| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 03-05-2014 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 »


Défi du 03-05-2014
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11665
Hors Ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Je vous propose le défi de la semaine; en voici l'énoncé:
Le Vatican a décidé de dépoussiérer sa politique de communication; pour ce faire, tous les trimestres le Pape François déjeune chez un citoyen comme les autres, tiré au sort parmi les nombreux donateurs de l’église catholique ou des œuvres de charité affiliées. Le premier hôte de de cette nouvelle ère s’avère être vous et ne sachant quoi faire ou par bonté chrétienne voire une autre raison, vous avez accepté de l’inviter à déjeuner en votre domicile. Racontez le repas où vous aviez l’autorisation de convier des personnes de votre entourage.

Urbi et orbi,

Donald.

Posté le : 03/05/2014 07:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 16029
Hors Ligne
Le pape chez moi !
Donaldo, je ne sais pas encore ce que je vais lui faire subir, mais ce sera ta faute.Faut pas me pousser à l'ignominie
Et voilà...mon week-end fichu. Je commence déjà à être dévoré par le remords.

Posté le : 03/05/2014 08:31
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11665
Hors Ligne
Bacchus,
Le pape te dirait que le remords est le début de l'acceptation de l'existence de Dieu.
Donc vas y gaiement !
Urbi et orbi.
Donald.

Posté le : 03/05/2014 11:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Semi pro
Inscrit:
16/04/2014 23:11
De France, enfin, je crois
Messages: 135
Niveau : 10; EXP : 66
HP : 0 / 241
MP : 45 / 3954
Hors Ligne
Bon bah, je m'y suis attelé assez tôt puisque j'aurais moins le temps cette semaine et j'ai pondu ce court texte, sans prétentions. J'avoue que le terme "Pape" ne m'a jamais vraiment parlé et j'ai donc essayé de faire ce que je pouvais.
J'espère que cela vous plaira.
Alexis17

Habemus Papam


« Je ne suis pas croyant ! Qu’est-ce que je vais lui dire, moi, au Pape ? Je donne parce que je me suis dit : Au cas où, s’Il existe ! Merde, je ne peux pas le faire… Et puis, je ne suis qu’un tout petit donateur… Je ne le sens pas. Un vieux croulant qui agite un chapelet et parle en latin, qu’est-ce que je vais en faire ? A part lui faire regarder la télé entre l’entrée et le plat, je sens que la discussion va être… plate. Je lui dis quoi ? Je ne vais pas lui dire que je ne suis qu’un simple vendeur au supermarché local ? Oh non, c’est la honte ! Lui, il a ses pieds tous les catholiques et moi, je… Je dirige le monde des patates et des poireaux. Je ne suis qu’un homme lambda qui refile trois piécettes chaque mois aux cathos. Moins qu’à la croix Rouge et qu’à la recherche pour le cancer ? Je suis complètement foutu, je… ».

La sonnette retentit et je courus pour ouvrir. Je sortais à peine du boulot et je portais encore ma vieille chemise et mon pantalon troué par-dessus mes baskets grisâtres. Un immense garde du corps surgit de derrière la porte et fit un tour de l’appartement (ce qui doit correspondre à une dizaine de pas). Le parquet grinçait sous la masse musculaire du titan et je priais pour qu’il ne traverse pas le plancher direction la salle à manger des voisins du dessous. Puis, il enfourna un talkie et demanda à ce qu’on ramène vous savez qui.

« Il est comment le Pape ? ». Le garde se tourna vers moi et haussa les épaules. Je regardais par la fenêtre et, après quelques secondes, aperçut la « papemobile » débouler en bas de la rue.



Aucun de nous ne parlait et je terminais de faire la cuisine. « Désolé, j’aimerais avoir le temps de vous préparer quelque chose de mieux, mais vous savez, en semaine, j’ai pas trop le temps. Moi et ma fiancée on voudrait économiser pour s’acheter un truc à nous et pas cette stupide location, mais on doit enchainer les heures supplémentaires. Vous auriez plutôt dû manger avec elle, elle est beaucoup plus intéressante que moi. Dommage qu’elle travaille encore… ». Il ne parlait pas et semblait terriblement s’ennuyer. Moi-même, si j’avais eu quatre-vingts ans bien tassés, je ne rêverais que de me siester pour rêver de ma jeunesse.

