| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Aux encres du soleil couchant [Les Forums - Qui je suis]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Aux encres du soleil couchant
Accro
Inscrit:
13/01/2016 19:13
De France
Messages: 151
Niveau : 11; EXP : 34
HP : 0 / 258
MP : 50 / 1334
Hors Ligne
Après une vie et une carrière totalement cartésienne, ma vie a basculé grâce à l'écriture. Aux encres du soleil couchant, et ce pendant sept années...

Et pour la suite (et la fin...) ¡Quién sabe!


Tant qu’on écrit, on croit savoir ce que l’on tient au bout de soi-même : la lumière, l’angle, le cadrage. Et puis vient la relecture. L’image développée est là sur le papier. Je ne suis plus celui qui l’a prise mais celui qui la voit.

Seigneur ! La surprise que c’est !

Le tour que vous jouent les mots, la mise en mots. Des tours pendables ! C’est toi l’écrivain, c’est toi le pendu. Il s’agit de se dépendre. Ça s’appelle travailler. Souvent on meurt étranglé.

Elsa Triolet - La mise en mots

Fabricando fit faber est un proverbe de vérité, car il est plutôt rare qu'en poétisant dru on en devienne petit télégraphiste, voire même mannequin de haute couture...

D'après Pierre Dac dixit

Et puis, ici, accrocher des rayons de lune pour venir y tremper ma plume...


( à voir, à trouver, aussi as Cavalier, Graphène, Heidi, Oxy, Ottello, On, Mortimer and Tétrao ... )


______________________________________________________________________________________________________________

Aux encres du soleil couchant…

Plein de ressources, j’ai quitté ma fontaine. Tout cru, en amorce, sage, rinçant les rives sur mon chemin. Alors de lourds vêtements ont sondé mon dos nu. Sous la pluie, mes eaux grossies ont flotté tristement, s’engouffrant, s’embouchant, se grevant. À jamais…

Sur les hauts fonds, sur les plages, sous les ponts, j’ai repêché des bagues singulières. Mais la gangrène à noyé tous mes doigts. Mes larmes ont débordé, et traversé leur gué sur mes chagrins…

Dans mes yeux chuchotant j’ai construit un landau. Une douce barque que la mer a bercée. En pièce perdue. Puis détachée, elle prit le large…

En clapotis, en cascades, j’ai baigné sur les sciences. Dans mes bras percés de mille voix, l’acier bleuté coulait autour de Guernica. J’ai drissé haut mes voiles. Sus, à la corde. Bien pendu…

Des galets de lune ont roulé mes remords. Les vagues de mes songes écorchaient ma chevelure. J’ai coulé, dénudé, sur la traîne des algues au fond de lacs sans issues. Aux spasmes de mon visage, à toutes mes envies refluées, mon corps n’était qu’empreinte éphémère. Sur la mer…

Aujourd’hui la roue du moulin de la mort est désamorcée, elle m’avait sis, pourtant. Si belle. Rebelle.

À l’embouchure, je relève la plume. Surfe, surfe mon doux morceau d’absolu, mon aile avant qu’on ne la rogne, sous l’estran mordoré, aux encres du soleil couchant…

Cavalier










Posté le : 14/01/2016 11:33

Edité par Cavalier sur 16-01-2016 08:52:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 431 / 1078
MP : 1072 / 14439
Hors Ligne
Cher Cavalier,

La plume nous offre une liberté et des sensations loin du cartésien !

Je te remercie de nous emmener dans ton univers un peu onirique et poétique.

Au plaisir sur un autre défi ;)

Bises

Couscous

Posté le : 20/01/2016 06:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Accro
Inscrit:
13/01/2016 19:13
De France
Messages: 151
Niveau : 11; EXP : 34
HP : 0 / 258
MP : 50 / 1334
Hors Ligne
Merci couscous pour ton passage ici...

oui, sur d'autres défis

bisossi

PL

Posté le : 20/01/2016 14:08

Edité par Cavalier sur 24-01-2016 16:15:18
_________________
Fabricando fit faber est un proverbe de vérité, car il est plutôt rare qu'en poétisant dru on en devienne petit télégraphiste, voire même mannequin de haute couture...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 18:40
De Paris
Messages: 1011
Niveau : 28; EXP : 12
HP : 135 / 678
MP : 337 / 7134
Hors Ligne
Salut Cavalier,

Pour une présentation, tu annonces le niveau !
Bienvenue dans le monde de l'Orée des Rêves, où les lettres l'emportent sur la matière, même grise.

