| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les belgicismes [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 3 4 ... 6 »


Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22690
Hors Ligne
Comme vous le savez, ou pas, je suis belge. Mais j’ai du sang français du côté d’un arrière grand-père et de ma grand-mère paternelle. Je pourrais solliciter la double nationalité mais est-ce bien utile dans une société où nous sommes censés devenir européens ?

Je suis originaire de Mouscron, près de la frontière française de la frontière linguistique. Nous sommes d’ailleurs dans une commune dite « à facilités », cela signifie que nous sommes, normalement, bilingues. Dans les administrations et les commerces, l’usage du français et du néerlandais ne doit poser aucun problème de compréhension. Enfin … ceci est théorique. En réalité, il est assez compliqué de trouver quelqu’un qui parle flamand (version locale du néerlandais), même dans les administrations. Et je suis bien placée pour le savoir car je suis fonctionnaire.

Je suis née dans cette ville de taille moyenne, j’y vis, j’y travaille et je vais sûrement y mourir. En effet, il y a un caveau familial qui m’attend. Je l’entretiens régulièrement car j’ai peur des araignées et suis allergique à la poussière !

Mes parents avaient des amis français, originaires de Lille. Lors de vacances passées chez eux, j’ai pu m’apercevoir que certaines expressions n’évoquaient pas les mêmes notions d’un côté ou de l’autre de la frontière. Ainsi, ayant terminé ma boisson gazeuse, je demandais

« Où dois-je mettre la vidange ? ».
On m’a regardée d’un air intrigué.
« Ben oui, la vidange, c’est la bouteille vide mais qui est consignée.
- La consigne donc ! Chez nous, la vidange se fait au garage, pour la voiture. »

Il y aussi les traditionnels « septante » et « nonante », utilisés en Suisse également. Le « déjeuner » que nous prenons le matin et que vous prenez le midi. Les « chicons » qui sont vos « endives ».

Je vous en exposerai d’autres au fur et à mesure de mes recherches (Google est mon ami !)

A bientôt.

Posté le : 07/09/2013 11:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
11/01/2012 16:10
De Rivière du mât
Messages: 682
Niveau : 23; EXP : 75
HP : 0 / 568
MP : 227 / 13945
Hors Ligne
A l'occasion fais-nous donc un petit article sur l'essuie, censé, à ce que j'ai compris, se trouver dans toute salle de bain belge qui se respecte, et dont l'utilisateur sait d'instinct ce que ça essuie.

Nous en France on est moins malins, on a besoin d'un suffixe ("glace", ou "mains", voire "tout") pour être renseignés sur l'usage exact de l'objet.

Bien à toi.

Posté le : 07/09/2013 22:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22690
Hors Ligne

Pour Iktomi, j’ai un peu enquêté. Il s’avère, en effet, que dans la région où je vis (Mouscron – Tournai), nous employons couramment « essuie » seul afin de désigner plus précisément « un essuie-main » ou un « torchon » (essuie de vaisselle) selon le lieu de résidence habituelle de l’objet en question. Cette abréviation est analogue à celle de « réveil » que nous utilisons pour « réveille-matin ».

Maintenant, il y a aussi l’essuie-tout, parfois dénommé « Sopalin » chez vous, en référence à une grande marque, inexistante en Belgique.

J’espère avoir ainsi essuyé vos questions !

A bientôt !

Posté le : 08/09/2013 06:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 19460
Hors Ligne
Bonjour,

Pour rester sur le thème des toilettes :
J'ai vu un film il y a peu, qui s'appelle : "la merditude des choses".
J'adore ce mot de "merditude".
Je me demandais si c'était un authentique belgicisme ou alors une création pour le film ?

Posté le : 08/09/2013 12:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Aspirant
Inscrit:
01/09/2013 01:58
De Plaine d'eau vive
Messages: 40
Niveau : 5; EXP : 11
HP : 0 / 102
MP : 13 / 2027
Hors Ligne
J'aime ces mots qui prêtent à confusion..
J attends la suite avec impatience.

Camille

Posté le : 08/09/2013 13:25
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22690
Hors Ligne
Apparemment, ce terme aurait été créé pour le film, en traduction littérale du titre néerlandais "helaasheid", puisque le réalisateur est un belge flamand.