Ses petits yeux ridés me fixer attentivement et j’essayais de ne pas croiser son regard, en vain. « Je vais devoir partit tôt, vous savez, je travaille encore après et, même pour Vous, je crains que mon patron n’hésite pas à me retirer une partie de mon salaire. Ma sœur m’a dit qu’elle passerait sûrement, mais, la connaissant, elle sera très en retard, trop en retard pour vous voir. Elle est psychologue. Elle vous fournirait sûrement un discours plus intéressant que le mien. Je sais que je ne suis pas passionnant. Chaque jour, je me lève tôt, j’embrasse ma fiancée, je vais travailler, je vais chercher ma fiancée à son travail, je fais la cuisine, elle s’occupe des papiers, on mange, on se couche, on fait l’am… enfin, et puis voilà. Je ne suis pas quelqu’un d’intéressant. Vraiment pas. Et, pourtant, cela me suffit amplement. ».

Je tendis son assiette au Pape. Il picora un peu tandis que je me focalisais sur mon assiette. Il avait planté son regard sur moi et j’essayai de ne pas y faire attention mais le garde était toujours là à me dévisager et je me sentais oppresser entre le regard bienveillant du vieil homme et celui menaçant du colosse.



A la fin du repas, je le reconduisis à la porte, le plus rapidement possible pour ne pas être en retard à mon travail, mais, avant de sortir, il se tourna vers moi et prononça ses uniques paroles du déjeuner : « Je vous trouve très intéressant, moi. ».

Posté le : 03/05/2014 15:00
_________________
Le soleil n'est qu'une étoile du matin.
H.D Thoreau
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11665
Hors Ligne
Eh bien, mon cher Alexis, tu as fait dans la sobriété et l'humilité telle que le catholicisme l'enseigne dans les vieux livres et ta vision du pape est celle qu'ont la majorité des laïcs dont je fais partie.
J'ai beaucoup aimé ce texte très social et accroché au réel.
Bravo !

"Je t'absous de tes pêchés mon fils, dit le prélat; tu peux aller vendre tes poireaux."

Donald

Posté le : 03/05/2014 19:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 16029
Hors Ligne
La vie est tout de même étonnante.
Qui aurait pu prévoir qu'un événement que j'avais envisagé comme une catastrophe allait en devenir une, mais pas du tout dans le sens que j'avais craint.
Je reçois pratiquement chaque jour une lettre de Fanfan, comme l'a surnommé Dédé, me demandant avec insistance de bien vouloir l'inviter de nouveau chez moi. Il me promet de se comporter avec dignité et qu'il ne se laisserait plus aller aux débordements auxquels j'avais assisté et qu'il regrettait beaucoup.
Parallèlement, de fortes pressions étaient exercées en permanence sur moi, de la part de qui vous savez, pour que j'accepte cette demande. La nation m'en serait , disait-on, très reconnaissante.
Je ne sais pas...Je me tâte. Je viens tout juste de terminer de réparer le mobilier de ma salle à manger et je crois qu'il est définitivement fragilisé.
Une seconde vague vaticanesque lui serait fatale, c'est sur.
Non, vraiment, j'hésite. Rien qu'au souvenir de cette fameuse soirée.......

