| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Afficher le lien 'Articles du même auteur' ? - alexis17 - Textes

Afficher le lien 'Articles du même auteur' ? alexis17



Nouvelles
DateTitreConsultations
31-08-2014 22:38:08Un Miracle526
17-07-2014 01:00:00Opéra en cinq actes424
11-07-2014 00:23:38Bunny355
30-06-2014 17:00:00Cigarette et Framboise sur un air de déjà-vu401
22-06-2014 22:00:00Souvenir d'une musicienne435
20-06-2014 18:30:00Chronique d'une Renaissance312
29-05-2014 23:40:00Tania411
22-05-2014 22:40:00Trop aimer464
19-05-2014 17:50:00Psychanalyse vampirique : Lettre de notre vieille Détroit523
07-05-2014 23:17:26Blue Line378
26-04-2014 14:20:15Bangkok Boulevard619
19-04-2014 22:10:00L'appartement familial, le théâtre et l'église394
18-04-2014 17:10:00Le Monde s'effondre569
17-04-2014 10:00:00Les Sirènes402
Total sur 14 articles 6213
 
Nouvelles confirmées
DateTitreConsultations
28-12-2014 00:05:42Juste une vie parmi tant d'autres489
19-08-2014 22:59:11Portrait885
30-07-2014 16:37:08Le monde s'effondre, les derniers jours de l'Amour492
Total sur 3 articles 1866
 
Poèmes
DateTitreConsultations
30-04-2014 20:27:36Dernière Image452
27-04-2014 21:48:35Histoire de notre Mort, ou le Retour aux Origines353
 
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
22 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 22

Plus ...