| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi du 31/12/2016 [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Défi du 31/12/2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 19:08
De Belgique
Messages: 3165
Niveau : 43; EXP : 88
HP : 428 / 1072
MP : 1055 / 12566
Hors Ligne
Chers amis,

Pour ce dernier défi de l'année 2016, j'avoue avoir manqué d'inspiration alors j'ai demandé à Arielleffe. Et son sujet est "Mon chanteur préféré est mort". Il est vrai que cette année a vu mourir plusieurs célébrités telles que Prince, David Bowie et Georges Michael. Les fans sont en pleurs !

Je profite pour vous souhaiter comme on dit en Belgique "un bon reste et un bon début" !

Que 2017 soit lumineuse et heureuse !

Je vous embrasse.

Couscous

Posté le : 31/12 07:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 17:40
De Paris
Messages: 952
Niveau : 27; EXP : 42
HP : 132 / 660
MP : 317 / 5851
Hors Ligne
Ziggy ne joue plus de guitare

La pop music est morte avec David Bowie,
Ses personnages fous, à l'instar de Ziggy,
Poussière d'étoile et icône éternelle
De jeunes libérés, sans reine maquerelle.

Les crânes iroquois, symboles incompris,
Effrayaient les bourgeois, dansaient sur l'anarchie,
Vomissaient le disco et la valse musette,
Ou criaient « No Future » sans tambour ni trompette.

Les rockers fatigués, du genre Mick Jagger,
S'en mettaient plein le nez, à coups de billets verts,
Oubliant au passage la jeunesse rebelle
Devenue tout à coup les fleurs dans la poubelle.

Les méchants de l'époque habitaient à Moscou,
Dans des tombeaux de pierre, aux ordres d'un vieux fou.
Les gentils fabriquaient des bombes à la chaine,
Pour tous nous protéger des rouges pleins de haine.

Et le Mur est tombé, quelques années plus tard,
Laissant le monde nu, sans perruque ni fard.
Les yeux se sont ouverts et les bouches déliées,
Demandant aux parents enfin la liberté.

Tout ça c'est du passé, un tout autre univers,
Le Nord contre le Sud, et la tête à l'envers.
J'écoute désormais la voix de ce fantôme
Sur les ondes radios où finit son royaume.

Posté le : 02/01 19:13
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Modérateur
Inscrit:
30/05/2013 10:47
Messages: 1241
Niveau : 30; EXP : 61
HP : 148 / 740
MP : 413 / 8267
Hors Ligne
Bel écrit sur ce temps qui passe......et nous dépasse, Donald

"Ziggy played for time" disait Bowie, et sans doute avait-il raison, celui à venir n'étant pas de trés bonne augure........

Merci à toi Donald, pour ce poème, qui retrace superbement cette année passée, et qui me laisse à penser que plus le temps s'écoule, plus le nombre de morts supplante celui des vivants.......

Bonne année à toi Donald, et merci pour tes écrits et nouvelles toujours ciselés avec talent et la pointe d'humour nécessaire pour en apprécier,quelquefois, la sombre réalité.

Serge

Posté le : 03/01 11:11
_________________
Le Kajoleur
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 19:08
De Belgique
Messages: 3165
Niveau : 43; EXP : 88
HP : 428 / 1072
MP : 1055 / 12566
Hors Ligne
Cher Donald,

Un bel hommage au grand David ! On sent que tu vibres encore au son de ces années. Tu es un canard très rock'n roll !


Yeah Baby !

Bises


Couscous

Posté le : 03/01 18:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 19:08
De Belgique
Messages: 3165
Niveau : 43; EXP : 88
HP : 428 / 1072
MP : 1055 / 12566
Hors Ligne
Une star s’éteint...

Mes yeux restent fixes, le regard vague. Je suis face au mur de ma salle à manger que j’ai orné de posters, photos et dessins de mon chanteur favori. La présentatrice radio vient d’annoncer le décès soudain et abrupt de mon idole. Comment peut-il me laisser ? Et le jour de la naissance du petit Jésus en plus ! Il était un peu comme lui : pur, plein de tendresse, dévoué aux autres. Et sa voix… si suave qu’elle me donne à chaque écoute des frissons. Lorsqu’il passait sur un registre plus sexy, il avait le don de réveiller ma libido.
J’en ai vu des concerts ! Bon… la plupart en retransmission mais c’était comme si j’y étais ! Ses déhanchés, ses yeux si brillants, son corps parfait, sa barbe parfaitement taillée. Il en faisait rêver des minettes et des minets comme moi. Mais je suis persuadé d’être son plus grand fan. Mon cœur se serre, mes oreilles bourdonnent, mon cerveau peine à intégrer la nouvelle. Le monde vient de perdre un être d’exception. Comment combler ce vide ? Personne ne lui arrivait à la cheville ; il n’avait d’égal que les étoiles qui brillent dans le ciel d’été. Que vais-je devenir ? Je vivais au rythme des informations qui filtraient encore sur sa personne et de ses chansons. Dans quelques jours s’organiseront ses obsèques avec faste en présence de moultes vedettes de tous poils. La plupart afficheront leur mine des mauvais jours et quelques larmes couleront mais elles ne seront pas aussi chaudes que celles que je verserai en voyant son cercueil être extrait du corbillard.
Ensuite, toutes les chaines diffuseront des rétrospectives sur sa vie. On verra peut-être ses derniers concerts. Rien que du déjà vu et déjà su ! Cela ne peut pas finir ainsi. Il faut le garder en vie, cultiver son souvenir en tant qu’artiste éternel et immortel. Qui mieux que moi pourrait lui rendre ce vibrant hommage ? C’est ça ! Je sais maintenant que je suis investi de cette mission. Le visage souriant sur le poster géant semble m’adresser un clin d’œil.
Quatre à quatre, je monte dans la salle de bain. Une heure plus tard, je file dans ma chambre pour enfiler mon jean moulant et mon pull bleu un peu large dont je remonte légèrement les manches. D’un geste, j’allume la chaîne hi-fi qui se met à jouer « Jesus To A Child »*. Cette chanson était un signe ! Mes fausses Ray-Ban sur le nez et je pose devant le grand miroir. Avec ma barbe de deux jours et ma crinière domptée, je fais parfaitement illusion ! « Don’t Let The Sun Go Down On Me » que tu me susurrais à l’oreille. Et bien, je ne laisserai pas le soleil se coucher sur toi ! Le monde va apprendre à me connaître, moi, le nouveau Georges Michael. Appelez-moi désormais Georges Michel !