Donald

Posté le : 20/01/2016 20:08
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Accro
Inscrit:
13/01/2016 19:13
De France
Messages: 151
Niveau : 11; EXP : 34
HP : 0 / 258
MP : 50 / 1334
Hors Ligne
gris le temps...

alors un peu de soleil ici

Merci pour ces mots Donald

Pierre-Luc


Posté le : 23/01/2016 13:54
_________________
Fabricando fit faber est un proverbe de vérité, car il est plutôt rare qu'en poétisant dru on en devienne petit télégraphiste, voire même mannequin de haute couture...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 8908
Niveau : 62; EXP : 61
HP : 1232 / 1540
MP : 2969 / 26323
Hors Ligne
J'ai dégusté ta prose poétique, les images et sensations qui en naissent sont bien, oui, la magie des mots, le kaléidoscope de nos émois.
Cette balade dans ton "moi" était un plaisir.
La première partie de ta présentation m'interpelle, ah, ça oui ! se relire; quelle épreuve, quelle rencontre.
Et comment, devant nos mots, nos phrases, comment faire pour ne pas tout réécrire, comment ne pas choisir d'autre routes pour le dire, tant la multitude de combinaisons de nos mots est infinie.
Se relire et découvrir l'inconnu que nous hébergeons au fond de nous.
Cet aspect de l'écriture fait naître dans mes pensées un maelstrom qui me trouble et me donne souvent le vertige car écrire c'est aussi choisir, choisir LE mot, LA phrase, et choisir c'est éliminer.
Mille mercis

Posté le : 24/01/2016 14:48
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Accro
Inscrit:
13/01/2016 19:13
De France
Messages: 151
Niveau : 11; EXP : 34
HP : 0 / 258
MP : 50 / 1334
Hors Ligne
Mille mercis aussi Loriane pour ces mots velours...

à te lire encore...

Cavalier

Posté le : 24/01/2016 16:22
_________________
Fabricando fit faber est un proverbe de vérité, car il est plutôt rare qu'en poétisant dru on en devienne petit télégraphiste, voire même mannequin de haute couture...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 13:39
De Dijon
Messages: 1791
Niveau : 35; EXP : 42
HP : 344 / 860
MP : 597 / 6706
Hors Ligne
Bonsoir Cavalier,

Je suis un autre cavalier qui a surgi du fond de la nuit et qui s'est ressourcé dans la poésie.

Ah un autre cartésien qui ne l'est plus!
Descartes s'est trompé. La neurophysiologie nous l'a bien révélé. ET la vie tout simplement aussi.

Ton texte me fait penser à ces vers de Théophile Gautier :

"Le poète est ainsi dans les landes du monde
Lorsqu'il est sans blessure, il garde son trésor.
Il faut qu'il ait au coeur une entaille profonde
pour épancher ses vers, divines larmes d'or".

Continue à t'épancher auprès de nous, au milieu de nous.
Et sois le bienvenu parmi nous.

Vive L'Orée.
Vive Loriane.
Vive nous, en toute humilité, mais surtout avec le désir de bien écrire et de bien s'amuser.

Amitiés de Bourgogne.

Jacques



Posté le : 24/01/2016 19:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Aux encres du soleil couchant
Accro
Inscrit:
13/01/2016 19:13
De France
Messages: 151
Niveau : 11; EXP : 34
HP : 0 / 258
MP : 50 / 1334
Hors Ligne
Merci Jacques pour ce commentaire...

lu et relu

Amitiés de Bretagne

Posté le : 29/01/2016 12:24
_________________
Fabricando fit faber est un proverbe de vérité, car il est plutôt rare qu'en poétisant dru on en devienne petit télégraphiste, voire même mannequin de haute couture...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
20 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 20

Plus ...