Personnellement, je trouve cette traduction originale et drôle. Sinon, ils auraient pu choisir : "Le côté malheureux des choses", ce qui aurait moins marqué le public.

Concrètement, comme en France, nous n'utilisons que sa version internationale et courte. Si on est d'origine flamande, le "potferdek" est courant et signifie "nom d'un chien" (version soft !) ou encore "gottferdom" qui veut dire "Que Dieu me damne !".

Voilà, merci pour ta question, Emma.

Posté le : 08/09/2013 13:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22690
Hors Ligne
Lettre A :

Abaisser (s’) : se pencher
Académique : solennel, universitaire, « le quart d’heure académique » désigne le retard d’un professeur avant un cours
Accises : impôt sur l’alcool, l’essence, les produits de luxe, etc.
A-fond : cul-sec
Aimer de faire quelque chose : aimer, aimer à
Ajoute (ou « rawette ») : ajout, annexe
Allez ! : mot multifonctionnel, ("Allez hein, te laisse pas aller," ou alors "mais allez, qui a fait ça ?") exprime parfois l’incrédulité.
A mac : en abondance
Américain : steak tartare
Amitieux : affectueux
Amusette : dissipé, prompt à jouer
A pouf : au hasard
Arranger quelqu’un : rouler quelqu’un
Arsouille : enfant espiègle
A.S.B.L. : Association Sans But Lucratif, équivalent d’une Association loi 1901 en France
Assez bien de : assez de, beaucoup de, pas mal de
Assiette profonde : assiette creuse
A tantôt : à tout-à-l’heure
Athénée : école secondaire de l’Etat
Aubette : abribus, kiosque
Auditoire : grande salle de cours ou de conférence
Au plus … plus que : plus … plus … (ex : Au plus on boit, plus qu’on a soif)
Auto-scooter : auto-tamponneuse
Avaloir : égout
Avant-midi : matinée
Avoir besoin quelque chose : avoir besoin de quelque chose
Avoir bon : avoir plaisir
Avoir de bon : avoir droit à (« Combien avez-vous de bon de lui ? J’ai encore de lui un euro de bon »)
Avoir facile / difficile / dur : être facile / difficile pour moi

Posté le : 21/09/2013 12:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
03/05/2012 10:18
De Corse
Messages: 1186
Niveau : 30; EXP : 5
HP : 0 / 726
MP : 395 / 17145
Hors Ligne
De par sa diversité de langage ( patois, argots, coutumier, langues ) la France possède une grande variété de mots désignant la même chose, selon où l'on se trouve.
Mes divers changements de régions m'ont parfois amené à devoir affronter des complications inattendues. Par exemple :
- Cornouillière (Normandie)= Bavette (ailleurs)
-1/4 de beurre (Normandie: 125grs)= 250grs (ailleurs)
-Un tournedos (partout, sauf en Provence)= une belle tranche de viande dans le filet ! En Provence = un steak haché ! Pour avoir un véritable tournedos, il faut préciser " un tournedos parisien ! ".
- Dans la moitié nord : un pain de 2 livres- dans la moitié sud= un restaurant !
Anecdote:
Peu après mon arrivée à Marseille, dans une épicerie de quartier, m'adressant à une jeune vendeuse :
-" Vous auriez un peu de thym ? " Haussement d'épaules, incompréhension de la vendeuse.
- " ? ? "
- " Un peu de thym ! Je vous demande si vous auriez un peu de thym !"
- " ? ? " Une voix off, venant du fond du magasin ( le patron ) :
- " Le Môssieur, il te demane'deu si tu as eum peu de teigneu ! "
Elle m'en a offert une branche....

En Normandie, toujours :
- Tout en plumant des cocos= en attendant
-.T'aurais vu mon Gilles ! = Si tu avais vu l'andouille !
- Où tu prends ton cidre, toi ? chez l'pèr' Rabec ,= Non mais ! Tu voudrais me faire gober ça ?
- Un' grand' pec dans la miauleuse= une bonne gifle.
- Tu m'la fait à l'estomac= Tu me bluffes !
- Un' sal' coche : une femme de mauvaise vie, sans moralité.
En réfléchissant un peu, je suis certain d'en retrouver énormément. Et chaque région possède son petit dictionnaire ! Il y a énormément de mots et d'expression Normandes que l'on retrouve au Canada : Les bonnes nananes, faire un bec, mon p'tit bézot, ect..