* https://www.youtube.com/watch?v=ulhoKujT2G8

Posté le : 04/01 16:47
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 17:40
De Paris
Messages: 952
Niveau : 27; EXP : 42
HP : 132 / 660
MP : 317 / 5851
Hors Ligne
Bonjour Delphine,

Quand je pense que c'est ce qui arrive souvent, cette plongée dans l'adoration absolue au point de devenir une réplique de l'idole. Bon, c'est mieux quand c'est George Michael, par ce que les fans de Paul Préboist ou Mimi Mathy doivent plus difficilement vivre leur nouvelle apparence physique.

Bises

Donald

Posté le : 07/01 09:37
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Plume d'Or
Inscrit:
18/02/2015 12:39
De Dijon
Messages: 1693
Niveau : 34; EXP : 65
HP : 336 / 841
MP : 564 / 5156
Hors Ligne
Bonsoir cher Donal,
Bonsoir chère Delphine et tous nos amies et amis,

Enfin Iste ne peut pas finir l'année sans honorer le dernier défi de l'année.

Et voyez vous, je désire très modestement honorer un très grand chef d'orchestre français, Georges Prêtre qui m'a toujours ému par sa grande liberté, sa grande humilité, sa grande sensualité dans la conduite des oeuvres musicales qu'il dirigeait. En le voyant, j'ai souvent penser qu'il était l'auteur lui-même de l'oeuvre dirigée.

Loriane nous a proposé avec bonheur le concert du nouvel an à Vienne qu'il a dirigé en 2008 et en 2010. Que d'émotions.

Voici donc ma réponse à ce défi que j'ai appelé : "Georges, à bientôt sur la montagne de la musique".


Tu es parti heureux dans le temps de Noël.
Tu resteras toujours pour nous un arc en ciel
Dans les lieux infinis de notre âme adoucie
Par ta musique flamboyante et si bénie.

Ton talent s’est enrichi de mille couleurs
Donnant aux notes tant de magie et de saveurs.
Les voyages avec toi éloignaient les douleurs.
Tu savais tant nous appeler à ta grandeur.

De l’absolu, au bout de tes doigts, de tes notes,
Tu savais nous conter toutes les anecdotes.
Nous vivions la sensualité des accords
Inspirés aux musiciens, conduits par ton nord.

Ta musique nous conduisait dans les étoiles.
Séduisante, attachante, elle était notre voile,
Susurrant aux oreilles des hymnes à la joie.
De chaque instant vivant, nous devenions la proie.

Nous étions dans ton intimité éveillée,
Lorsque toi-même, par une œuvre, émerveillé,
Tu voulais que nous soyons un instrumentiste
Jouant ta musique comme un premier artiste.

Tout pouvait être imprévisible et lumineux.
Ta sensualité était digne des dieux.
De la beauté, tu nous offrais des cathédrales.
Ton nom même y tient une place magistrale.

Depuis ton départ, notre musique s’effondre
Mais le rappel de toi, la tristesse, fait fondre.
A bientôt, sur la montagne de la musique
Pour y partager des harmonies bucoliques.

Voilà.

Je vous souhaite un magnifique dimanche.

Amitiés de Dijon.

Jacques

Posté le : 07/01 20:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Plume d'Or
Inscrit:
14/03/2014 17:40
De Paris
Messages: 952
Niveau : 27; EXP : 42
HP : 132 / 660
MP : 317 / 5851
Hors Ligne
Bravo Jacques, on n'a pas souvent l'occasion de célébrer nos grands chefs d'orchestre.

Posté le : 08/01 19:38
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 31/12/2016
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 19:08
De Belgique
Messages: 3165
Niveau : 43; EXP : 88
HP : 428 / 1072
MP : 1055 / 12566
Hors Ligne
Cher Jacques,

Comme tu as raison de mettre si bien en exergue le talent de ce chef d'orchestre.

Merci de me l'avoir fait découvrir.

Bises


Couscous

Posté le : 12/01 15:41
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
18 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 18

Plus ...