-je vraiment ? Sollicite Marie.

000

Quelques mois plus tard.

Marie fait la connaissance de sa mère biologique. Une femme remarquable avec un avenir, tout tracé. Élégante, raffiné, quelque peu snob. Tout le contraire de sa mère adoptive.
Elle est mariée à un homme richissime et a deux enfants. Cette femme a tout pour elle et madame Solange s'inquiète de perdre sa fille.

Elle accepte de faire don d'un de ses reins afin de chasser le regret, le remord d'avoir abandonné son enfant.

Après son opération, Marie se réveille dans une chambre aux couleurs rose pâle. Sa mère adoptive la regarde dormir.
- Marie, ma chérie, s'exclame-t-elle.
-...
- Je suis désolée ma puce, s'excuse-t-elle après mince hésitation. Tu n'aurais pas dû l'apprendre de cette façon.
- Maman...
- On comprendrait que tu veuilles en savoir plus sur ton père et ta mère.
- Maman...
- On t'en n'empêchera pas et...
Marie la coupe en déposant son index sur ses lèvres.
- Je sais qui je suis. Je sais tout ce que j'ai besoin de savoir. Je suis une Solange et rien ni personne ne changera cela.
Sur ces paroles réconfortantes, elle prend sa mère dans ses bras. Cette dernière verse, quelques larmes et en profite pour embrasser sa fille.

Posté le : 03/09/2013 19:33
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 20731
Hors Ligne
Ton histoire est très touchante. Le lien du sang n'est pas toujours le plus fort. Il est des mères indignes qui font mieux d'abandonner leur enfant à une femme qui l'aimera beaucoup plus.

Merci de continuer à participer aux défis de la semaine.

Posté le : 03/09/2013 19:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Plume d'Or
Inscrit:
18/01/2012 14:41
Messages: 290
Niveau : 15; EXP : 93
HP : 0 / 373
MP : 96 / 8450
Hors Ligne
je trouve ton écriture fluide et précise.le sujet est bien respecté.
Toutefois il me semble improbable que certaines révélations sur l'incompatibilité sanguine ou l'adoption, puissent être faites ainsi, de manière directe et abrupte devant l'adolescente déjà trés fragilisée. Ceci n'est que mon point de vue...
Bonne continuation!

Posté le : 04/09/2013 17:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 11109
Hors Ligne
à Filamande,

On ne devine pas du tout qui est cette personne, ce qui est étonnant c'est qu'elle ne le sait pas elle même. Je pensais à une mort telle que Couscous la décrit mais je m'étais complètement fourvoyée. Bravo pour le suspens ! On est surpris par les vêtements haute couture, et on s'attend à quelque chose d'étrange, mais je n'ai rien vu venir.

Posté le : 04/09/2013 17:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Plume d'Or
Inscrit:
06/08/2013 20:30
De Le Havre
Messages: 805
Niveau : 25; EXP : 53
HP : 0 / 613
MP : 268 / 11109
Hors Ligne
Très jolie histoire, j'aurais préféré que sa mère adoptive lui donne un rein, mais ça aurait créé un lien du sang entre elles et je pense que tu voulais montrer que les sentiments sont plus forts.

Merci Aliv

Posté le : 04/09/2013 17:22
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 15826
Hors Ligne
L'histoire est bien contée et légère à lire.
Je trouve également étonnant que la révélation de l'adoption se fasse dans ces conditions, mais les personnages sont sous l'effet d'une forte émotion. Alors, tout peut arriver.

Posté le : 04/09/2013 18:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi thème d'écriture du 2 septembre : "Qui suis-je vraiment ?"
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9066
Niveau : 62; EXP : 97
HP : 929 / 1549
MP : 3022 / 35513
Hors Ligne

Les histoires d'adoption sont toujours chargées d'affects et de souffrance dissimulée, autant du côté de l'adoptant que du côté de l'adopté.
Quelques erreurs de vraisemblance dans le récit :
Tout d'abord aucun médecin, aucun chirurgien, ne pourrait faire une telle annonce ouvertement dans la chambre et devant tous les patients concernés, il est astreint au secret professionnel et ne peut ainsi le violer.
Ensuite, les parents et les enfants n'ont pas systématiquement le même groupe sanguin, ce ne peut donc pas être une preuve de non-parentalité.
Et d'autre part, la compatibilité, ne dépend pas du groupe sanguin mais de la compatibilité tissulaire.
Cela dépend des antigènes qui se trouve généralement sur les globules blancs, et d'autres cellules de l'organisme.
Ce groupe tissulaire s'appelle la HLA, c'est elle qui définit la compatibilité mais pas le groupe sanguin.
Quand le receveur et le donneur ont des groupes tissulaires proches la greffe réussit.
Cette réaction de défense immunologique développée est semblable de celle provoquée par une infection
Ce sont les cellules lymphocytes T, les anticorps, et les médiateurs solubles qui sont a l'origine de cette réaction, les cytokines.
Le rejet est donc provoqué par le système immunologique, du Receveur contre l'organe greffé et non par le groupe sanguin.
Pa exemple dans un don de moelle, si le donneur est du groupe A, B, ou O il peut faire un don à une personne d'un groupe différent.
Seule conséquence : le receveur verra son groupe sanguin changer et adoptera celui de son donneur.
Ton histoire est très touchante et rappelle combien les enfants adoptés ont besoin de connaître leurs racines.
Merci

Posté le : 05/09/2013 11:09
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
33 Personne(s) en ligne (21 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 33

Plus ...