Tout cela se perd. Je pense que nous arriverons à nous exprimer en morse...

Posté le : 23/09/2013 20:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22690
Hors Ligne
Avec tous ces "parlers" locaux, il n'est pas aisé de se délocaliser et de continuer à se faire comprendre. Mais c'est si riche à découvrir.
Quand j'étais petite, mes parents sont partis habiter à Liège. L'accent y est fort marqué

à écouter ici : https://www.youtube.com/watch?v=Rn3lmmejD3o

Lorsque je revenais rendre visite à mes grands-parents, ils étaient morts de rire de m'entendre parler.

Merci pour le partage.

Posté le : 24/09/2013 05:56
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les belgicismes
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 22690
Hors Ligne
Lettre B

Babeler : bavarder
Babelute : sucre d’orge ou bavard
Bac : poubelle ou bac de bières
Baise : baiser affectueux
Ballotin : carton à pralines
Bande : voie de circulation
Baquer : verser, jeter
Barraque à frites : friterie
Bardaf ! : patatras !
Barrière Nadar : barrière Vauban
Bas-collant : bas, collant
Bassin de natation : piscine
Lait battu : babeurre
Bel-étage : rez-de-chaussée surélevé
Berdouille : boue
Berloquer : vasciller
Berme : Terre-plein central. En Belgique, la berme désigne l'espace qui sépare les 2 chaussées d'une autoroute. En France, la berme est un sentier étroit aménagé entre le pied d'un rempart et un fossé ou encore entre une levée et un canal.
Biesse ou biète : idiot
Biloute : appellation affectueuse, rendue célèbre par le film de Dany Boon
Bisbrouille : fâcherie, brouille
Bisser : doubler une classe
Biture : grosse cuite
Bleffer : baver
Bleu de : fou de
Blinquer : briller
Bloquer : étudier
Bobonne : Grand-Mère
Boentje : béguin
Boiler : chauffe-eau
Bomme : poutre de gym
Boudine : nombril, ventre
Boudoir : biscuit à la cuiller
Boule de Berlin : beignet à la crème
Bourgmestre : maire
Boyaux : intestins
Braire : pleurer
Brayette : braguette
Breyoû : qui a la larme facile
Bricaillons : gravats
Brol : désordre
Brosser : sécher les cours
Brusselair : bruxellois
Buse : échec à un examen

Mise en pratique :

« Chérie, enfile tes bas-collants. On sort manger chez les Vandeputte.

- Les brusselairs ? Je ne les aime pas trop. Elle n’arrête pas de babeler et elle est biesse. Et lui, il bleffe en mangeant. Je pense qu’il a un problème aux boyaux. Bêk ! Dis … je viens de blinquer mon vélo et la roue berloque. Tu peux la réparer.

- Demain.

- T’as plus le temps de rien depuis qu’t’es bourgmestre. Un jour, je pédalerai et patatras dans la berdouille ou les bricaillons !

- Pas de bisbrouille ! Je le ferai demain. On leur ramène un truc ? Un ballotin de pralines, des boules de Berlin, des babelutes ou des boudoirs ?

- Tu vas leur donner et ils vont tout baquer. T’as parlé avec le gamin ? Il a encore brossé les cours jeudi. Déjà qu’il a bissé ! Il aura que des buses en fin d’année et il va braire que c’est pas de sa faute. Tu as vu le brol dans sa chambre ?

- Pendant les examens, on n’aura qu’à l’enfermer dans sa chambre. Il sera obligé de bloquer.

- T’as toujours de bonnes idées. Je suis bleue. Viens me faire une baise.

- J’ai toujours eu un boentje pour toi. Tant pis pour les Vandeputte. On va à la barraque à frites ?

- D’accord mais ferme ta brayette. »

Cliquez pour afficher l


Posté le : 28/09/2013 14:57

Edité par couscous sur 18-01-2014 14:13:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 ... 6 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (26 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 36

Plus ...