La vie n'est pas seulement étonnante. Elle est parfois, aussi, cruelle.
Qu'une nébuleuse sélection soit tombée sur moi pour ce dîner, je me pose toujours des questions. Mais qui pouvait me vouloir du mal au point d'avoir fait pencher la balance du destin vers mon palier ?
Lorsque j'avais appris que le Pape François avait choisi mon humble demeure afin de passer une soirée dans une famille Française ordinaire, j'avais cru, bien entendu, à un canular.Y'en avait bien un, de canular : il venait vraiment !
Et puis je m'étais dit que la rencontre pouvait être amusante. Je m'étais dit aussi qu'un gueuleton en perspective ne m'avait jamais fait peur, et j'avais accepté.
O fatale destinée ! pourquoi avoir sournoisement tramé la visite impromptue de Dédé !
Cela faisait bien vingt ans que je n'avais plus eu de ses nouvelles et voilà qu'il m'avait annoncé son arrivée le jour même de ma réception ! Il n'y a que dans les romans où l'on peut se laisser aller à supposer qu'un homme, avec le temps, n'est plus le sac de calamités qu'il a toujours été...
Il est arrivé quelques heures avant François Ier. Quand je lui ai exposé la situation , il a sincèrement cru que j'avais organisé cela pour sa distraction, pour lui donner un jouet, en quelque sorte.
Je n'ai pu que lui demander d'essayer de se modérer un peu, sans espoir.

Lorsque le Pape se présenta à ma porte, Dédé me passa devant en force pour l'accueillir, les bras ouverts :
- Votre Jesté ! c' est_ti qu'on vient goûter la soupe ? Et, se tournant vers moi, l'air étonné :
- Ben ? tu ne m'avais pas pas dit que c'était une soirée costumée ! j'aurais mis mon beau costume de Mc Donald. Il est très tendance, en ce moment. En quoi vous vous êtes attifé, là ?Jeune mariée, non: pas assez de dentelles...Ah, c'est votre tenue de travail.. C'est quoi que vous avez sur la tête, là ? Bacchuuus ! Sa seigneureté restera pour le petit déjeuner, aussi. Il a amené son bol .
J'allais cacher ma honte dans la cuisine, espérant que Dédé allait se calmer.
Lorsque je revins dans la salle à manger, j'eu la surprise de voir François, la tête coincée sous le bras de Dédé qui lui avait vissé une bouteille de Muscat au lèvres et qui le faisait boire en chantant ;
- Ami François, ami François, vide ton ve-rreu, et surtout, ne le renverse pas...
Lorsqu'il lui retira la bouteille de la bouche, cela fit le bruit d'un bouchon qui saute.
est-ce le fait que la bouteille, dont la moitié venant d'être éclusée, avait été au goût de mon invité ? Toujours fut-il qu'il enleva prestement le litron des mains de son entraîneur , pour le terminer en quelques gorgées
-il a un petit goût de vin de messe, nous dit-il en souriant, l'air évangélique, parce qu'il n'avait pas le choix.
Les quelques voisins, que j'avais invités pour la circonstance, se tenaient le dos au mur, les yeux dilatés, la bouche ouverte, sans dire un mot
- A la soupe ! s'écria Dédé , qui en avait déjà un bon coup dans l'aile. Dis-moi, Fanfan ( ça y était, il venant de le baptiser ) , j'espère que ta religion ne t'interdit pas le cochon, car je sens une odeur de sanglier, dans l'air.
Poliment, Fanfan ôta de sa bouche la bouteille de Fiumicicoli dont Dédé soutenait le cul, complaisamment, et dit, se tournant vers moi :
- On fait pas une petite prière, avant de manger? Dédé se mit à rigoler bruyamment:
- Pas la peine, tu crains rien ! La femme de Bacchus est bonne cuisinière.
Et les deux compères de s'esclaffer en se tapant dans le dos, tout en empoignant chacun une bouteille de je ne sais plus quoi: depuis un moment, je ne faisais que des aller-retours vers la cuisine pour les approvisionner.
pendant leur bataille de nouilles, j'ai bien essayé d'amener un sujet de conversation, sans succès. Profondément découragé, je me résignais à retourner en cuisine pour préparer les fromages. J'en avais justement un, venant du Sartenais, dont le cœur grouillait de petits vers sauteurs, particulièrement vigoureux, et qui me mettaient l'eau à la bouche.
C'est alors qu'un infernal boucan se mit à faire vibrer toute la maison. Un bruit terrible, par à-coups violents ! Très inquiet, je fonçais dans la salle à manger.
Sous les yeux terrifiés de mes autres invités, mes deux compères , assis, à califourchon sur leurs chaises, avait entamé le tour de la table , par petits bonds. Pour cette solennelle circonstance, Dédé chantait à tue-tête, en s'arrêtant pour reprendre avec Fanfan , qui, d'ailleurs, retenait très vite, l'inoubliable chanson des Matelassiers, chère à Béru, un ami de toujours :
- Ça va carder ! Allez, allez, matelassiers ! quel beau métier, car il touche toutes les cou-ches de laaa société.
Les matelassiers !
Les matelassiers !
Bêtement, je me suis surpris à chanter avec eux.
Je n'aurais pas du, pour les calmer, leur proposer de faire un petit trou Normand...Ils se sont avérés deux ardents terrassiers. L'aqua vita a pallié au manque de Calvados. Sans aucune façons, ils ont déniché, en cuisine, la casserole de marinade qu'ils ont dégusté en claquant la langue de plaisir.
C'est la reconstitution du dernier match de l'équipe de Turin que mes meubles n'ont pas supporté...
Le calme tomba brusquement sur ma maisonnée à l'instant où ils durent abandonner, par KO technique, mais fièrement, debout, appuyés poitrine contre poitrine, comme deux cartes à jouer.
Ce fut un double et paisible ronflement qui me fit comprendre que la soirée venait de se terminer.
Dédé fut le premier à se secouer. La soif. Prenant ce qui lui tomba sous la main, il eut la touchante délicatesse d'en visser le goulot entre les lèvres du saint homme. Puis, mesurant les responsabilités que son amitié toute neuve lui imposait, il attrapa Fanfan par la taille et le hissa sur son épaule .
Comme il ouvrait la porte pour sortir, j'eu le temps de lui demander:
- Mais..Dédé ! où tu emmènes le Pape, là ?
-Casse pas ta tête. Je le ramène à la maison.. Il marqua encore un arrêt pour me dire:
- Normalement, tous les chemins doivent le ramener chez lui, non ?
Et ils disparurent dans la nuit.



