| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Soirée d'Afrique - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Soirée d'Afrique
Publié par Loriane le 09-08-2021 14:00:00 ( 1072 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes confirmés



Republication pour le nouvel arrivant Agtod
Soirée d' Afrique

Feulements et cris d'oiseaux,
Percent l'Air mauve qui tremble.
Le ciel à L'arc en ciel ressemble
Où descend,
Glisse, l'astre orange.
Son baiser sur les toits de paille,
Et doucement,
Les briques de terre s'enflamment.
Le chant criard des femmes
S'approche, puis s'éloigne
Par leur marche cadencée.
Sur la pauvre terre brune,
Herbier de brousse brûlée,
Qui trop souvent fume,
Par l'ennemi sahélien menacée.

La hutte ronde, douce matrice
Est Coiffée de sa huppe malice
Les hauts et droits papayers,
Brun, ocre,
Rouge et or,
Vermeil, encens,
jaune orangé, ambré,
Terre de sienne,
Des bleus au violet,
Sous le camaïeu de rose,
Wusalan,
Fragrances de délices,
Savon noir sur les peaux des belles,
Jasmin, passiflore et épices,
Pour toutes celles
Dont les attraits vont luire.
Et comme une came,
Rendront fou de désir.
Huiles et feuilles de palme
Pour séduire,
Essences de beauté,
Pour s'enduire et jouir
Musc, parfum sucré,
Et la noix de karité.

Derrière le manioc, les gombos
Les plants de crônes, et d'ignames,
Fleurissent les fleurs blanches
Des caféiers
Si parfumés,
Qu'ils violonent nos âmes.
Entre les généreux bananiers,
Hibiscus, bougainvilliers,
Tous splendides.
Et sur le sol en tranche,
Mousse à l'odeur fétide,
Une tâche de chair orangée,
Comme une revanche,
De la papaye oubliée.
Le flamboyant écarlate
Sur la brousse est incendie,
Divine fleur du paradis.
Abrite l'oiseau d' agate.
L'arbre immense,
Magique merveille,
Protecteur, arrondi ses branches
Et pleure en nuées légères,
Ses pétales de sang vermeil.
Incarnat de verre,
Jonchent le sol et s'épanchent.

Dans la sérénité du soir,
La brousse s'apaise au loin
Avant que ne vienne le noir.
Ils sont tous assemblés avec soin.
Les corps musclés, et glabres,
Les cheveux teints,
Tous sont, sous l'arbre à palabres,
Le griot prépare demain.
Le grand balanzan les accueille
Sous le toit de feuilles,
Où l'ancien de son pouvoir
Passe le témoin.
Son corps parcheminé,
Porte les traces bleutées
De sa caste de Diatigui.
Sur sa peau fripée,
Que le temps n'a pas alanguie,
Les encres du tatouage,
Témoignent de sa valeur,
De son âge..
Assis devant les bras en rayons
De l'arbre du voyageur
Qui derrière, lui fait le don
D'un trône de feuillage,
Et le couronne de ses palmes
Qui frémissent et l'entourent,
D'honneur et de calme.

Tous font cercle autour de lui,
De sa silhouette royale,
L'ancien porte, sa caste, sa vie,
Il est nyamakala
Il est descendant de Sundjata keita.
Il tient le fil d'hier,
Droit, sans orgueil, juste fier.
De demain Il prépare le savoir,
Sous l'arbre ami chaque soir.
Il tient le chant, la musique, la parole,
Le louangeur tient planté dans le sol.
Dans son four de glaise
Le feu qui éclaire et s'apaise.
Anime les visages bruns.
Sur l'horizon assombri
Se découpe magistrale
La silhouette noircie
Du grand Baobab béni.
Le Dieu fatal
Garde à son pied, ensevelis
Les crânes des griots,
Des Djélis.


Loriane Lydia Maleville.


Écrit le 4/8/1999
1er prix en 2001 et 2005
publication sur L'ORée 30 /8/ 2013

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Iktomi
Posté le: 27-04-2012 20:05  Mis à jour: 27-04-2012 20:05
Modérateur
Inscrit le: 11-01-2012
De: Rivière du mât
Contributions: 682
 Re: Soirée d'Afrique
Qu'ils violonent nos âmes : formidable trouvaille !

Des sons, des couleurs et des odeurs, et toute l'Afrique est là, mais pas seulement elle car ton poème m'a rappelé ma chère Guyane...

Merci à toi.
Bacchus
Posté le: 31-08-2013 00:02  Mis à jour: 31-08-2013 00:02
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: Soirée d'Afrique
Les couleurs et les parfums sont toujours présents et vivaces.
C'était le temps où tu avais le temps ?
amitiés de Bacchus
tagazou
Posté le: 31-08-2013 11:11  Mis à jour: 31-08-2013 11:11
Plume d'Or
Inscrit le: 17-07-2013
De: aulnay sous bois
Contributions: 524
 Re: Soirée d'Afrique
Très belle composition ! Faut-il avoir vécu en ces lieux pour en dépeindre aussi poétiquement les couleurs ,les parfums, les rituels enfin une Afrique toute en nuances loin d'être aride dans son art de traverser le temps. Quelqu'un disait : vous voulez changer l'Afrique ? C'est elle qui vous changera !
Salimbye
Posté le: 31-08-2013 14:11  Mis à jour: 31-08-2013 14:11
Plume d'Argent
Inscrit le: 01-08-2013
De:
Contributions: 81
 Re: Soirée d'Afrique
Bonjour;
C'est très rare où je donne mon point de vue sur un texte.
Mais en lisant ce poème, je suis vraiment séduit, emporté, enivré... Non pas pas parce qu'il parle de mon Afrique, mais parce qu'il en parle d'une manière ensorcelante.
Vive la magie des mots!
Et merci de m'avoir offert un petit moment de joie et de bonheur !!
Amicalement !!
emma
Posté le: 01-09-2013 16:57  Mis à jour: 01-09-2013 16:57
Modérateur
Inscrit le: 02-02-2012
De: Paris
Contributions: 1494
 Re: Soirée d'Afrique
Je partage les avis déjà émis et je me joins à tous afin d'ajouter mon feulement du coeur pour ce texte si inspiré !
Loriane
Posté le: 02-09-2013 23:39  Mis à jour: 02-09-2013 23:39
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9411
 Re: Soirée d'Afrique
Merci pour vos passages,
Merci à vous tous
Terra
Posté le: 02-09-2013 23:45  Mis à jour: 02-09-2013 23:45
Plume d'Or
Inscrit le: 19-02-2012
De: Snake eye
Contributions: 371
 Re: Soirée d'Afrique
Du Loriane pur jus comme on l'aime.

Terra qui aime beaucoup.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...