Posté le : 04/05/2014 00:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 16029
Hors Ligne
cher alexis 17, j'ai l'impression que le Pape vient d'entamer un sacré tour de France !
Il a au moins le mérite d'aller chez les plus humbles.
Ça marque une existence, des visites pareilles, non ? remarque, il n'a rien de désagréable : propre sur lui, pas bégueule, et puis il mange de tout .
Merci pour le petit repas que tu lui as offert.
Amitiés de Bacchus

Posté le : 04/05/2014 00:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1093
Niveau : 29; EXP : 5
HP : 140 / 701
MP : 364 / 11665
Hors Ligne
Bacchus,

Tu vois que ce n'était pas si difficile de diner avec le pape.
Tu t'en tires bien à quelques meubles près.
Une chance que ce ne fut pas le précédent pape invité chez toi; tu serais déjà au cachot quelque part entre L'Autriche et la Pologne, encadré par une armée de gardes suisses pas très helvétiques mais forcément aryens.
Ton Dédé m'a bien fait rire et m'a fait penser au cochon de la publicité pour un jeu à gratter; est ce voulu ?

"Que le Divin nous garde de nos amis et nous pourrons partir chez IKEA, dit le jésuite."

A bientôt pour un autre défi.

Donald

Posté le : 04/05/2014 00:28
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 16029
Hors Ligne
Bonsoir Donando.
En fait, lorsque je suis amené à créer ce type de personnage, je ne peux vraiment pas m'empêcher de le voir en ' Berurier' , le gros dégueulasse , nature et souvent attendrissant , brute épaisse au cœur de midinette, éternel coéquipier du commissaire San-antonio. Je le ' sens ' bien, ce bonhomme.
Je n'allais tout de même pas le priver de cette petite fête !
Bon dimanche, Donaldo
Bacchus

Posté le : 04/05/2014 00:43
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 03-05-2014
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 21033
Hors Ligne
Cher Alexis17,

Ce Pape est tout le portrait de François 1er mais j'espère qu'il a un peu plus de bagous en réalité. Tu as ét bien gentil en tout cas avec cet homme qui s'impose de la sorte !

Merci pour ta participation

Au plaisir

Couscous

Posté le : 04/05/2014 07:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...